chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
68 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Hatriot - Hatriot

Chronique

Hatriot Hatriot (Démo)
Le thrash est une affaire de famille, surtout lorsqu'on cause bay area et premières effluves sanglantes de l'âge d'or eighties. Jadis premier chanteur de TESTAMENT, Steve « Zetro » Souza préfère ensuite rallier EXODUS, non sans avoir laissé une trace sur « Over The Wall », « The Haunting » et autres « Alone In The Dark » - où il figure en guest sur « First Strike Still Deadly » - et surtout après avoir déniché son successeur, un Chuck Billy qu'il épaulera bien plus tard au sein de DUBLIN DEATH PATROL. Et puisqu'on tape dans l'arbre généalogique, au tour du fiston Cody Souza de venir épauler sa légende de père dans HATRIOT, nouveau combo de classic thrash à l'ancienne qui n'est pas sans rappeler … EXODUS of course !

Mais un nom n'ouvrant pas toutes les portes, passage par la case démo obligatoire pour aguicher les labels, Zetro ayant sans doute une idée derrière la tête en revenant à ses premières amours. La brillante parenthèse TENET refermée, place à HATRIOT donc, et son thrash vintage aux relents mélodiques classieux évoquant tout aussi bien HEATHEN que FORBIDDEN. Sur le papier, ça devrait donc fonctionner comme sur des roulettes, la paire Drew Gage/Kosta Varvatakis assurant plutôt pas mal des parties de guitare attendues mais la plupart du temps bien efficaces. Mais la faille, et il y en a une maousse, vient d'où on ne l'attend pas avec un Zetro complètement à la ramasse, le placement catastrophique de sa voix n'arrangeant pas les affaires d'une « The Fear Within » déjà bien mollassonne. Ça s'arrange un peu dès que le groupe accélère le tempo et se résout à singer le EXODUS de « Tempo Of The Damned », « Weapons Of Class Destruction » ayant pour elle un riff Holtien en diable et d'excellents solis faisant honneur à la H Team. Et si le batteur Alex Bent ne tient évidemment pas la comparaison des cogneurs émérites Bostaph et Hunting, le niveau de jeu satisfaisant des six-cordistes suffit à faire passer la pilule, du moment qu'on fait abstraction de la pâle prestation d'un Steve Souza qu'on a connu ô combien plus concerné. Malgré les récents appels du pied de Zetro, sa réintégration dans EXODUS n'est pas pour demain et vu la solidité du robuste Rob Dukes au poste, on ne trouvera pas grand monde pour s'en plaindre (cf les récentes déclarations de Gary Holt à ce sujet) ! Au-delà du cas Souza, on conseillera à HATRIOT de changer de chanteur et de ne pas trop forcer le trait de la comparaison avec EXODUS sous peine de passer éternellement pour d'aimables suiveurs, les gratteux en ayant suffisamment sous la pédale pour proposer, j'en suis sûr, un contenu plus satisfaisant que cette première démo en demi teinte, en téléchargement libre à cette adresse :

http://www.megaupload.com/?f=XN7R0YYL.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Hatriot
Thrash metal
2011 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 2.5/5
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  3.5/5

plus d'infos sur
Hatriot
Hatriot
Thrash metal - 2010 - Etats-Unis
  

tracklist
01.  The Fear Within
02.  Weapons Of Class Destruction
03.  Globacidal
04.  The Mechanics Of Annihilation

Durée : 19:55

line up
voir aussi
Hatriot
Hatriot
Heroes Of Origin

2013 - Massacre Records
  
Hatriot
Hatriot
Dawn Of The New Centurion

2014 - Massacre Records
  

Essayez plutôt
Necronomicon
Necronomicon
Invictus

2012 - Massacre Records
  
Exodus
Exodus
Pleasures Of The Flesh

1987 - Music For Nations
  
Harm
Harm
October Fire

2016 - Battlegod Productions
  
Annihilator
Annihilator
Feast

2013 - UDR Music
  
Nervosa
Nervosa
Agony

2016 - Napalm Records
  

Exodus
Impact Is Imminent
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique
Devastatiön
Drink With The Devil (EP)
Lire la chronique
Nuclear Assault
Survive
Lire la chronique
Exmortus
The Sound Of Steel
Lire la chronique
Le NSBM... un thème arisk !
Lire le podcast
Nuclear Assault
The Plague (EP)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 14 - The Great Northern Live Report
Lire le podcast
Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Blackened
The Aftermath (EP)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 12 - Corrosion of Snippysnapeusnapisnap et le Paradis Perdu.
Lire le podcast
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Nervosa
Downfall of Mankind
Lire la chronique
Gravehill
The Unchaste, The Profane &...
Lire la chronique
French Black Metal : La communauté
Lire le podcast
MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal Partie 2
Lire le podcast
Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse"
Lire l'interview
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Dystopy
Womb Of The Abyss (EP)
Lire la chronique