chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
66 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Dew-Scented - Issue VI

Chronique

Dew-Scented Issue VI
Certains groupes ne dévient jamais de leur ligne de conduite et restent fidèles à l'esprit originel du genre de musique qu'ils pratiquent. Dès lors deux camps s'affrontent, ceux qui suivent cette attitude "true" et ceux qui fustigent ce genre de groupes, mettant en avant la nécessité d'évolution musicale. Dew-Scented est "ce genre de groupes". Formé en 1992, le combo allemand a toujours respiré, bouffé et chié thrash-métal. Preuve en est d'une volonté de respecter une certaine tradition, leur nom d'albums: Immortelle en 1996, Innoscent en 1998, Ill-Natured en 1999, Inwards en 2002, Impact en 2003 et cette année Issue VI, tous commencent par la lettre "i". Pourquoi, j'en sais foutre rien mais au moins on est pas dépaysé. Et si Dew-Scented est resté dans l'ombre une bonne partie de sa carrière, le groupe est depuis Inwards et surtout l'excellentissime Impact un des fers de lance de la scène thrash européenne. Ce nouvel opus était donc très attendu et c'est avec une excitation rare que mes oreilles peu rancunières écoutèrent ce nouveau bombardement sonore.

Alors, évolution? Du chant lyrique? Des nappes de claviers? Des arpèges? Des parties acoustiques? De l'harmonica? Un orchestre symphonique en guest? Si vous y croyez encore c'est que vous n'avez rien compris. Non bien évidemment le gros thrash viril est de sortie et ce n'est pas pour me déplaire. Pourtant le premier morceau, "Processing Life" commence par une intro très calme mais après 23 secondes de doute, c'est l'explosion avec gros blasts et compagnie. La production, une nouvelle fois réalisée par Andy Classen est cependant moins puissante que sur Impact, trop claire, avec un son de caisse claire beaucoup trop métallique et rapidement agaçant. Restons sur la batterie pour tirer malgré tout un coup de chapeau à Uwe Werning qui s'en donne à coeur joie, surtout à la double! Quelques blasts rageurs de temps en temps ("Ruins Of Hope", "In Defeat", "Never To Return") des passages bien techniques (les intros de "Bled Dry" et "Conceptual End") et un mix avantageux nous font admirer le jeu varié du bonhomme.

Niveau guitares, c'est également du lourd. Heindrik Bache et Florian Mueller nous balancent de très bon riffs high speed pur thrash accrocheurs (oui tout ça!) qui restent facilement en tête ("Processing Life", "Turn To Ash", "Ruins Of Hope", "Out Of The Self", "Vortex"...). Les gaillards ralentissent parfois le tempo ("Rituals Of Time", "In Defeat") mais je préfère quand le groupe appuie sur l'accélérateur. En tout cas des morceaux tels que "Turn To Ash et "Out Of The Self" sont de vrais hymnes au secouage de tignasse, tout comme l'énorme reprise punk-hardcore de Zeke, "Evil Dead" qui va mettre à feu et à sang les pits du monde entier!
Du thrash ne serait pas du thrash sans les soli donc devinez quoi? Et bien tous les morceaux en contiennent. Slayeresques ("Rituals Of Time", "Ruins Of Hope", "Bled Dry"...) ou plus mélodiques ("Turn To Ash", "Ruins Of Hope", "The Prison Of Reason"...) ils ne laissent aucun doute sur le toucher et le le feeling des deux gratteux. Par contre Alexander Pahl, le bassiste, a moins de chance. La basse est noyée sous les grattes et la batterie, ce qui est bien dommage.

