chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
62 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Havok - Time Is Up

Chronique

Havok Time Is Up
Peu emballé par les productions estampillées NWOATM (soit la relève un peu trop survendue des Clint Eastwood du big four MEGADETH et METALLICA, au fond de jeu aussi nuancé que celui de Charlie Sheen), j'ai abordé ce deuxième full length des jeunots HAVOK avec une réticence certaine, persuadé de devoir noircir quelques lignes et le tableau qui va avec en ressassant les mêmes reproches que d'ordinaire : manque d'originalité, chanteur sans âme et absence de plus value artistique ? C'est sans doute trop demander à cette nouvelle génération de shredders plus taillée pour briller sur les planches que sur disque. Pourtant, HAVOK déjoue les pronostics et titille même les grosses pointures thrash sur ce « Time Is Up » de très bonne facture.

Le niveau technique supérieur à la moyenne du genre laissait espérer un sursaut qualitatif de la part des américains, confirmation apportée ici sur un skeud ne souffrant aucune faille évidente sinon le caractère un peu trop propret de la production. Les qualités affichées au compteur « Burn » sont toujours les mêmes, à savoir des rythmiques tout ce qu'il y a de plus carrées, une énergie débordante et une aisance de jeu qui saute d'emblée aux oreilles. La différence, c'est que HAVOK met la pédale douce niveau références et que le côté patchwork/dictionnaire des citations thrash du précédent effort a quasiment disparu. Bien sûr, quelques gimmicks évidents font encore sourire – le démarrage façon ANNIHILATOR sur « D.O.A. » ne trompe pas, en quasi remake de « Torn » - et l'ombre de MEGADETH plane souvent sur les compositions, à tel point que l'on se surprend à guetter (en vain) Marty Friedman sur le relaunch un peu foiré de « Ashes In Your Mouth » (« The Cleric »). Mais une louable variété de séquences, plus ou moins rapides, et l'efficacité maximale de bon nombre de riffs propulsent le combo du Colorado au rang d'outsider à fort potentiel, d'autant que la paire Chavez/Sanchez a le bon goût d'appuyer sur un champignon quasiment aussi vénéneux que celui jadis piétiné par les frères Björler (avant de subir la cueillette pop d'un Peter Dolving signant l'arrêt de mort de THE HAUNTED). Les relents fort goûtus de « One Kill Wonder » sur « No Amnesty » et « Out Of My Way » viennent relever une sauce brutale un peu légère sur « Burn », « Time Is Up » s'avérant bien plus équilibré à ce niveau. Même constat en ce qui concerne le chant, tour à tour heavy (« Killing Tendencies ») ou gueulard, les screams à l'ancienne et les backing vocals viriles étant bien sûr de sortie (les fans du Tom Araya juvénile des trois premiers SLAYER apprécieront l'hommage sur « D.O.A. »). Les solis ? D'une grande fluidité et curieusement pas trop envahissants, malgré la facilité de guitaristes ayant le bon goût de privilégier l'efficacité à la branlette de manche. En résulte un bon petit skeud de thrash accrocheur et percutant, à la durée idéale de 40 et quelques minutes, la première partie de la galette méritant particulièrement qu'on s'y attarde, au contraire d'un title track assez faible au regard du reste. Quoiqu'il en soit, voilà des rookies explosifs et volontaires, qui méritent mieux que la pancarte Kick Me que je leur ai collé sur le dos !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

