chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
24 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Final Drive - Dig Deeper

Chronique

Final Drive Dig Deeper
Actif et indépendant depuis 2001, FINAL DRIVE est l'archétype du groupe de Groove Metal américain dont vous n'aviez probablement jamais entendu parler jusqu'à aujourd'hui. A l'instar de leurs compatriotes de TEXAS HIPPIE COALITION, le gang évolue dans l'entre deux eaux de la grosse renommée exclusivement locale. Et bien que leurs compos ne soient pas vraiment originales et leurs albums parfois bancals, ces groupes indépendants et locaux sont de mon point de vue beaucoup plus authentique et sincère que d'autres formations plus renommées se revendiquant du Groove Metal mais l'ayant abandonné depuis bien longtemps au profit d'un Metalcore calibré et sans saveur, comme HELLYEAH.

Le Groove Metal est une variation du Thrash Metal plus directe et moins technique parfois appelé Neo Thrash : un son mastoc, reposant sur l'effet de vague des percussions (le fameux groove), pas de soli, un chant agressif, quoique pas forcément hurlé, quelque chose de brutal, éminemment Metal. Du fait de ses origines, le Groove est un sous-genre qu'il m'est difficile de ne pas associer aux Etats-Unis. C'est en quelques sortes du Thrash pour rednecks, une musique moins complexe, des textes plus bas du front, des plaisirs simples. Malgré la tentative du label Roadrunner de faire passer LAMB OF GOD pour les nouveaux PANTERA, l'âge d'or du Groove Metal s'est terminé avec le split du gang des frères Abbott. Aujourd'hui, le Groove Metal est un sous courant essentiellement américain, voire etatsunien. A l'instar du Hardcore des années 80, le Groove Metal traduit à merveille la violence du peuple américain.

Dig Deeper, le cinquième album de FINAL DRIVE est de cette engeance. En dix chansons et trente minutes, le quatuor nous en met plein la gueule. "This Is How", "Built To Break", "The Last Time", "Six Feet Down etc... tous les morceaux sont taillés dans le même roc. Le registre de prédilection du combo, c'est la grosse mandale sans préliminaires. Vous voyez le genre : violent, brutal, direct et sans fioritures. Pas d'introductions, on entre directement dans le vif du sujet avec des riffs en mode uppercut, le fameux groove de la rythmique et un chant à l'avenant qui gueule des lyrics réalistes et pessimistes. Les quelques petits soli qui viennent éclairer la préparation sans être d'une créativité folle sont bien exécutés et juste calibrés comme il faut pour ne pas déséquilibrer les compos concentrées et brèves jouant sur l'effet de blast ("Six Feet Down", "Want It All", "Life Decided", "Beneath Us") . Au rayon des peut mieux faire, on peut déplorer un son de caisse claire assez laid et une certaine répétitivité dans la recette mais ceci mis à part, la galette des ricains se déguste bien.

Album de facture très classique, Dig Deeper a les défauts de ses qualités. De prime abord, j'ai été séduit par son côté rentre dedans et sans chichis, ça envoie et c'est jouissif. A la longue cependant, la redite dans la forme (couplet, refrain, pont etc.) et le fonds (mêmes riffs, mêmes tempi, mêmes intonations) est assez lassante et malgré son format ramassé, le disque manque de variété. Pour bien l'apprécier, il est préférable de consommer Dig Deeper avec modération.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Final Drive
Thrash / Groove
2017 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Final Drive
Final Drive
Thrash / Groove - 2001 - Etats-Unis
  

vidéos
This Is How
This Is How
Final Drive

Extrait de "Dig Deeper"
  

tracklist
01.   This Is How  (03:02)
02.   Built to Break  (02:40)
03.   The Last Time  (04:22)
04.   Six Feet Down  (03:23)
05.   Want It All  (02:37)
06.   Life Decided  (03:16)
07.   Follow the Curse  (02:33)
08.   Beneath Us  (03:41)
09.   Of A Killer  (02:45)
10.   Black Out  (02:41)

Durée : 31:00

line up
parution
3 Février 2017

Essayez aussi
Heart Attack
Heart Attack
The Resilience

2017 - Apathia Records
  
Malkavian
Malkavian
Annihilating The Shades

2017 - Finisterian Dead End
  
Fight
Fight
War Of Words

1993 - Epic Records
  
Testament
Testament
Low

1994 - Megaforce Records / Atlantic Records
  
Voice Of Ruin
Voice Of Ruin
Purge And Purify

2017 - Tenacity Music
  

The Haunted
One Kill Wonder
Lire la chronique
Through The Eyes Of The Dead
Disomus
Lire la chronique
Ripping Corpse
Dreaming With The Dead
Lire la chronique
Le BM du Québec se limite à 3 groupes... MON CUL !
Lire le podcast
The Black Dahlia Murder
Nightbringers
Lire la chronique
Attomica
Attomica
Lire la chronique
Highrider
Roll For Initiative
Lire la chronique
Devastation
Signs Of Life
Lire la chronique
Act Of Defiance
Old Scars, New Wounds
Lire la chronique
MORTUARY : Metal Extrême Lorrain depuis 1988
Lire l'interview
The Haunted
Strength in Numbers
Lire la chronique
J'ouvre le coffret ultra rare de HUMUS ! (CA TOURNE MAL !)
Lire le podcast
Nervosa
Agony
Lire la chronique
Hellfest 2017 - Jour 3
Arkhon Infaustus + Beyond C...
Lire le live report
Hellfest 2017 - Jour 2
Aerosmith + Agnostic Front ...
Lire le live report
Pourquoi le loup dans le black metal (Les loups sont dans la bergerie)
Lire le podcast
Metal Made in Rambouillet
Lire le présentation
Prezir
Contempt (EP)
Lire la chronique
Vulture
The Guillotine
Lire la chronique
Nervosa
Victim of Yourself
Lire la chronique
SYLAK OPEN AIR 2017
Aborted + Brujeria + Caliba...
Lire le live report
Satan présente GRAVELAND (feat. Sakrifiss)
Lire le podcast
Black Metal in french : Les destructeurs
Lire le podcast
Expulsion
Nightmare Future (EP)
Lire la chronique
Contorsion
United Zombie Nation (U.z.N)
Lire la chronique
METALDAYS 2017
Lire le dossier
Extravasion - Entretien avec le groupe
Lire l'interview
REVENEZ ! Guerriers du black Metal !
Lire le podcast
Municipal Waste
Slime And Punishment
Lire la chronique
Le Black Metal de Molière : L'éveil
Lire le podcast
Extravasion
Origins Of Magma (EP)
Lire la chronique