Un défaut régulièrement reproché au groupe est la linéarité de ses compos. Même si un petit effort a été fait de ce côté, ce problème persiste. Les riffs, bien que très bons pour une grande majorité, souffrent de redondance et la voix de Leif Jensen est trop monotone. Du coup les 46 minutes de Issue VI paraissent un peu longues, 10 minutes de moins n'auraient pas été un mal (ça doit être la première fois que je me plains qu'un album dure trop longtemps!). Et il faut bien l'admettre, ce nouvel album est en dessous d'Impact, son prédécesseur qui était un véritable chef-d'oeuvre du genre. Les morceaux sont globalement moins efficaces, même si "Turn To Ash", "Out Of The Self", "Never To Return" ou encore "Conceptual End" seront bientôt incontournables sur scène. C'est donc une petite déception pour ma part, tant l'album pré-cité m'avait scotché. Mais attention ça reste du haut niveau, bien au-dessus de la moyenne. Dew-Scented n'a rien inventé, ne révolutionnera jamais rien mais ce n'est pas son but. Ces mecs font du putain de bon thrash-métal et c'est déjà pas mal.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

14 COMMENTAIRE(S)

Atreyu citer
Atreyu
08/01/2014 10:36
note: 9/10
Effectivement en dessous d'Impact qui est pour moi le chef d'oeuvre du groupe, même si Turn to ash m'a mis une belle baffe
Gothenburg citer
Gothenburg
11/06/2005 0:39
Ba moi qui suis un expert je garde ma positions et je le redit la est mauvaise mais bon ça fait parti du concert c'est a dire des riff qui reste simple mais qui "se veulent efficace" ahahahah en tt cas le batteur est la et c'est pas mal mais le groupe ne progressera pas si ils persistent dans cette voie. sinon la je reviens du concert de lamb of god Sourire Sourire Sourire Sourire
Keyser citer
Keyser
08/06/2005 14:29
note: 7.5/10
Chris a écrit : bon on n'est pas sur la kro d'Impact alors je fais du HS, mais j'ai bien fait attention aux riffs en l'écoutant et franchement c plat...c pas parce que la batterie tappe et que y'a un gros son que ça donne forcément qch, faut aussi des bons riffs derrières, n'est pas Slayer qui veut..enfin je développerais ds les commentaires d'Impact qd il aura été chroniqué Moqueur

Ouais je vais la faire un jour celle-là, c'est dans mes réservations. Je suis pas du tout d'accord, les riffs de Impact sont super accrocheurs, bien rentre-dedans, ça transpire la haine...sérieux je sais pas ce qu'il te faut (putain Soul Poison nom d'un foutre!). Pour moi Impact est une référence dans le style et bien meilleur que God Hates Us All! Ah oui et en live c'est énorme aussi, na!
Chris citer
Chris
08/06/2005 14:09
bon on n'est pas sur la kro d'Impact alors je fais du HS, mais j'ai bien fait attention aux riffs en l'écoutant et franchement c plat...c pas parce que la batterie tappe et que y'a un gros son que ça donne forcément qch, faut aussi des bons riffs derrières, n'est pas Slayer qui veut..enfin je développerais ds les commentaires d'Impact qd il aura été chroniqué Moqueur
crowdead citer
crowdead
08/06/2005 13:52
ouai, tout a fait d'accord, faut pas abuser, ça dépote quand même un minimum !
Keyser citer
Keyser
08/06/2005 12:46
note: 7.5/10
Chris a écrit : tiens j'ai réécouté Impact hier, et ben c clair que ça m'a pas enthousiasmé, et je rejoins là dessus...en fait y'a que Inwards que j'aime bien chez eux, les deux derniers sont assez insipides au niveau des riffs...ça va partir en trade tt ca!

pas enthousiasmé, pas enthousiasmé?! Y'a des claques qui se perdent ici Moqueur
Je vous hais tous les deux du fond du coeur Gros sourire
Chris citer
Chris
08/06/2005 11:48
gothenburg (invité) a écrit : j'aime pas ce groupe aucune originalité ca bourine avce des riff a 2 franc 50 vraiment j'aime pas en plus la production du derniere album me cassé les oreilles a cause d'un son trop puissant tout comme god hate us all de slayer abusé

