chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
44 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Deinonychus - Ark of Thought

Chronique

Deinonychus Ark of Thought
Les classiques de Sakrifiss : 4/12

Voici la 5ème étape des « classiques de Sakrifiss » et l’arrêt se fait encore aux Pays-Bas, à la suite de l’excellent CIRITH GORGOR. Sauf que cette fois-ci il ne s’agit pas de black metal tournoyant mais de doom. Enfin, c’est ce qu’on dit. Parce que le doom n’est pas ma passion première et que ce groupe passe tout seul chez moi là où la plupart des groupes estampillés pachidermiques me glisse dessus. Mais ma dévotion pour DEINONYCHUS est totale, et si je choisis de parler de Ark of Thought (1997) au lieu de The Weeping of a Thousand Years (1996), Deinonychus (2000), Mournument (2002) ou Insomnia (2004), c’est plus parce qu’il a été ma première approche du groupe et pour fêter son 20ème anniversaire que pour une question de qualité. J’aime ces 5 albums de la même force, et tous continuent d’envahir mes oreilles, mes poumons, mon cœur. Seuls le premier et le dernier album sont en retrait, boudé. The Silence of December (1995) était imparfait et n’avait pas encore la touche du duo de poètes maudits. Warfare Machines (2007) changeait trop la donne, aussi bien d’un point de vue thématique avec l’idée d’aborder la seconde guerre mondiale, que musical avec des carences émotionnelles.

Car DEINONYCHUS a été le maître des sensations, des sentiments, des émotions. Alors que le black dépressif n’existait pas encore, il parvenait à en trouver l’essence, et à créer une musique qui pouvait mêler à la fois force et faiblesse. Quel que soit le morceau, il nous plonge dans une pièce de Ténèbres. Mais une pièce qui n’est pas habitée par des démons, des monstres ou des diablotins. Elle n’est que vide, et donc contenant la pire des facteurs d’angoisse : nous-mêmes. Nous sommes face à notre esprit, avec nos pensées sombres, nos doutes, nos peurs, nos frustrations, nos espoirs perdus… La musique est bien entendu la plupart du temps lente ou mid-tempo, mais il y a des cascades de malheur qui s’abattent. Des pics de désespoir qui hantent pour l’éternité. Et il y a les vocaux, si habités ! Plusieurs tons sont employés, dont deux principaux : un ton grave qui semble inexpressif et parle plus qu’il chante, qui semble représenter la bête tapie dans notre âme, résolue et prête à accepter l’ennui de notre existence et l’insuffisance de notre monde. Et l’autre ton est gémissant. Il pleure, il geint, il se plaint… Lui il représente la lueur qui vacille, celle qui voudrait désespérément rester et continuer de briller mais qui ne le peut plus. Deux voix qui se croisent et qui se complètent aussi parfois. Et aussi des paroles qui marquent : "I hate you, Leviathan !", "Please show me the way ! Please ! Show me !!!", "Dreamt glimpses of encrypted memories ; A journey far from here : Am I you, who knows of my damned soil ?"

Ark of Thought est un album culte. DEINONYCHUS est un groupe unique. Combien de fois m’a-t-on conseillé d’autres formations qui y ressemblaient mais ne parvenaient pas à me faire ressentir les mêmes émotions ? Et non BETHLEHEM n’est pas non plus un bon palliatif. Même si c’est le même chanteur, Marco Kehren, qui apparaît sur Sardonischer Untergang im Zeichen irreligiöser Darbietung et les deux EP suivants, je ne retrouve pas la même magnificence. Ici les pianos, les guitares, les frappes, les bruits ajoutés tels que le feu ou les cris de bébés, tout me pénètre dans son entier. Il paraît que le groupe a du matériel neuf à proposer, et la rumeur parle même d'une sortie en octobre 2017 d'un Ode to Acts of Murder, Dystopia and Suicide… On espère que le dinosaure va bien se réveiller !

DOSSIERS LIES

Les classiques de Sakrifiss / Le Bilan !
Les classiques de Sakrifiss / Le Bilan !
Décembre 2017
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Deinonychus
Doom Black Metal
1997 - Supernal Music
notes
Chroniqueur : 10/10
Lecteurs : (1)  10/10
Webzines : (2)  6.84/10

plus d'infos sur
Deinonychus
Deinonychus
Doom... - 1992 - Pays-Bas
  

écoutez
tracklist
01.   Chrysanthemums in Bloom
02.   Revelation
03.   My Days Until
04.   Oceans of Soliloquy
05.   Serpent of Old
06.   Leviathan
07.   The Fragrant Thorns of Roses
08.   Birth and the Eleventh Moon

Durée : 43:21

line up
parution
27 Octobre 2007

voir aussi
Deinonychus
Deinonychus
Mournument

2002 - My Kingdom Music
  

Essayez aussi
Eibon
Eibon
II

2013 - Throatruiner Records / Aesthetic Death
  
Occultation
Occultation
Silence in the Ancestral House

2014 - Invictus Productions
  
Malemort
Malemort
Individualism, Narcissism, Hedonism

2017 - Prison Tatt Records
  
Eibon
Eibon
Entering Darkness

2010 - Aesthetic Death
  
Withered
Withered
Dualitas

2010 - Prosthetic Records
  

Exodus
Force Of Habit
Lire la chronique
Vexovoid
Call of the Starforger
Lire la chronique
Sacred Reich
Ignorance
Lire la chronique
Bilan 2017
Lire le bilan
Assorted Heap
Mindwaves
Lire la chronique
Deserter
Coils of the Lesser Serpent
Lire la chronique
Les classiques de Sakrifiss / Le Bilan !
Lire le dossier
H2SO4
British Bangla Testament (EP)
Lire la chronique
Hellish
Grimoire
Lire la chronique
Sakrif'or 2017 / Black Metal Awards
Lire le podcast
Endless Chaos
Paths To Contentment
Lire la chronique
French black metal : la relève
Lire le podcast
Urn
The Burning
Lire la chronique
Demolition Hammer
Epidemic Of Violence
Lire la chronique
Mortuary
Nothingless Than Nothingness
Lire la chronique
Demolition Hammer
Tortured Existence
Lire la chronique
Les concepts dans le BM ! Pffffffffff.
Lire le podcast
Foreseen
Grave Danger
Lire la chronique
Canker
Earthquake
Lire la chronique
Bloody Alchemy pour l'album "Kingdom Of Hatred"
Lire l'interview
Iron Age
The Saga Demos (Démo)
Lire la chronique
Fall of Summer 2017
Lire le dossier
Body Count
Bloodlust
Lire la chronique
No Return
The Curse Within
Lire la chronique
Les reprises BLACK METAL (Björk / Radiohead / Foufoune...) POURQUOI ?
Lire le podcast
Les sorties de 2017
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Revenant
Prophecies Of A Dying World
Lire la chronique
Pig Destroyer
Terrifyer
Lire la chronique
Gwar
The Blood of Gods
Lire la chronique
Bloody Alchemy
Kingdom Of Hatred
Lire la chronique
Through The Eyes Of The Dead
Disomus
Lire la chronique