chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
36 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

The Wretched End - Ominous

Chronique

The Wretched End Ominous
Zyklon s'étant éteint en ce début d'année et Scum subissant un « stand-by » depuis 5 ans, l'annonce d'un nouveau groupe metal du discret et vénéré Samoth ne devrait pas en laisser de marbre. Surtout que l'ex-Emperor est suivi (au chant, guitare et basse) par son compagnon de Scum, Cosmo (Cosmocrator pour les connaisseurs), frontman de Mindgrinder (discographie qui devrait prochainement voir le jour sur Thrasho) et guest au chant clair (magnifique) chez les regrettés Windir. Formé en 2008, The Wretched End composera rapidement son œuvre et sera rejoint peu de temps avant l'enregistrement de son premier album Ominous, par le jeune batteur suédois prodige Nils Fjellström (In Battle, ex-Dark Funeral, ex-Aeon). La galette sortira alors ce mois d'octobre 2010 via le label de Samoth, Nocturnal Art Productions (distribué par Candlelight Records).

Tout comme la vue de ma note, je vais casser le suspense de suite : Ominous est une immense déception et ne révolutionnera aucunement le genre. Pourtant des groupes death/thrash de ma modeste culture metal, The Wretched End propose certainement les passages les plus originaux. Les Norvégiens vont en effet marier une musique thrash moderne et relativement directe, à du black metal et du death de leurs tiroirs. Vous l'aurez compris, la patte de Zyklon ou Mindgrinder se fera ressentir tout comme cette influence principale qu'est The Haunted. Conjuguées à l'expérience immense des musiciens, Ominous avait vraiment toutes les billes sur le papier pour larguer une petite tuerie pour cette année metal bien morose… Le problème c'est que l'inspiration du groupe n'était pas vraiment au beau fixe. Les quelques savoureux passages ambiancés ou death/black sont à gober difficilement, asphyxiés par des riffs simplistes death/thrash de seconde zone (c'est du Samoth ça ?!). « The Armageddonist » (ce tremolo démoniaque !) ou « Zoo Human Syndrome » laissaient par exemple entrevoir une galette à l'atmosphère glaciale délectable (ponctuée de divers samples inquiétants), tout particulièrement lors des premières écoutes plutôt enthousiastes pour ma part.

Outre ces guitares décevantes, le line-up « de luxe » présageait aussi d'un niveau tout autre pour le reste des instruments. Le jeu de batterie technique, riche, brutal (le furieux « The Juggernaut Theory ») mais surtout groovy de Nils Fjellström (vous savez le jeunot qui vous nargue en jonglant avec ses baguettes dans un tempo inhumain) remplira parfaitement sa tâche (une mandale qui réveille). Concernant le chant, le timbre effacé de Cosmo façon Leif Jensen (Dew-Scented, une autre influence majeure) peinera par contre à rebooster la chose… Qu'est-ce que c'est mou ! Ses modulations puissantes criardes et gutturales de Mindgrinder auraient pu faire de gros dégâts. 45 minutes éprouvantes malgré une production exceptionnelle et une première partie convenable lancée par l'imparable « Red Forest Alienation ». Les compositions à rallonge sans réel point d'accroche et aux nombreux passages à vide, plongeront inexorablement l'auditeur dans un sommeil profond sans qu'il ne retienne quelque chose...

Frustrés par le nouveau The Crown sorti le mois dernier ? Vous le serez encore plus par The Wretched End ! Un line-up de rêve, une promotion agressive de Candlelight Records à vous faire mouiller la culotte et pourtant… Un death/thrash soporifique et peu inspiré aux timides percées noires suaves à compter sur les doigts d'une main. D'un Samoth ou même d'un Cosmo, nous étions en droit d'attendre un opus aussi étincelant que leur carrière. Si l'on fait abstraction du line-up, The Wretched End offre un premier album correct qui pourrait annoncer une suite prometteuse. On attend de voir.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Kasteel citer
Kasteel
06/11/2017 14:45
note: 6.5/10
Album inégal hélas...dommage car certains passages sont réellement bons...
Mitch citer
Mitch
18/10/2010 21:05
note: 6/10
Du son sur leur MySpace.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Wretched End
Death/Thrash
2010 - Candlelight Records
notes
Chroniqueur : 6/10
Lecteurs : (2)  6.75/10
Webzines : (12)  7.08/10

plus d'infos sur
The Wretched End
The Wretched End
Death/Thrash - 2008 - Norvège
  

tracklist
01.   Intro
02.   Red Forest Alienation
03.   The Armageddonist
04.   Last Judgement
05.   Of Men and Wolves
06.   Numbered Days
07.   With Ravenous Hunger
08.   Fleshbomb
09.   Human Corporation
10.   Residing in Limbo
11.   The Juggernaut Theory
12.   Zoo Human Syndrome

line up
parution
25 Octobre 2010

Essayez plutôt
Centinex
Centinex
World Declension

2005 - Regain Records
  
Violentada
Violentada
Screaming Skulls (Démo)

2010 - Autoproduction
  
Exmortus
Exmortus
Ride Forth

2016 - Prosthetic Records
  
Impious
Impious
Death Domination

2009 - Metal Blade
  
Seance
Seance
Awakening Of The Gods

2009 - Pulverised Records
  

Annihilator
Bag Of Tricks (Compil.)
Lire la chronique
Canker
Earthquake
Lire la chronique
Bloody Alchemy pour l'album "Kingdom Of Hatred"
Lire l'interview
Iron Age
The Saga Demos (Démo)
Lire la chronique
Fall of Summer 2017
Lire le dossier
Body Count
Bloodlust
Lire la chronique
No Return
The Curse Within
Lire la chronique
Les reprises BLACK METAL (Björk / Radiohead / Foufoune...) POURQUOI ?
Lire le podcast
Les sorties de 2017
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Revenant
Prophecies Of A Dying World
Lire la chronique
Pig Destroyer
Terrifyer
Lire la chronique
Gwar
The Blood of Gods
Lire la chronique
Bloody Alchemy
Kingdom Of Hatred
Lire la chronique
Through The Eyes Of The Dead
Disomus
Lire la chronique
Ripping Corpse
Dreaming With The Dead
Lire la chronique
Le BM du Québec se limite à 3 groupes... MON CUL !
Lire le podcast
The Black Dahlia Murder
Nightbringers
Lire la chronique
Attomica
Attomica
Lire la chronique
Highrider
Roll For Initiative
Lire la chronique
Devastation
Signs Of Life
Lire la chronique
Act Of Defiance
Old Scars, New Wounds
Lire la chronique
MORTUARY : Metal Extrême Lorrain depuis 1988
Lire l'interview
The Haunted
Strength in Numbers
Lire la chronique
J'ouvre le coffret ultra rare de HUMUS ! (CA TOURNE MAL !)
Lire le podcast
Nervosa
Agony
Lire la chronique
Hellfest 2017 - Jour 3
Arkhon Infaustus + Beyond C...
Lire le live report
Hellfest 2017 - Jour 2
Aerosmith + Agnostic Front ...
Lire le live report
Pourquoi le loup dans le black metal (Les loups sont dans la bergerie)
Lire le podcast
Metal Made in Rambouillet
Lire le présentation
Prezir
Contempt (EP)
Lire la chronique
Vulture
The Guillotine
Lire la chronique