chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
35 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Kreator - Renewal

Chronique

Kreator Renewal
Deux ans après un "Coma Of Souls" quasi parfait, KREATOR est à la relance. Désireux de repousser les barrières d'un genre qu'ils ont largement contribué à façonner, les allemands doivent néanmoins répondre aux attentes de fans avides de rythmiques rapides et de riffs vengeurs. L'exercice, de haute voltige, consiste à satisfaire un public thrash réputé conservateur tout en gardant les faveurs de la critique, prête à sanctionner le groupe au premier signe de stagnation. Une équation à deux inconnues : KREATOR est-il capable d'afficher le même niveau de maîtrise que celui atteint sur "Coma" sans tomber dans la redite ?

Le choix d'un titre comme "Renewal" n'a rien d'anodin et si l'album démarre avec un brûlot thrash dans la droite lignée kreatorienne, l'excellent "Winter Martyrium", on note déjà quelques changements dans la manière dont tourne la machine germaine. Le tempo se fait plus lent, la production plus vivante, et les riffs ne semblent plus tournés vers l'offensive à tout crin, comme si KREATOR s'était résolu à épurer son style pour ne pas tomber dans la caricature. Jadis tout en cadence, le chant d'écorché de Mille Petrozza tend souvent vers la plainte, comme pour annoncer l'ambiance du morceau suivant, "Renewal", mid tempo charnu et lugubre au refrain scandé avec l'énergie du désespoir. Plus aventureux mais aussi plus sombre, KREATOR fait de la lourdeur une nouvelle arme de choix, un parti pris que l'on retrouve sur le spectral "Reflection" (malgré une accélération typiquement thrash à 2:43) et surtout sur "Karmic Wheel", morceau lancinant de plus de 6 minutes, où la mélancolie finit de l'emporter sur la rage. Un grand écart entre SODOM et CORONER qui voit les géniteurs de "Pleasure To Kill" s'envoler vers des contrées plus planantes et mélodiques (le superbe break à 2:41), on se pince pour y croire !

Conséquence directe de cet entre deux stylistique, Frank Gosdzik (aka Frank Blackfire chez SODOM), pourtant pas un manche en matière de leads, paraît moins à l'aise que sur l'album précédent. Sans être franchement déplacés, ses solos ont bien du mal à s'ajuster sur les compositions à géométrie variable de "Renewal", exception faîte d'une divine intervention à 2:41 sur "Europe After The Rain", le morceau le plus radical et direct de l'album. Ce n'est heureusement pas la seule réminiscence du KREATOR animal et sauvage que l'on affectionne. "Brainseed" rééquilibre le bilan (en terme d'intensité) en faisant feu de tout bois sur la base d'un excellent riff, de même que l'entraînante "Zero To None", aux décrochages rythmiques plutôt novateurs. Reste l'énigme "Realitätskontrolle". Bien sûr, on peut questionner la présence d'un tel instrumental au milieu d'un programme court de 9 titres et seulement 38 minutes. Mais ce particularisme musical (une batterie martiale sur fond de sonorités post industrielles) participe de l'ambiance singulière d'un album baignant dans une forme de malaise et de renoncement. C'est d'ailleurs avec l'atypique "Depression Unrest" que l'on quitte le groupe, à moitié rassuré par un titre aussi dépaysant pour l'amateur de metal original que déconcertant pour le thrash addict.

Dernier enregistrement du KREATOR première époque avant moult bouleversements dans le line-up, "Renewal" n'est ni un "Coma" bis, ni une antithèse du thrash débridé développé par le groupe dans les années 80. Le cul entre deux chaises musicales ? Sans doute, mais le virage à 90 degrés, moins raide que celui pris de "Cause For Conflict" à "Outcast", est plutôt bien négocié.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

6 COMMENTAIRE(S)

HhlyKosproïva citer
HhlyKosproïva
23/10/2017 04:44
note: 4.5/10
Pfiu, j'écoute cet album très en retard, et c'est pas terrible... Heureusement que les pistes 2, 3 et 7 sont là sinon c'est le vide absolu, je trouve certaines musiques quasiment inécoutables parfois à cause de parties expérimentales mal dosées ou à cause simplement du chant (les interludes gâchent complètement "Europe After The Rain" d'ailleurs)... Bref, je l'aime vraiment pas celui-ci.
Invité citer
Crom -Cruach
04/06/2012 18:49
Toujours bien aimé l'orientation politique du sieur Petrozza mais jamais trop accroché à leur zic même si leur visuel (le gros démon à l'ancienne) m'avait frappé quand j'étais ado.
Faut que je m'y colle vraiment un jour !!
thefastandgrind citer
thefastandgrind
04/06/2012 07:08
note: 7/10
Il est vrai qu'il est différent de ce que proposait à l'époque kreator et ont eu après cette release un gros passage à vide ou ce devenait plus de l'expérimentation que du pure kreator mais au dela de ça cette album m'a plus mais c'est comme quoi le gout et les couleurs ça se discute pas Clin d'oeil
von_yaourt citer
von_yaourt
24/05/2008 17:58
cglaume a écrit : J'en ai un mauvais souvenir de cet album ... 'faudrait que je le réécoute avant de la noter, mais j'opterais plutôt pour un 5-6 de mémoire ...