tiens j'ai réécouté Impact hier, et ben c clair que ça m'a pas enthousiasmé, et je rejoins là dessus...en fait y'a que Inwards que j'aime bien chez eux, les deux derniers sont assez insipides au niveau des riffs...ça va partir en trade tt ca!
Gothenburg citer
Gothenburg
07/06/2005 23:49
je parle de impact piour l'albumSourire
Gothenburg citer
Gothenburg
07/06/2005 23:47
j'aime pas ce groupe aucune originalité ca bourine avce des riff a 2 franc 50 vraiment j'aime pas en plus la production du derniere album me cassé les oreilles a cause d'un son trop puissant tout comme god hate us all de slayer abusé
deathster666 citer
deathster666
07/06/2005 22:11
pour ma part je le trouve meilleur qu'impact, moins linéaire dans les compos. après la prod est quand même bien ressemblante à celle d'impact, je préférais aussi le son de Inwards qui reste mon album favori de dew scented. mais putain ca bute toujours autant dew scented!
Alexis citer
Alexis
07/06/2005 17:59
note: 8/10
* glaps, je voulais le faire ce soir Moqueur *

Très bonne chronique, ça se lit tout seul... pour ce qui est de l'album, ce dernier est donc bon, mais c'est vrai, moins bon qu'Impact !
crowdead citer
crowdead
07/06/2005 14:23
je ne l'ai pas encore bien écouté, mais je suis d'accord pour la prod, vaut mieux aller écouter impact.
Chris citer
Chris
07/06/2005 11:45
tt pareil que Keyzer, c du DS ultra classique et sans surprises, la prod est moyenne (on dirait qu'ils regressent niveau prods, vu que perso ma préféré reste celle d'Inwards) et les compos...vous savez à quoi vous attendre! achetez plutot Inwards ou Impact...
Keyser citer
Keyser
07/06/2005 10:58
note: 7.5/10
Sortie le 20 juin!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dew-Scented
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (4)  8.13/10
Webzines : (19)  7.37/10

plus d'infos sur
Dew-Scented
Dew-Scented
Thrash Metal - 1992 - Allemagne
  

vidéos
Turn To Ash
Turn To Ash
Dew-Scented

Extrait de "Issue VI"
  

tracklist
01.   Processing Life
02.   Rituals Of Time
03.   Turn To Ash
04.   Ruins Of Hope
05.   Out Of The Self
06.   The Prison Of Reason
07.   Bled Dry
08.   In Defeat
09.   Never To Return
10.   Vortex
11.   Conceptual End
12.   Evil Dead (Zeke cover)

Durée totale: 46'19

line up
voir aussi
Dew-Scented
Dew-Scented
Icarus

2012 - Metal Blade Records
  
Dew-Scented
Dew-Scented
Intermination

2015 - Metal Blade Records
  
Dew-Scented
Dew-Scented
Incinerate

2007 - Nuclear Blast Records
  
Dew-Scented
Dew-Scented
Invocation

2010 - Metal Blade Records
  

Essayez aussi
Antagonism
Antagonism
Thrashocalypse (EP)

2018 - Autoproduction
  
Metallica
Metallica
Kill 'Em All

1983 - Megaforce Records
  
Slayer
Slayer
Diabolus In Musica

1998 - American Recordings
  
Reclusion
Reclusion
Shell Of Pain

2001 - Listenable Records
  
Sacred Reich
Sacred Reich
Surf Nicaragua (EP)

1988 - Metal Blade Records
  

Overkill
The Electric Age
Lire la chronique
Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Blackened
The Aftermath (EP)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 12 - Corrosion of Snippysnapeusnapisnap et le Paradis Perdu.
Lire le podcast
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Nervosa
Downfall of Mankind
Lire la chronique
Gravehill
The Unchaste, The Profane &...
Lire la chronique
French Black Metal : La communauté
Lire le podcast
MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal Partie 2
Lire le podcast
Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse"
Lire l'interview
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Dystopy
Womb Of The Abyss (EP)
Lire la chronique
Rapture
Paroxysm Of Hatred
Lire la chronique
Sacred Reich
Surf Nicaragua (EP)
Lire la chronique
Le retour des torturés (Ont-ils bien fait ?)
Lire le podcast
MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal
Lire le podcast
Epidemic
Decameron
Lire la chronique
Target
Master Project Genesis
Lire la chronique
Kalmah
Palo
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Warbringer - Woe to the Vanquished
Lire le podcast