chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
59 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

The Harrowed - The Harrowed

Chronique

The Harrowed The Harrowed
Vous vous souvenez du film "California Man" ? allez, faîtes un effort quoi ... Brendan Fraser, Sean Astin, ça devrait vous parler un minimum non ? vous n'avez pas pu rater ce monument de subtilité comique caviardé de singles de DEF LEPPARD et qui nous gratifie d'un caméo du grand Mike Muir himself, INFECTIOUS GROOVE se chargeant d'électriser le bal de fin d'année du bahut des Sean et Brendan précités ! non ? toujours pas ? alors je résume, pour ceux qui ont raté début, milieu et fin ; Sean Astin (THE GOONIES, LORD OF THE RINGS, wow !) déterre Brendan Fraser (GEORGE DE LA JUNGLE, RADIO REBELS, ouch!) en creusant un trou pour sa piscine. Brendan joue un homme des cavernes en parfait état de conservation fossilisé dans un bloc de glace. Sean et son pote Pauly, les losers officiels, traînent illico le miraculé au lycée pour faire grimper leur côte de popularité auprès des filles (ouais je sais, ça va loin). Problème : Brendan le caveman n'a pas évolué depuis l'âge de pierre et ne connaît même pas le riff de "Stone Cold Crazy" !

C'est le même problème pour ce 1er album de THE HARROWED, qui nous viennent de Broken Hill dans l'outback australien. Imaginez, vous creusez un trou pour votre piscine au fond du jardin et hop ! vous déterrez un groupe de thrash ! alors là vous vous dîtes, cool ! je kiffe à donf le thrash, ça décrasse les conduits et puis ça fera chier mes voisins qui ne jurent que par JAMES BLUNT. Sauf que forcément, vos gentils zicos de l'ère glacière ne peuvent jouer que du thrash old school. Dans ces conditions, vous pouvez d'ores et déjà remballer les fers de lance actuels que sont HATESPHERE, THE HAUNTED ou encore DEW-SCENTED. Les décongelés de THE HARROWED font dans le thrash ricain vintage, METALLICA et SACRED REICH en tête, soit la préhistoire du genre. Rien de mal à ça, certains jouent la carte du revival avec réussite (MUNICIPAL WASTE), mais la sauce envoyée par THE HARROWED sent bien trop la conserve. La voix scandée de Mick O' Neil est avariée, la batterie de Ricardo désespérément monolithique et les riffs, qui rappelent vaguement ANTHRAX 1ère période, aussi frais qu'un embaumé au fond de sa pyramide. Rien ne ressort de cette rondelle fadasse excepté les solos, vaguement comestibles quoi que sans personnalité aucune. Ne parlons pas de la structure des morceaux, tous basiques, qui s'enchaînent comme autant de boulets à la cheville d'un condamné à perpète. Manque de puissance, plans éculés et répétitif, les australopithèques de THE HARROWED cumulent trop de tares pour espérer mieux qu'une place au musée de Palookaville, dans la catégorie objets trouvés. Seul l'instrumental "The Voyage", dans une veine mélodique à la MEGADETH, échappe au sort peu enviable réservé aux autres compos, toutes enterrées vivantes sous une double couche de médiocrité. Avis aux amateurs de bains de pieds : en cas d'hexumation accidentelle de metal band dans le jardin familial, espérez plutôt tomber sur un SIX FEET UNDER.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Harrowed
Thrash metal
2007 - Massacre Records
notes
Chroniqueur : 4/10
Lecteurs :   -
Webzines : (9)  5.47/10

plus d'infos sur
The Harrowed
The Harrowed
Thrash metal - 2007 - Australie
  

tracklist
01.  Profile Unkown
02.  The Inner Thread
03.  Summoning the Eternal
04.  Chrysalis Torn
05.  Dark Bliss
06.  Another Scar
07.  The Voyage
08.  Wisdom From the Flesh of the Fallen
09.  Torpor

Durée : 32:46

line up
parution
21 Septembre 2007

Essayez plutôt
Headhunter
Headhunter
A Bizarre Gardening Accident

1992 - Major Records
  
Algebra
Algebra
Polymorph

2012 - Autoproduction
  
Tankard
Tankard
Alien (EP)

1989 - Noise Records
  
Exodus
Exodus
Pleasures Of The Flesh

1987 - Music For Nations
  
Annihilator
Annihilator
Annihilator

2010 - Earache Records
  

Vader
Necropolis
Lire la chronique
Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Blackened
The Aftermath (EP)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 12 - Corrosion of Snippysnapeusnapisnap et le Paradis Perdu.
Lire le podcast
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Nervosa
Downfall of Mankind
Lire la chronique
Gravehill
The Unchaste, The Profane &...
Lire la chronique
French Black Metal : La communauté
Lire le podcast
MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal Partie 2
Lire le podcast
Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse"
Lire l'interview
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Dystopy
Womb Of The Abyss (EP)
Lire la chronique
Rapture
Paroxysm Of Hatred
Lire la chronique
Sacred Reich
Surf Nicaragua (EP)
Lire la chronique
Le retour des torturés (Ont-ils bien fait ?)
Lire le podcast
MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal
Lire le podcast
Epidemic
Decameron
Lire la chronique
Target
Master Project Genesis
Lire la chronique
Kalmah
Palo
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Warbringer - Woe to the Vanquished
Lire le podcast