Tout à fait pareil. Un album tellement peu mémorable que je ne m'en souviens même pas. Mr Green
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
24/05/2008 16:44
note: 8/10
cglaume a écrit : J'en ai un mauvais souvenir de cet album ... 'faudrait que je le réécoute avant de la noter, mais j'opterais plutôt pour un 5-6 de mémoire ...

C'est le premier album du groupe que j'ai écouté, et je suis particulièrement fan du 1er morceau. Après, c'est vrai que c'est différent des premiers albums.
cglaume citer
cglaume
24/05/2008 16:27
J'en ai un mauvais souvenir de cet album ... 'faudrait que je le réécoute avant de la noter, mais j'opterais plutôt pour un 5-6 de mémoire ...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Kreator
Thrash moderne
1992 - Noise Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (8)  7.44/10
Webzines : (4)  5.63/10

plus d'infos sur
Kreator
Kreator
Thrash metal - 1984 - Allemagne
  

écoutez
vidéos
Renewal
Renewal
Kreator

Extrait de "Renewal"
  

tracklist
01.  Winter Martyrium
02.  Renewal
03.  Reflection
04.  Brainseed
05.  Karmic Wheel
06.  Realitätskontrolle
07.  Zero To None
08.  Europe After The Rain
09.  Depression Unrest

Durée : 38:55

line up
voir aussi
Kreator
Kreator
Violent Revolution

2001 - Steamhammer Records (SPV)
  
Kreator
Kreator
Pleasure To Kill

1986 - Noise Records
  
Kreator
Kreator
Phantom Antichrist

2012 - Nuclear Blast
  
Kreator
Kreator
Enemy Of God

2005 - SPV
  
Kreator
Kreator
Terrible Certainty

1987 - Noise Records
  

Essayez aussi
Criminal
Criminal
Akelarre

2011 - Massacre Records
  
Destinity
Destinity
The Inside

2008 - Rupture Music
  
Nevermore
Nevermore
Dead Heart In A Dead World

2000 - Century Media
  
Lamb Of God
Lamb Of God
Wrath

2009 - Roadrunner Records
  
Mencea
Mencea
Dark Matter Energy Noir

2008 - Indie Recordings
  

Pig Destroyer
Terrifyer
Lire la chronique
Canker
Earthquake
Lire la chronique
Bloody Alchemy pour l'album "Kingdom Of Hatred"
Lire l'interview
Iron Age
The Saga Demos (Démo)
Lire la chronique
Fall of Summer 2017
Lire le dossier
Body Count
Bloodlust
Lire la chronique
No Return
The Curse Within
Lire la chronique
Les reprises BLACK METAL (Björk / Radiohead / Foufoune...) POURQUOI ?
Lire le podcast
Les sorties de 2017
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Revenant
Prophecies Of A Dying World
Lire la chronique
Pig Destroyer
Terrifyer
Lire la chronique
Gwar
The Blood of Gods
Lire la chronique
Bloody Alchemy
Kingdom Of Hatred
Lire la chronique
Through The Eyes Of The Dead
Disomus
Lire la chronique
Ripping Corpse
Dreaming With The Dead
Lire la chronique
Le BM du Québec se limite à 3 groupes... MON CUL !
Lire le podcast
The Black Dahlia Murder
Nightbringers
Lire la chronique
Attomica
Attomica
Lire la chronique
Highrider
Roll For Initiative
Lire la chronique
Devastation
Signs Of Life
Lire la chronique
Act Of Defiance
Old Scars, New Wounds
Lire la chronique
MORTUARY : Metal Extrême Lorrain depuis 1988
Lire l'interview
The Haunted
Strength in Numbers
Lire la chronique
J'ouvre le coffret ultra rare de HUMUS ! (CA TOURNE MAL !)
Lire le podcast
Nervosa
Agony
Lire la chronique
Hellfest 2017 - Jour 3
Arkhon Infaustus + Beyond C...
Lire le live report
Hellfest 2017 - Jour 2
Aerosmith + Agnostic Front ...
Lire le live report
Pourquoi le loup dans le black metal (Les loups sont dans la bergerie)
Lire le podcast
Metal Made in Rambouillet
Lire le présentation
Prezir
Contempt (EP)
Lire la chronique
Vulture
The Guillotine
Lire la chronique