chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
58 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Bethzaida - LXXVIII

Chronique

Bethzaida LXXVIII
Les classiques de Sakrifiss : 8/12

Chaque mois je présente une album qui m’a marqué. Si, si, ça fait déjà 8 mois que ça dure. Jusqu’à maintenant j’ai parlé de : Dead Within de CRY, The Revenge of Soul de SAD LEGEND, Lord of Nighmares d’ENDLESS DISMAL MOAN, Onwards to the Spectral Defile de CIRITH GORGOR, Ark of Thought de DEINONYCHUS, L’accomplissement de ASYNDESS et Gudsforlat de NORTT. C’est assez varié hein ! Bon, c’est vrai que ça manque peut-être de grosses couilles poilues. CIRITH GORGOR uniquement... C’est ce qui m’incite à me pencher sur un album qui a accompagné mes jeunes années, LXXVIII de BETHZAIDA. Sorti en 1998, il est en fait le deuxième et dernier méfait des Norvégiens. C’est vrai, ce n’est pas un groupe resté dans les annales, mais il a encore des fans fervents, malgré les années passées.

Et moi aussi, il m’a marqué. Surtout cette sortie, proposée par Season of Mist, qui a été pour le petit Sakrifiss, encore adolescent, une découverte, l’un de mes premiers contacts avec un black metal sulfureux, très imprégné de death. Je commençais juste à m’aventurer vers des choses moins mélodiques que le heavy, le black sympho et le thrash gentillet.

J’aimais déjà la pochette, qui invitait aux Enfers, mais je me rendis compte que c’était en fait tout l’album, du visuel aux compositions, qui dégageait une chaleur inconfortable. Les morceaux suaient les ambiances démoniaques vicieuses. Vraiment chaudes, définitivement chaudes. Moi qui ne réfléchissais pas encore à l’époque en terme d’étiquettes, tant j’avais peu de bagage en black et death, restais encore sur la défensive, découvrant de nouvelles sonorités, ne comprenant pas toujours tout.

J’entendais des guitares lacher des riffs durs mais laisser passer quelques soli plus agréables à l’oreille. Ils avaient même quelque chose de death melo en y repensant, comme au milieu de « Lengsel LXXVIII ». J’entendais un gueulard infatigable, qui sortait des vocaux laids, mais tellement adaptés à la situation ! C’était pour moi un album complexe, à la fois haïssable et attirant. En tous cas j’y revenais. Constamment même puisque je n’avais pas accès à grand chose en 1998. J’achetais un CD il restait dans la platine pendant des jours et des jours. C’était difficile d’acheter ne serait-ce qu’un seul album par mois. Il est donc resté longtemps, écouté encore et encore, et devenant donc tellement familier que je n’ai plus besoin de le réécouter pour savoir ce qui va suivre maintenant.

Mais ce qui m’hypnotisait surtout, c’était ces ajouts de claviers et de flûtes, très peu fréquents, mais imparables, qui rendaient certains passages encore plus maléfiques. Aaaah le clavier sur « Sumarian Rebirth » me foutait les frissons... Et c’est bien la première fois que j’ententdais de la flûte sur du metal ! Si elle accompagne bien la fin de « Brief in the Flame », elle rend complètement dépravés et maléfiques « No regrets Before Death », titre bien plus lent et malsain que les autres, mais aussi « Wolf’s Desire », morceau énorme qui est resté pour moi l’un des modèles du black enflammé. C’est une pépite ce titre !

Oh, BETHZAIDA a sûrement été dépassé par d’autres maintenant. Certains d’entre vous qui l’ont découvert à sa sortie se demandent aussi ce que je lui trouve. Je le répète, c’était nouveau pour moi, et à une période charnière de ma vie musicale. Il fait alors partie de ces oeuvres qui m’ont un peu plus plongé dans le metal, principalement le black, et qui m’ont fait comprendre que ce style était pour moi. Cet album m’a ainsi accompagné jusqu’à maintenant et restera dans mon panthéon personnel...

DOSSIERS LIES

Les classiques de Sakrifiss / Le Bilan !
Les classiques de Sakrifiss / Le Bilan !
Décembre 2017
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Bethzaida
Black Death Metal
1998 - Season Of Mist
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (2)  5/10
Webzines : (2)  6.82/10

plus d'infos sur
Bethzaida
Bethzaida
Black Death Metal - 1993 † 2000 - Norvège
  

tracklist
01.   The Blasphemer
02.   Wolf's Desire
03.   Black Winter
04.   The Curtain Falls
05.   No Regrets Before Death
06.   Lengsel LXXVIII
07.   Sumarian Rebirth
08.   Brief Is the Flame
09.   Et natens eventyr

Durée : 48:12

line up
parution
18 Juin 1998

Essayez aussi
Arkhon Infaustus
Arkhon Infaustus
Perdition Insanabilis

2004 - Osmose Productions
  
Exordium Mors
Exordium Mors
The Apotheosis Of Death

2014 - Iron, Blood & Death Corporation
  
Thulcandra
Thulcandra
Fallen Angel's Dominion

2010 - Napalm Records
  
Teitanblood
Teitanblood
Accursed Skin (EP)

2016 - Norma Evangelium Diaboli
  
The Furor
The Furor
Cavalries Of The Occult

2017 - Transcending Obscurity
  

Horrorscope
The Crushing Design
Lire la chronique
Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Blackened
The Aftermath (EP)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 12 - Corrosion of Snippysnapeusnapisnap et le Paradis Perdu.
Lire le podcast
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Nervosa
Downfall of Mankind
Lire la chronique
Gravehill
The Unchaste, The Profane &...
Lire la chronique
French Black Metal : La communauté
Lire le podcast
MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal Partie 2
Lire le podcast
Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse"
Lire l'interview
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Dystopy
Womb Of The Abyss (EP)
Lire la chronique
Rapture
Paroxysm Of Hatred
Lire la chronique
Sacred Reich
Surf Nicaragua (EP)
Lire la chronique
Le retour des torturés (Ont-ils bien fait ?)
Lire le podcast
MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal
Lire le podcast
Epidemic
Decameron
Lire la chronique
Target
Master Project Genesis
Lire la chronique
Kalmah
Palo
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Warbringer - Woe to the Vanquished
Lire le podcast