chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
69 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

The Haunted - The Haunted

Chronique

The Haunted The Haunted
1998. Cela fait deux ans qu’At The Gates a annoncé son split, laissant le monde du métal en pleurs, ne pouvant se consoler que par des écoutes répétées de toute la discographie de ce groupe exemplaire. Seulement, si At The Gates est définitivement mort, cela n’empêche pas ses différents protagonistes de continuer vers divers autres projets musicaux, avec tout autant de mérite et de talent dans la plupart des cas.

C’est ainsi que les frères Bjorler et Adrian Erlandsson (batteur chez ATG) commencent dès 97 à répeter avec Jensen (guitariste chez Witchery) afin de composer les prémices de ce que sera The Haunted. Rejoint par Peter Dolving, le vocaliste enragé de Mary Beats Jane, le groupe signe un contrat avec Earache et c’est en 1998 que sort ce premier album éponyme.

Les puristes vont le diront, « The Haunted » est l’une des plus belles choses qui soit arrivé au Thrash depuis bien des années. Apportant un souffle nouveau à un style toujours en activité mais manquant de renouvellement depuis bien longtemps, le premier album des Hantés a su combiner avec talent et audace la magnificence mélodique de feu-At The Gates, une énergie exemplaire issue bien évidemment du grand Slayer (le nom indissociable du Thrash), et certains riffs issues du milieu hardcore pour davantage d’efficacité.

Servi par un line-up aussi talentueux, ce premier album ne pouvait que contenter tous les fans d’agressivité musicale. Composé en grande partie par Jensen (moins connu que les jumeaux mais tout aussi inspiré quand il s’agit de créer des riffs accrocheurs) et secondé par les frères Bjorler sur quelques passages, l’intégralité de l’album est une succession de brûlots thrashisants qui tient son auditeur à la gorge jusqu’au dénouement de l’album, le torturé « Forensick ». Tout débute par « Hate Song », dont les premières secondes donnent le ton pour l’album et montrent la sincérité du groupe : un souffle d’ampli guitare, le batteur qui donne le départ du titre avec ses baguettes… Pas d’intro pompeuse, pas de faux semblants, ici on branche directement son instrument sur l’ampli…et on THRASHE m/. Cette spontanéité se retrouve tout au long de l’album, qui garde ce coté surpuissant et immédiat sans jamais faiblir, aidé en cela par des compos de qualité toujours égale.

Les titres purement thrash sont légion, rappelant le grand Slayer de par leur rapidité d’exécution (« Undead », « Shattered », « Hate Song ») ; quelques passages plus typés hardcore se font entendre (« Now You Know » ou le break de « Three Times ») ; enfin les frères Bjorler ne peuvent s’empêcher de nous gratifier de quelques riffs qu’on croirait issues des fonds de tiroirs d’At The Gates (imaginez la qualité de ce genre de fond de tiroir !) avec « Bullet Hole » ou « In Vein » . Les solos ne sont pas oubliés, et s’ils ne sont pas systématiquement présents ils se font clairement entendre tant leur qualité est grande (celui de « Bloodrust » ne dure pas longtemps mais est excellent !).
Quand à Dolving, il assure à la perfection son chant de chien enragé, et s’il n’a pas un timbre de voix très agressif il y met une conviction telle qu’on croirait qu’il va sortir des enceintes pour nous étrangler sur « Hate Song ». Les paroles pleines de rancœur qu’il a en grande partie rédigée cadrent parfaitement au style du groupe, et son dégoût de l’espèce humaine atteint le summum sur « Forensick », aux paroles très nihilistes et qui clôt l’album sur une touche particulièrement sombre.

