chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
34 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

The Harrowed - The Harrowed

Chronique

The Harrowed The Harrowed
Vous vous souvenez du film "California Man" ? allez, faîtes un effort quoi ... Brendan Fraser, Sean Astin, ça devrait vous parler un minimum non ? vous n'avez pas pu rater ce monument de subtilité comique caviardé de singles de DEF LEPPARD et qui nous gratifie d'un caméo du grand Mike Muir himself, INFECTIOUS GROOVE se chargeant d'électriser le bal de fin d'année du bahut des Sean et Brendan précités ! non ? toujours pas ? alors je résume, pour ceux qui ont raté début, milieu et fin ; Sean Astin (THE GOONIES, LORD OF THE RINGS, wow !) déterre Brendan Fraser (GEORGE DE LA JUNGLE, RADIO REBELS, ouch!) en creusant un trou pour sa piscine. Brendan joue un homme des cavernes en parfait état de conservation fossilisé dans un bloc de glace. Sean et son pote Pauly, les losers officiels, traînent illico le miraculé au lycée pour faire grimper leur côte de popularité auprès des filles (ouais je sais, ça va loin). Problème : Brendan le caveman n'a pas évolué depuis l'âge de pierre et ne connaît même pas le riff de "Stone Cold Crazy" !

C'est le même problème pour ce 1er album de THE HARROWED, qui nous viennent de Broken Hill dans l'outback australien. Imaginez, vous creusez un trou pour votre piscine au fond du jardin et hop ! vous déterrez un groupe de thrash ! alors là vous vous dîtes, cool ! je kiffe à donf le thrash, ça décrasse les conduits et puis ça fera chier mes voisins qui ne jurent que par JAMES BLUNT. Sauf que forcément, vos gentils zicos de l'ère glacière ne peuvent jouer que du thrash old school. Dans ces conditions, vous pouvez d'ores et déjà remballer les fers de lance actuels que sont HATESPHERE, THE HAUNTED ou encore DEW-SCENTED. Les décongelés de THE HARROWED font dans le thrash ricain vintage, METALLICA et SACRED REICH en tête, soit la préhistoire du genre. Rien de mal à ça, certains jouent la carte du revival avec réussite (MUNICIPAL WASTE), mais la sauce envoyée par THE HARROWED sent bien trop la conserve. La voix scandée de Mick O' Neil est avariée, la batterie de Ricardo désespérément monolithique et les riffs, qui rappelent vaguement ANTHRAX 1ère période, aussi frais qu'un embaumé au fond de sa pyramide. Rien ne ressort de cette rondelle fadasse excepté les solos, vaguement comestibles quoi que sans personnalité aucune. Ne parlons pas de la structure des morceaux, tous basiques, qui s'enchaînent comme autant de boulets à la cheville d'un condamné à perpète. Manque de puissance, plans éculés et répétitif, les australopithèques de THE HARROWED cumulent trop de tares pour espérer mieux qu'une place au musée de Palookaville, dans la catégorie objets trouvés. Seul l'instrumental "The Voyage", dans une veine mélodique à la MEGADETH, échappe au sort peu enviable réservé aux autres compos, toutes enterrées vivantes sous une double couche de médiocrité. Avis aux amateurs de bains de pieds : en cas d'hexumation accidentelle de metal band dans le jardin familial, espérez plutôt tomber sur un SIX FEET UNDER.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Harrowed
Thrash metal
2007 - Massacre Records
notes
Chroniqueur : 4/10
Lecteurs :   -
Webzines : (9)  5.47/10

plus d'infos sur
The Harrowed
The Harrowed
Thrash metal - 2007 - Australie
  

tracklist
01.  Profile Unkown
02.  The Inner Thread
03.  Summoning the Eternal
04.  Chrysalis Torn
05.  Dark Bliss
06.  Another Scar
07.  The Voyage
08.  Wisdom From the Flesh of the Fallen
09.  Torpor

Durée : 32:46

line up
parution
21 Septembre 2007

Essayez plutôt
Anthrax
Anthrax
The Greater Of Two Evils (Compil.)

2004 - Nuclear Blast Records
  
Testament
Testament
The New Order

1988 - Megaforce Records / Atlantic Records
  
Suicidal Angels
Suicidal Angels
Dead Again

2010 - Noiseart Records
  
Distillator
Distillator
Summoning the Malicious

2017 - Empire Records
  
Anthrax
Anthrax
Among The Living

1987 - Island Records
  

Exodus
Let There Be Blood (Réenr.)
Lire la chronique
Epidemic
Decameron
Lire la chronique
Target
Master Project Genesis
Lire la chronique
Kalmah
Palo
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Warbringer - Woe to the Vanquished
Lire le podcast
Antagonism
Thrashocalypse (EP)
Lire la chronique
BLACK METAL Suisse ! (C'est une blague?)
Lire le podcast
Target
Mission Executed
Lire la chronique
Cop Skeletons
Cop Skeletons (EP)
Lire la chronique
Zöldïer Noïz / Bestial Nihilism
What Life... What Work ? (S...
Lire la chronique
Netherlands Deathfest III
Lire le dossier
The Crown
Cobra Speed Venom
Lire la chronique
Black Metal : Les pochettes qui rendent aveugle !
Lire le podcast
Crisix
Against The Odds
Lire la chronique
Metal : The Gathering : Nouvelles expériences
Lire le podcast
French Black Metal : Les fiottes
Lire le podcast
Xenoblight
Procreation
Lire la chronique
Night In Gales
The Last Sunsets
Lire la chronique
(Faire) découvrir le Black Metal !
Lire le podcast
Condition Critical
Extermination Plan
Lire la chronique
Affront
Angry Voices
Lire la chronique
Les sacrifices dans le black metal
Lire le podcast
Vexovoid
Call of the Starforger
Lire la chronique
Sacred Reich
Ignorance
Lire la chronique
Bilan 2017
Lire le bilan
Assorted Heap
Mindwaves
Lire la chronique
Deserter
Coils of the Lesser Serpent
Lire la chronique
Les classiques de Sakrifiss / Le Bilan !
Lire le dossier
H2SO4
British Bangla Testament (EP)
Lire la chronique
Hellish
Grimoire
Lire la chronique
Sakrif'or 2017 / Black Metal Awards
Lire le podcast