chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
37 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Kreator - Outcast

Chronique

Kreator Outcast
Voilà un album qui porte bien son nom. Dans la catégorie vilain petit canard, je demande "Outcast" de KREATOR, presque un cas isolé dans la discographie conséquente des allemands, rejoint deux ans plus tard au rayons des incompris par un "Endorama" tout aussi déstabilisant. A croire que les années 90 n'ont été qu'un vaste champ d'expérimentation pour Mille Petrozza et ses (nombreux) acolytes, la légende germaine du thrash n'ayant jamais sorti deux fois le même album durant cette période ; "Coma of Souls" marquait l'aboutissement d'un style affiné au fil des ans depuis "Endless Pain" en 1985. "Renewal" voyait le groupe ralentir la cadence et présenter des compos plus ambiancées, sans toutefois perdre sa hargne originelle alors que le jusqu'au boutiste "Cause for Conflict" donnait dans le radicalisme le plus absolu. Les changements de line-up successifs permettent alors à l'excellent Tommy Vetterli de rebondir au poste de guitariste après la chute du vaisseau CORONER. Dans mon esprit de fan, l'association "Coma of Souls + Mental Vortex = album de thrash ultime" a vite fait son chemin. D'où une sacrée déception à l'écoute de cet album sombre et tristounet, dépourvu de tout solo et titre rapide !

On est donc en 1997, pas franchement un grand crû en matière de sorties metal et après les défaites cuisantes de "Load" et "Stomp 442" deux ans plus tôt, un autre bastion du thrash s'effondre sans crier gare. Lancinant, sans rythme, plombé par un agencement de titres catastrophique, "Outcast" n'est franchement pas le client rêvé pour défendre la cause du shred et des riffs assassins. Malgré le retour de Ventor derrière les fûts, KREATOR porte le masque. Celui des mauvais jours, d'une singulière dépression guettant l'auditeur au détour de chaque refrain emmené par un Milland plus plaintif que rageur. Il chante même le bougre, sur un "Black Sunrise" poussif qui n'a d'autre intérêt que de permettre au groupe de souffler en concert entre "Betrayer" et "Terrible Certainty". Largement aussi pénibles, "Nonconformist", "Enemy Unseen" et "Outcast" enfoncent le clou de l'anesthésie générale. Si encore ces titres faiblards étaient dispatchés en fin de parcours, on pourrait se contenter d'un début de programme correct ("Leave This World Behind", "Forever" et surtout "Phobia" sauvent un peu les meubles) ; enchaînés les uns aux autres en piste 4, 5, 6 et 7 (soit le coeur de l'album), ils ne font qu'accélérer le processus de décomposition du thrasher en détresse. Bâtis sur une structure étonnament simpliste (surtout compte tenu des états de services des musiciens), les morceaux les plus digestes capitalisent sur un riffing basique relativement efficace ("Alive Again", "Ruin of Life") mais supportent difficilement une écoute prolongée. Difficile de cerner les raisons de ce brutal changement de cap, si ce n'est le désir de son initiateur (Petrozza est ici crédité comme principal compositeur) de frayer d'autres horizons musicaux. "Outcast" devait-il sortir sous la bannière KREATOR ? le logo à demi effacé sur l'artwork (par ailleurs très réussi) apporte un élément de réponse.

Surprenant désagréablement, ce 8ème album prolonge l'agonie d'un "A Better Tomorrow" chargé de désespoir, bien moins percutant que la fameuse trilogie de John Woo. Pour de meilleurs lendemains, il faudra en fait attendre l'arrivée de Sami Yli Sirniö et la sortie du terrible "Violent Revolution", à l'automne 2001.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

10 COMMENTAIRE(S)

hammerbattalion citer
hammerbattalion
07/10/2016 21:23
note: 8.5/10
Ben moi je l'adore, une production monstrueuse de Vincent Wojno, des compos groovy et puissantes, un Mille au top. Franchement, de tous les gros de l'époque, Kreator est celui qui s'en est mieux sorti courant 90's. Et, oui Black Sunrise est top.
crowysterik citer
crowysterik
05/10/2016 11:12
note: 7.5/10
Un album à part dans leur discographie c'est clair, mais il n'est pas mauvais pour autant. Le morceau Phobia est clairement au dessus pour moi et se démarque des autres titres qui sont plus "ambiants" sans solo ! C'est clair qu'on attend autre chose de Kreator. Ils ont tenté quelque chose de différent, c'est déconcertant mais pas raté pour moi !
gregwar citer
gregwar
24/07/2016 10:00
note: 7.5/10
Je l ai beaucoup écouté et apprécié à sa sortie. Un Kreator propre et classieux qui persistait à faire évoluer son Thrash.
Ce qui est toujours plus intéressant que tout ce qu'ils ont sorti depuis 16 ans.
MaxKreator_MT citer
MaxKreator_MT
24/07/2016 04:36
Suis je donc le seul à aimer Black Sunrise ? ^^
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
25/02/2008 15:25
note: 4.5/10
pj666 a écrit : Mouais ben je suis pas du tout de cet avis, j'aime bien cet album et encore plus Endorama, parce qu'ils ont prouvé qu'ils savaient faire autre chose que du pur thrash bourrin et que Mille Petrozza était un bon chanteur "clair".

