chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
37 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Sad Legend - The Revenge of Soul

Chronique

Sad Legend The Revenge of Soul
Les classiques de Sakrifiss : 2/12

On entend souvent des chroniqueurs, surpris de l’absence sur leur propre webzine d’un album qu’ils apprécient, dire que cet oubli est comme un visage sans nez, un restaurant sans table, un sein sans tétons.

Je vais les copier un peu et me lancer dans un « pas de chro de SAD LEGEND sur Thrashocore, c’est comme une supérette sans kimchi ». Bon, je sais, ça colle moyen parce qu'à la base on ne trouve pas de kimchi si facilement. Mais voilà, j’adore le kimchi et s’il n’y en a pas dans ma supérette, je râle. Donc sans SAD LEGEND dans ces pages, je rouspète. Voilà ce qui me pousse à choisir le deuxième album des Coréens, The Revenge of Soul, dans les sélections « les indispensables de Sakrifiss », initiée le mois dernier avec CRY et Dead Within.

Ce qui signifie que je me penche sur un groupe coréen après un groupe indien. Une volonté de me démarquer ? De faire l’intéressant en sortant des nationalités improbables ? Même pas. SAD LEGEND est véritablement un groupe du haut du panier, et sa nationalité n’a en rien influencé mon intérêt pour lui. Je n'ai d'ailleurs jamais été très généreux envers APPARITION, KVELL ou INFINITE HATRED, les quelques formations du pays parvenues à mes oreilles. Car c'est tout de même la croix et la bannière pour trouver du black coréen. La scène black y semble balbutiante, et très mal exportée, plus mal encore que les Japonais.... Il y avait bien un label coréen qui essayait de représenter son pays, mais ce Misanthropic Art Productions a mis la clé sous la porte en septembre 2015. Difficile donc de se dire fan de black coréen. Tant pis, il y a SAD LEGEND, emporté par Naamah le magicien batteur, guitariste, bassiste, claviériste... et chanteur ! Et il suffit à me faire aimer la Corée !

Par contre beaucoup de fans auraient peut-être choisi le premier album du groupe, éponyme, sorti en 1998 et considéré comme une perle de black dark mélancolique. Je les comprends mais je suis beaucoup plus touché par son successeur, sorti onze ans plus tard,et qui continue fréquemment de revenir dans ma platine. Très différents, et pourtant complémentaires, ces deux albums méritent de toute façon votre attention. Les extraits suivants pourraient vous convaincre :

Premier album 1998.


Deuxième album 2009


The Revenge of Soul est beaucoup plus mature que Sad Legend, beaucoup plus réfléchi. Avec les défauts qui peuvent aller avec, mais qui personnellement me conviennent pleinement. La musique est tout du long épique, héroïque, mélodique et légèrement recouverte de mélancolie. Il est très dark, laissant une forte place aux claviers puis à quelques pianos et guitares sèches. Tout coule de source. Mais plus que les instruments et les compositions, ce sont les vocaux qui font la force de ces 7 pistes. Constamment en coréen, ils proposent des palettes de timbres impressionnantes. De la voix rauque à la voix de soprano, en passant par des cris aigus et des souffles désespérés, c’est un festival, un feu d’artifice, un déluge de voix. Elles sont parfois seules, très souvent superposées à d’autres. Elles sont très présentes et laissent peu de repos à l’auditeur, qui se retrouve emporté par cette tempête auditive.

Sur cet album tous les éléments se mêlent avec une justesse idéale. On pourrait presque parler d’un équivalent à SIGH, qui au lieu de chercher à placer le son original au meilleur moment s’intéresse à la tonalité vocale parfaite. Je sais, certains y sont hermétiques. Mais si ce n'est pas le cas, vous trouverez sans doute vous aussi un compagnon de 46 minutes qui deviendra indispensable. Tout ce que je sais c'est que depuis 7 ans je ne m'en suis pas lassé, et qu'il fait partie des albums que j'aime ressortir quand je n'ai pas envie d'écouter de nouveautés. Il est touchant, puissant, novateur et traditionnel à la fois. Tout simplement juste. Si vous tentez un extrait, ne le coupez pas au bout de quelques secondes, c'est sur la longueur qu'un titre de SAD LEGEND se dévoile et s'apprécie... Par contre deux mauvaises nouvelles. Vous allez avoir beaucoup de mal à en trouver un exemplaire. Et le groupe s'est arrêté en 2014. Bon, ce n'est pas la première fois donc on peut encore les voir réapparaître au bout de 11 nouvelles années.7 ont déjà passé depuis la sortie de The Revenge of Soul, donc croisons les doigts...

En bonus je vous mets le lien vers un concert, mais celui-ci ne fait que confirmer que les live ne peuvent pas toujours reproduire les qualités d’un album studio.


DOSSIERS LIES

Les classiques de Sakrifiss / Le Bilan !
Les classiques de Sakrifiss / Le Bilan !
Décembre 2017
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sad Legend
Black Dark Metal Tragique
2009 - Dream on Records
notes
Chroniqueur : 10/10
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  7.67/10

plus d'infos sur
Sad Legend
Sad Legend
Black Dark Metal Tragique - 1997 † 2014 - Corée du Sud
  

tracklist
01.   Axe
02.   MARUTA
03.   Executioner
04.   Elegy of Slaughter Echoing in the East
05.   Imjin War
06.   The Reaper's Song
07.   Night of the Hunt

Durée : 46:29

line up
  • Naamah / Chant, Basse, Guitare, Batterie, Claviers

parution
11 Septembre 2009

Malevolent Creation
Retribution
Lire la chronique
Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Blackened
The Aftermath (EP)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 12 - Corrosion of Snippysnapeusnapisnap et le Paradis Perdu.
Lire le podcast
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Nervosa
Downfall of Mankind
Lire la chronique
Gravehill
The Unchaste, The Profane &...
Lire la chronique
French Black Metal : La communauté
Lire le podcast
MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal Partie 2
Lire le podcast
Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse"
Lire l'interview
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Dystopy
Womb Of The Abyss (EP)
Lire la chronique
Rapture
Paroxysm Of Hatred
Lire la chronique
Sacred Reich
Surf Nicaragua (EP)
Lire la chronique
Le retour des torturés (Ont-ils bien fait ?)
Lire le podcast
MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal
Lire le podcast
Epidemic
Decameron
Lire la chronique
Target
Master Project Genesis
Lire la chronique
Kalmah
Palo
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Warbringer - Woe to the Vanquished
Lire le podcast