Que dire de plus sur cet album référence du genre, qui a lancé la carrière des Hantés et leur a permis de se dégager (un peu) des incessantes comparaisons avec feu-At The Gates. Premier album, première tuerie, et le reste n’en sera que tout aussi agréable à écouter !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

cglaume citer
cglaume
10/03/2007 01:14
note: 9/10
"Hate Song" et "Soul Fracture" sont tous les 2 dans ma compil perso des morceaux de metal les plus jouissifs de tous les temps !
Dr Toinus citer
Dr Toinus
29/01/2007 22:40
note: 8/10
super bon cd de trash
citer
Deadthrone (invité)
09/09/2005 3:37
Je confirme Cyd :
RAAAAAAAAAAAAAAAH !
Et je dirais même plus
PUTAIIIIIIIN CONG !

Raoul citer
Raoul
11/08/2005 17:34
note: 9/10
RAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!

...

oui, je pense qu'il n'y a pas besoin d'en dire plus. Moqueur
vsgreg citer
vsgreg
11/08/2005 17:29
Je trouve ce disque meilleur que tous les albms de AT THE GATES.
et ce grace au chanteur, une bombe en 98.
Dead citer
Dead
11/08/2005 9:07
note: 7.5/10
Venant de "Made Me Do It", j'ai été carrément déçu par ce premier album, notamment par le chant mais bon ça s'écoute Sourire

* pas taper *
Jester citer
Jester
10/08/2005 16:36
y'a des très bonnes chansons, mais j'aime pas dolving.... j'préferais aro, il avait plus de patate et criait plus fort Gros sourire
Mitch citer
Mitch
10/08/2005 14:18
note: 9/10
Rien que pour le premier titre c'est un album est une tuerie sans nom!
Dommage qu'il n'y ait pas la prod bulldozer et joussive d'un One Kill Wonder car on frôle la perfection!
Dans mes albums cultes, assurément!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Haunted
Thrash Metal
1998 - Earache Records
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (18)  8.58/10
Webzines : (9)  8.68/10

plus d'infos sur
The Haunted
The Haunted
Thrash Metal - 1996 - Suède
  

écoutez
tracklist
01.   Hate Song
02.   Chasm
03.   In Vein
04.   Undead
05.   Chokehold
06.   Three Times
07.   Bullet Hole
08.   Now You Know
09.   Shattered
10.   Soul Fracture
11.   Bloodrust
12.   Forensick

line up
voir aussi
The Haunted
The Haunted
rEVOLVEr

2004 - Century Media Records
  
The Haunted
The Haunted
Live Rounds In Tokyo (Live)

2001 - Earache Records
  
The Haunted
The Haunted
Versus

2008 - Century Media Records
  
The Haunted
The Haunted
The Haunted Made Me Do It

2000 - Earache Records
  
The Haunted
The Haunted
Road Kill (Live)

2010 - Century Media Records
  

Essayez aussi
Annihilator
Annihilator
All For You

2004 - AFM Records
  
Xanadoo
Xanadoo
This Demo Is Shit (Démo)

2009 - Autoproduction
  
Tankard
Tankard
The Beauty And The Beer

2006 - AFM Records
  
Distillator
Distillator
Summoning the Malicious

2017 - Empire Records
  
Witchery
Witchery
Witchkrieg

2010 - Century Media Records
  

Exodus
Impact Is Imminent
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique
Devastatiön
Drink With The Devil (EP)
Lire la chronique
Nuclear Assault
Survive
Lire la chronique
Exmortus
The Sound Of Steel
Lire la chronique
Le NSBM... un thème arisk !
Lire le podcast
Nuclear Assault
The Plague (EP)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 14 - The Great Northern Live Report
Lire le podcast
Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Blackened
The Aftermath (EP)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 12 - Corrosion of Snippysnapeusnapisnap et le Paradis Perdu.
Lire le podcast
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Nervosa
Downfall of Mankind
Lire la chronique
Gravehill
The Unchaste, The Profane &...
Lire la chronique
French Black Metal : La communauté
Lire le podcast
MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal Partie 2
Lire le podcast
Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse"
Lire l'interview
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Dystopy
Womb Of The Abyss (EP)
Lire la chronique