En fait c'est sûrement mes préférés avec Cause for conflict, qui est monstrueux de violence, depuis ils sont effectivement revenus avec des albums plus proches de leur style antérieur mais je trouve ça assez moyen finalement.

Comme Moonspell qui avait pris des risques avec Sin Pecado et Butterfly effect et qui a sorti Darkness and hope qui a plu à tous ceux qui ne voulaient pas qu'ils évoluent autant.


Même si Endorama est un peu meilleur que Outcast, c'est pas franchement la zique que j'attend d'un album de Kreator. Après, je te rejoins sur le fait que leurs dernières sorties sentent un peu le pilotage automatique (j'aime beaucoup Violent Revolution quand même).
pj666 citer
pj666
24/02/2008 15:22
note: 7.5/10
Mouais ben je suis pas du tout de cet avis, j'aime bien cet album et encore plus Endorama, parce qu'ils ont prouvé qu'ils savaient faire autre chose que du pur thrash bourrin et que Mille Petrozza était un bon chanteur "clair".

En fait c'est sûrement mes préférés avec Cause for conflict, qui est monstrueux de violence, depuis ils sont effectivement revenus avec des albums plus proches de leur style antérieur mais je trouve ça assez moyen finalement.

Comme Moonspell qui avait pris des risques avec Sin Pecado et Butterfly effect et qui a sorti Darkness and hope qui a plu à tous ceux qui ne voulaient pas qu'ils évoluent autant.
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
20/02/2008 16:39
note: 4.5/10
von_yaourt a écrit : Pas mieux, tu as tout dit... grosse déception de la part de ce qui est pour moi le meilleur groupe de thrash qui soit.

Le pire c'est quand ils faisaient la première partie de groupes goth (Moonspell de mémoire, mais je peux me tromper) en reniant leur passé thrash. Vraiment une période sombre pour le groupe.
Niktareum citer
Niktareum
20/02/2008 13:57
Keyser a écrit : Je n'ai jamais écouté cet album de Kreator et apparemment j'ai bien fait Mr Green
Pareil. Sourire
Keyser citer
Keyser
20/02/2008 13:32
Je n'ai jamais écouté cet album de Kreator et apparemment j'ai bien fait Mr Green
von_yaourt citer
von_yaourt
20/02/2008 10:39
note: 4/10
Pas mieux, tu as tout dit... grosse déception de la part de ce qui est pour moi le meilleur groupe de thrash qui soit.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Kreator
Thrash
1997 - Gun Records
notes
Chroniqueur : 4.5/10
Lecteurs : (13)  6.73/10
Webzines : (10)  6.89/10

plus d'infos sur
Kreator
Kreator
Thrash - 1984 - Allemagne
  

tracklist
01.  Leave This World Behind
02.  Phobia
03.  Forever
04.  Black Sunrise
05.  Nonconformist
06.  Enemy Unseen
07.  Outcast
08.  Stronger Than Before
09.  Ruin of Life
10.  Whatever It May Take
11.  Alive Again
12.  Against the Rest
13.  A Better Tomorrow

Durée : 47:22

line up
voir aussi
Kreator
Kreator
Enemy Of God

2005 - SPV
  
Kreator
Kreator
Renewal

1992 - Noise Records
  
Kreator
Kreator
Endorama

1999 - Drakkar Entertainment
  
Kreator
Kreator
Extreme Aggression

1989 - Noise Records
  
Kreator
Kreator
Cause For Conflict

1995 - Gun Records
  

Essayez plutôt
One Man Army and the Undead Quartet
One Man Army and the Undead Quartet
21st Century Killing Machine

2006 - Nuclear Blast Records
  
Tankard
Tankard
One foot in the Grave

2017 - Nuclear Blast Records
  
Morbid Saint
Morbid Saint
Spectrum Of Death

1990 - Avanzada Metálica
  
Dew-Scented
Dew-Scented
Incinerate

2007 - Nuclear Blast Records
  
Terrifier
Terrifier
Weapons Of Thrash Destruction

2017 - Test Your Metal Records
  

Megadeth
Hidden Treasures (Compil.)
Lire la chronique
Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Blackened
The Aftermath (EP)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 12 - Corrosion of Snippysnapeusnapisnap et le Paradis Perdu.
Lire le podcast
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Nervosa
Downfall of Mankind
Lire la chronique
Gravehill
The Unchaste, The Profane &...
Lire la chronique
French Black Metal : La communauté
Lire le podcast
MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal Partie 2
Lire le podcast
Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse"
Lire l'interview
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Dystopy
Womb Of The Abyss (EP)
Lire la chronique
Rapture
Paroxysm Of Hatred
Lire la chronique
Sacred Reich
Surf Nicaragua (EP)
Lire la chronique
Le retour des torturés (Ont-ils bien fait ?)
Lire le podcast
MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal
Lire le podcast
Epidemic
Decameron
Lire la chronique
Target
Master Project Genesis
Lire la chronique
Kalmah
Palo
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Warbringer - Woe to the Vanquished
Lire le podcast