chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
68 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Overkill - Killbox 13

Chronique

Overkill Killbox 13
A l'heure où bon nombre de formations thrash de la première heure profitent du regain d'intérêt concernant la dite scène pour 1) faire la tournée des festoches (SACRED REICH, FORBIDDEN) 2) envisager la sortie d'un nouvel album (EXHORDER) 3) opérer un véritable comeback (EXODUS et DEATH ANGEL, de nouveau de la partie depuis 4/5 ans), soulignons la résistance d'un groupe comme OVERKILL qui, contre vents et marées, mène inlassablement sa barque au gré de changements de line-up souvent salvateurs. Car si le duo D.D. Verni (basse)/Bobby « Blitz » Ellsworth (chant) tient bon la barre du navire depuis ses débuts discographiques en 1984, le combo new-yorkais a vu défiler pas moins de six guitaristes différents après que Bobby Gustaffson ait décidé de mettre les voiles en 1990. Au duo Gant/Cannavino ont succédé Joe Comeau et Sebastian Marino, bientôt supplées par Dave Linsk (ANGER ON ANGER) et, pour la première fois à la guitare rythmique, Derek Tailer (bassiste chez S.M.F., le combo de Dee Snider) sur « Killbox 13 ». Sans se renier, OVERKILL a donc évité le naufrage en adjoignant à son thrash frondeur des éléments power/groovy loin d'être putassiers, et qui ont eu pour effet de renforcer la touche hardcore du groupe en live. Une statue pour OVERKILL, dernier bastion de la résistance thrash avec SLAYER dans les années 90 ? Pareille ténacité et constance dans l'effort mérite d'être soulignée.

Mais toute médaille a son revers et on voit mal comment OVERKILL pourrait ramasser les fruits d'un long et dur labeur maintenant que le genre est revenu (un peu) en grâce aux yeux du public et des médias, le capitaine Verni et son barreur Ellsworth payant logiquement 25 ans d'efforts ininterrompus pour maintenir à flots le vaisseau OVERKILL. En découle une série d'albums prenant l'eau de toutes parts comme « Immortalis » et « ReliXV », où l'usure physique et mentale de l'équipage commence clairement à se faire sentir. Dernière sortie recommandable en date, « Killbox 13 », s'il amorce l'idée d'un déclin qu'on ne souhaite pas irrémédiable, reste néanmoins suffisament costaud pour mener à bon port les amateurs de riffs tranchants et de rythmiques bien étanches. Faisant suite à l'excellent « Bloodletting » (2000), ce douzième album mis en boite par Colin Richardson comporte son lot de tueries taillées pour les planches, à l'instar de l'opening track « Devil By The Tail ». Plus carré que jamais, OVERKILL, s'il ne démord pas de l'option mid tempo massif validée depuis « From The Underground And Below », se permet un clin d'oeil évident à SLAYER à 2:44, leads saignantes à l'appui. Un morceau redoutable mettant en exergue les qualités de screamer de Bobby Ellsworth, qui signe (une dernière fois ?) des refrains de grande qualité. Aussi à l'aise sur les compos les plus énervées (la brise nuque « Damned », la très thrashy « I Rise ») que sur les titres les plus rock n'roll (« The Sound Of Dying », et son molestage en règle de l'écolier Angus à 2:32), la voix la plus singulière du thrash avec celle de Zetro colle parfaitement au feeling plus sombre de « Until I Die » ou « No Lights », qui confèrent un peu de variété à un « Killbox 13 » pour l'essentiel coulé dans le béton. La superbe « Until I Die » surtout, qui ressuscite l'ambiance des titres fleuves de « The Years Of Decay », pour un résultat plus brut et condensé, s'achevant sur le seul véritable passage rapide de l'album. Deux rayons de noirceur bienvenus dans un ensemble malheureusement un peu trop lisse (Colin Richardson oblige, les guitares se taillent la part du lion dans le mix) où OVERKILL donne parfois dans le très commun (les avaries « Struck Down » et « Unholy »). Dommage également qu'un titre aussi lourdingue que « Crystal Clear », copier/coller de la nullissime « 80 Cycles », vienne flanquer par terre la dynamique du tracklisting, plutôt bien agencé malgré quelques passages trop conventionnels sur « The One » et « The Sound Of Dying ». Reste une fin de traversée où le groupe sort les rames, en dépit de la cadence d'une section rythmique Tailer/Mallare souquant dur à l'approche de la terre ferme. Le moussaillon Dave Linsk, une nouvelle fois impeccable, n'a hélas pas grand chose à faire, si ce n'est placer les meilleurs leads possibles dans le mince espace alloué par les vieux loups de mer Verni et Ellsworth. Sans inciter à la mutinerie, OVERKILL gagnerait quand même à ne pas laisser croupir ses meilleurs matelots en fond de cale, sous peine de sombrer corps et biens dans les profondeurs de la bay (area ? Ah non merde, 'sont de la côte est).

