chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
40 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Through The Eyes Of The Dead - Disomus

Chronique

Through The Eyes Of The Dead Disomus
Through The Eyes Of The Dead (TTEOTD)… Toujours vivant ce groupe ? Petit instant nostalgie pour ma part, retour à mes premières chroniques et promos CD (physiques) ! Un dernier méfait, Skepsis qui date déjà de 2010 et qui n’aura pas laissé un souvenir impérissable après un Malice lui, ravageur. Et puis c’est le long silence… La bande de Caroline du Sud se séparera quelques années pour finalement se reformer, accompagnée d’un nouveau guitariste pour épauler la tête pensante (et fondatrice) Justin Longshore. Les Américains passent sous la bannière eOne pour dévoiler ce quatrième opus dénommé Disomus (malformation pour décrire un fœtus à deux corps et une tête). Comme pour chaque sortie depuis 2005, (le désormais fantomatique) Paul Romano (Hate Eternal, Mastodon, Withered…) s’occupera de l’artwork.

« Flash-back » dix années en arrière. Les anciens adeptes seront ravis d’apprendre la présence des deux ex-grogneurs en tant que « guests », Anthony Gunnells et Nate Johnson, venus pour multiplier la dose de testostérone déjà surélevée de Danny. Ce dernier aura de nouveau gagné en taille de testicule depuis 2010 ! Sacrément jouissif (l’intro de « Haruspex » vous fera douter de votre virilité). Au menu de ces 39 minutes, du deathcore grassouillet décérébré (certifié « sous anabolisants et sans mèche ») dans la veine des Thy Art Is Murder, Fit For An Autopsy, Carnifex et autres Whitechapel. Comme son prédécesseur, Disomus reprend ainsi la recette de Malice, du gros death US (le nom du groupe faisant référence à Cannibal Corpse, forcément) avec des pointes « core » (« breakdowns » 36 tonnes) et thrash, des tremoli horrifiques éparpillés et un chant modulé caricatural. Le rapprochement avec The Black Dahlia Murder se fera encore même si cela reste nettement moins explicite que sur Bloodlust.

Pour tout vous dire, je me suis pris au jeu de TTEOTD à l’écoute des premiers extraits. Une ouverture d’album plutôt plaisante pour des souvenirs ressurgis de leur deathcore « bulldozer ». Ces vocaux ultra gutturaux (force principale du groupe), les frappes « marteau pilon » dès « Hate The Living » ou les quelques mélodies noires (« Teras » particulièrement, le solo de « Haruspex » ou l’interlude acoustique instrumental très scandinave d’« Ingis ») disséminées arrivent à faire leur effet. Le problème c’est que tout cela a déjà été fait sur Malice et à l’efficience toute autre. Un album qui avait littéralement balayé la vilaine scène deathcore à l’époque et qui m’arrive encore de ressortir (parfait lors de la congestion à la salle de sport). Car Disomus amputé de ses éléments défouloirs primaires et de sa production méchamment massive, semble parfois rachitique et « amateur » (les vices deathcore d’antan)… Un sentiment accentué sur une fin plutôt bâclée, poussive, aux riffs pondus en 5 minutes (syndrome Six Feet Under, oui j’aime souvent les citer) : « The Binding Nightmare » (oh les infects « slides » et « bends »), « Till Solane, She'll Haunt » et « Dismal »… Autant de temps pour pondre des compositions de cet acabit, forcément cela passe mal…

Disomus reprend les tares de Skepsis, un sous-Malice à la musique trop convenue et assez plate… Quasiment aucun réel passage redoutable à ronger, difficile de ne pas décrocher à mi-parcours. Après sept ans de silence, forcément ce retour sera décevant même si je ne m’attendais pas à grand-chose de la part de TTEOTD... Enfin qu’il bosse un minimum leur copie et ne tombe pas dans la case péjorative « deathcore »… Une réapparition donc dispensable des Américains qui donnera surtout envie de se ressortir Malice.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Through The Eyes Of The Dead
Deathcore
2017 - eOne
notes
Chroniqueur : 5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (4)  7.8/10

plus d'infos sur
Through The Eyes Of The Dead
Through The Eyes Of The Dead
Deathcore - 2003 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Hate the Living  (04:19)
02.   Obitual  (04:03)
03.   Haruspex  (03:25)
04.   Of Mortals, We Once Were  (03:37)
05.   The Binding Nightmare  (04:43)
06.   Vortices in the Stygian Malestrom  (04:02)
07.   Ingis  (01:39)
08.   Teras  (04:29)
09.   Till Solane, She'll Haunt  (04:17)
10.   Dismal  (04:34)

Durée : 39:08

line up
parution
13 Octobre 2017

voir aussi
Through The Eyes Of The Dead
Through The Eyes Of The Dead
Skepsis

2010 - Prosthetic Records
  
Through The Eyes Of The Dead
Through The Eyes Of The Dead
Malice

2007 - Prosthetic Records
  
Through The Eyes Of The Dead
Through The Eyes Of The Dead
Bloodlust

2005 - Prosthetic Records
  

Essayez plutôt
Bloody Rabbeat
Bloody Rabbeat
Use Your Head (EP)

2017 - Autoproduction
  
Dying Fetus
Dying Fetus
War Of Attrition

2007 - Relapse Records
  
Whitechapel
Whitechapel
Our Endless War

2014 - Metal Blade
  
Burning Skies
Burning Skies
Greed. Filth. Abuse. Corruption.

2008 - Lifeforce Records
  
Whitechapel
Whitechapel
Mark Of The Blade

2016 - Metal Blade
  

Anthrax
State Of Euphoria
Lire la chronique
Canker
Earthquake
Lire la chronique
Bloody Alchemy pour l'album "Kingdom Of Hatred"
Lire l'interview
Iron Age
The Saga Demos (Démo)
Lire la chronique
Fall of Summer 2017
Lire le dossier
Body Count
Bloodlust
Lire la chronique
No Return
The Curse Within
Lire la chronique
Les reprises BLACK METAL (Björk / Radiohead / Foufoune...) POURQUOI ?
Lire le podcast
Les sorties de 2017
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Revenant
Prophecies Of A Dying World
Lire la chronique
Pig Destroyer
Terrifyer
Lire la chronique
Gwar
The Blood of Gods
Lire la chronique
Bloody Alchemy
Kingdom Of Hatred
Lire la chronique
Through The Eyes Of The Dead
Disomus
Lire la chronique
Ripping Corpse
Dreaming With The Dead
Lire la chronique
Le BM du Québec se limite à 3 groupes... MON CUL !
Lire le podcast
The Black Dahlia Murder
Nightbringers
Lire la chronique
Attomica
Attomica
Lire la chronique
Highrider
Roll For Initiative
Lire la chronique
Devastation
Signs Of Life
Lire la chronique
Act Of Defiance
Old Scars, New Wounds
Lire la chronique
MORTUARY : Metal Extrême Lorrain depuis 1988
Lire l'interview
The Haunted
Strength in Numbers
Lire la chronique
J'ouvre le coffret ultra rare de HUMUS ! (CA TOURNE MAL !)
Lire le podcast
Nervosa
Agony
Lire la chronique
Hellfest 2017 - Jour 3
Arkhon Infaustus + Beyond C...
Lire le live report
Hellfest 2017 - Jour 2
Aerosmith + Agnostic Front ...
Lire le live report
Pourquoi le loup dans le black metal (Les loups sont dans la bergerie)
Lire le podcast
Metal Made in Rambouillet
Lire le présentation
Prezir
Contempt (EP)
Lire la chronique
Vulture
The Guillotine
Lire la chronique