thrashard citer
thrashard
19/01/2018 23:32
note: 8/10
Super album ! Ca ne réinvente pas le thrash, mais c'est efficace ! De très bons morceaux, album équilibré.
crowysterik citer
crowysterik
05/10/2016 11:08
note: 8/10
Oui une agréable surprise cet album ! Du bon thrash, des petits clins d'oeil à Slayer avec des cris qui nous font penser au premier titre de Reign in Blood, pour moi ça reste des clins d'oeil. Il s'écoute très bien avec une bonne production, il manque un petit quelque chose pour que les morceaux nous marquent vraiment mais c'est déjà pas mal !
Un Chevelu citer
Un Chevelu
07/08/2016 15:30
note: 8/10
Très bonne surprise pour ma part ce skeud ! Pas exempt de défauts certe, mais plus équilibré et personnel qu'un "Burn" aux relents Thrash 80's un peu trop marqué (j'avais pourtant bien accroché à Burn, mais c'est sur que les influences était un trop marqué, frôlant la repompe par moment) . Une valeur sur et un groupe a surveiller si leur album a paraître et du même niveau, après un "Unnatural Selection" pas terrible
MrDaron citer
MrDaron
08/02/2016 23:39
note: 8/10
Bonne surprise que cette galette. J'écoute donc par hasard ces fameux Havok. J'accroche immédiatement au timbre de voix du chanteur. Les compo sont dynamiques et, s'ils ne réinventent pas le thrash, leur production est vraiment bonne. Un groupe à suivre !
Invité citer
Nico
09/07/2011 22:45
Une très bonne surprise pour ma part, groupe à surveiller
Niktareum citer
Niktareum
28/03/2011 13:05
Je l'avais écouté vite fait, m'avait pas paru mauvais.
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
28/03/2011 10:17
note: 7.5/10
Häxan a écrit : Tu n'as pas le droit de critiquer Charlie Sheen !!! Il y a des choses qui ne se font pas ! Sinon album ni bon, ni mauvais, vite écouté , vite oublié, la sortie qui ne sert à rien.

Ah mais j'aime beaucoup Charlie Sheen m'enfin, reconnais que ça n'est pas l'acteur du siècle! Emilio Estevez par contre ... Mr Green
Häxan citer
Häxan
28/03/2011 10:09
Tu n'as pas le droit de critiquer Charlie Sheen !!! Il y a des choses qui ne se font pas !

Sinon album ni bon, ni mauvais, vite écouté , vite oublié, la sortie qui ne sert à rien.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Havok
Thrash metal
2011 - Candlelight Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (10)  8/10
Webzines : (29)  7.71/10

plus d'infos sur
Havok
Havok
Thrash metal - 2004 - Etats-Unis
  

écoutez
tracklist
01.  Prepare For Attack
02.  Fatal Intervention
03.  No Amnesty
04.  D.O.A.
05.  Covering Fire
06.  Killing Tendencies
07.  Scumbag In Disguise
08.  The Cleric
09.  Out Of My Way
10.  Time Is Up

Durée : 42:02

line up
parution
29 Mars 2011

voir aussi
Havok
Havok
Unnatural Selection

2013 - Candlelight Records
  
Havok
Havok
Burn

2009 - Candlelight Records
  

Essayez aussi
Abandoned
Abandoned
Thrash You!

2007 - Dockyard 1
  
Scornforger
Scornforger
Neighbours Are Livin' Dead

2011 - Autoproduction
  
Nervosa
Nervosa
Agony

2016 - Napalm Records
  
Overkill
Overkill
W.F.O.

1994 - Atlantic Records
  
The Haunted
The Haunted
Exit Wounds

2014 - Century Media Records
  

Tankard
A Girl Called Cerveza
Lire la chronique
Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse"
Lire l'interview
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Dystopy
Womb Of The Abyss (EP)
Lire la chronique
Rapture
Paroxysm Of Hatred
Lire la chronique
Sacred Reich
Surf Nicaragua (EP)
Lire la chronique
Le retour des torturés (Ont-ils bien fait ?)
Lire le podcast
MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal
Lire le podcast
Epidemic
Decameron
Lire la chronique
Target
Master Project Genesis
Lire la chronique
Kalmah
Palo
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Warbringer - Woe to the Vanquished
Lire le podcast
Antagonism
Thrashocalypse (EP)
Lire la chronique
BLACK METAL Suisse ! (C'est une blague?)
Lire le podcast
Target
Mission Executed
Lire la chronique
Cop Skeletons
Cop Skeletons (EP)
Lire la chronique
Zöldïer Noïz / Bestial Nihilism
What Life... What Work ? (S...
Lire la chronique
Netherlands Deathfest III
Lire le dossier
The Crown
Cobra Speed Venom
Lire la chronique
Black Metal : Les pochettes qui rendent aveugle !
Lire le podcast
Crisix
Against The Odds
Lire la chronique
Metal : The Gathering : Nouvelles expériences
Lire le podcast
French Black Metal : Les fiottes
Lire le podcast
Xenoblight
Procreation
Lire la chronique
Night In Gales
The Last Sunsets
Lire la chronique
(Faire) découvrir le Black Metal !
Lire le podcast
Condition Critical
Extermination Plan
Lire la chronique
Affront
Angry Voices
Lire la chronique
Les sacrifices dans le black metal
Lire le podcast
Vexovoid
Call of the Starforger
Lire la chronique