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Niktareum citer
Niktareum
01/11/2011 14:32
note: 8/10
Tiens je l'avais pas commenté celui là.

Je te trouve un peu dur, pour moi c'est un très bon album (le dernier?). Certes plutôt axé mid-tempo mais c'est pas une nouveauté et perso ça ne me dérange aucunement car ça reste ultra headbangant (le meilleur exemple à 2'55 sur "Devil by the tail", riff par ailleurs totalement repompé sur un titre de "The killing kind").
A part "Crystal clear" qui est effectivement très poussive et inutile, "Struck down" est aussi en dessous du reste mais justement pour ma part je trouve le reste d'un excellent niveau avec des putains de riffs! Et "Until I die" est effectivement une tuerie. Headbang
J'aime aussi beaucoup "The sound of dying"!
cglaume citer
cglaume
31/03/2009 13:30
Si je devais noter cet album uniquement sur le souvenir que j'en ai, ce serait pour lui mettre un 7.5 ou un 8. J'ai a priori de bons souvenirs de "Devil By The Tail", "The Sound Of Dying" ou Until I Die" ... Il faudra que je le réécoute !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Overkill
Thrash metal
2003 - Spitfire Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (2)  6.75/10
Webzines : (10)  7.47/10

plus d'infos sur
Overkill
Overkill
Thrash - 1980 - Etats-Unis
  

tracklist
01.  Devil By The Tail
02.  Damned
03.  No Lights
04.  The One
05.  Crystal Clear
06.  The Sound Of Dying
07.  Until I Die
08.  Struck Down
09.  Unholy
10.  Rise

Durée : 50:22

line up
voir aussi
Overkill
Overkill
W.F.O.

1994 - Atlantic Records
  
Overkill
Overkill
Immortalis

2007 - Bodog Music
  
Overkill
Overkill
ReliXIV

2005 - Regain Records
  
Overkill
Overkill
Necroshine

1999 - SPV
  
Overkill
Overkill
Horrorscope

1991 - Megaforce Records / Atlantic Records
  

Essayez aussi
Sodom
Sodom
M-16

2001 - SPV
  
Sodom
Sodom
Epitome Of Torture

2013 - SPV
  
Exodus
Exodus
Impact Is Imminent

1990 - Capitol Records
  
Hellish
Hellish
Grimoire

2017 - Unspeakable Axe Records
  
Algebra
Algebra
Polymorph

2012 - Autoproduction
  

Metallica
Ride The Lightning
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique
Devastatiön
Drink With The Devil (EP)
Lire la chronique
Nuclear Assault
Survive
Lire la chronique
Exmortus
The Sound Of Steel
Lire la chronique
Le NSBM... un thème arisk !
Lire le podcast
Nuclear Assault
The Plague (EP)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 14 - The Great Northern Live Report
Lire le podcast
Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Blackened
The Aftermath (EP)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 12 - Corrosion of Snippysnapeusnapisnap et le Paradis Perdu.
Lire le podcast
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Nervosa
Downfall of Mankind
Lire la chronique
Gravehill
The Unchaste, The Profane &...
Lire la chronique
French Black Metal : La communauté
Lire le podcast
MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal Partie 2
Lire le podcast
Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse"
Lire l'interview
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Dystopy
Womb Of The Abyss (EP)
Lire la chronique