chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
66 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Sacrilege - Within The Prophecy

Chronique

Sacrilege Within The Prophecy
Après un premier album sorti en 1985 posant les bases d’un Thrash largement influencé par la scène Crust anglaise (Discharge en tête), Sacrilege poursuit sur sa lancée avec la sortie deux ans plus tard d’un nouvel album intitulé Within The Prophecy. Celui-ci sera marqué par quelques changements significatifs comme la défection de Tony May au poste de bassiste durant les sessions d’enregistrements (remplacé alors au pied levé par le guitariste Damian Thompson) et une signature sur Under One Flag, célèbre label londonien qui a vu passer dans son giron quelques grands noms de l’époque tels que Bathory, Venom, Possessed, Nuclear Assault ou encore Sarcofago.

Comme je le précisais déjà dans ma chronique de Behind The Realms Of Madness, l’une des particularités de Sacrilege est d’avoir évolué musicalement tout au long de sa carrière. Ainsi, Within The Prophecy tend à s’émanciper des influences de son prédécesseur en lorgnant désormais vers un Thrash toujours très incisif et bien en riffs pour l’époque mais toutefois moins virulent qu’auparavant. Exit ainsi les sonorités Crust menées autrefois au son d’une rythmique d-beat épique, place désormais à un Thrash plus tranquille se faisant même beaucoup plus mélodique par moment.

Soyons franc, ce parti pris fait pour moi de Within The Prophecy un album légèrement moins convaincant. Où diable est donc passé cette énergie, cette fougue, cette urgence Punk qui faisait le charme de son prédécesseur? En calmant le jeu, même la délicieuse Lynda Simpson semble en perdre de son charisme. Une baisse de tempo évidente qui apparaît ainsi sur l’essentiel de ces sept nouveaux titres (notamment "Winds Of Vengeance", "Flight Of The Nazgul" et surtout "Search Eternal". D’ailleurs il suffit pour s’en rendre compte de jeter un petit coup d’œil à la durée de ce nouvel album qui, pour un titre supplémentaire, gagne quinze minutes en comparaison de Behind The Realms Of Madness. Cette baisse de régime s’accompagne également par l’arrivée de nombreux passages beaucoup plus mélodiques qu’auparavant comme en témoigne le break acoustique de "Winds Of Vengeance" suivi de son excellent solo ou encore le très long (plus de dix minutes) et néanmoins très intéressant "Search Eternal", un titre intelligemment construit, absolument épique et garant d’une certaine tradition héritée de la NWOBHM.

Malgré cette perte de vitesse, replacer dans le contexte de l’époque, ce deuxième album n’a pas vraiment à rougir face à la concurrence car en matière de riff, Sacrilege tient toujours la dragée haute à bon nombre de ses contemporains. Bien que la production manque toujours un peu de puissance (et oui, rappelez-vous, nous ne sommes qu’en 1987), la qualité des riffs et des solo reste l’un des plus gros atouts de Sacrilege ("Sight Of The Wise" à partir de 1:36 puis à 5:34, le début absolument épique de "The Captive" ainsi que son deuxième solo à 2:16, celui de "Winds Of Vengeance" à 4:09, "Spirit Cry" à 2:57, l’incisif "The Fear Within" et son petit côté early Bolt Thrower, "Search Eternal" à 2:39 ainsi que cette chouette cavalcade débutant à 5:10... Bref, il y a du talent dans les doigts de Damian Thompson.

C’est donc légèrement déçu mais pourtant toujours aussi séduit par Sacrilege que se terminent mes écoutes de Within The Prophecy. Comparé à son prédécesseur, il manquera toujours pour moi cette urgence emprunté à la scène Punk/Crust anglaise de la fin des années 70/début 80. Urgence qui associée à ce riffing Thrash et ces multiples solos incroyables fait pour moi toute la différence. Bien entendu, la présence au chant de la ravissante Lynda Simpson n’est pas à minimiser car sa voix tout en féminité joue également pour beaucoup dans le charme de ce groupe anglais tout à fait atypique. Bien qu’inférieur à Behind The Realms Of Madness, Within The Prophecy reste à ce jour un album fort recommandable qui devrait séduire les amateurs de vieilleries oubliées.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

gulo gulo citer
gulo gulo
18/01/2018 18:41
note: 8.5/10
"Où diable est donc passé cette énergie ?", voilà une réaction qui m'est totalement incompréhensible ^^
Clairement, c'est beaucoup moins punk que le premier, mais... Je sais pas, c'est vraiment l'incarnation du truc infatigable, pour moi, cet album, il concilie la frénésie du punk à celle d'un Motörhead sur Bomber.
Bref, une découverte comme on en fait pas tous les quatre matins.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sacrilege
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  8.5/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Sacrilege
Sacrilege
Thrash - 1984 - Royaume-Uni
  

tracklist
01.   Sight Of The Wise
02.   The Captive
03.   Winds Of Vengeance
04.   Spirit Cry
05.   Flight Of The Nazgul
06.   The Fear Within
07.   Search Eternal

Durée : 44:59

line up
voir aussi
Sacrilege
Sacrilege
Behind The Realms Of Madness

1985 - Children Of The Revolution
  

Essayez aussi
Grip Inc.
Grip Inc.
Incorporated

2004 - Steamhammer Records (SPV)
  
Kreator
Kreator
Phantom Antichrist

2012 - Nuclear Blast Records
  
Gorod
Gorod
Kiss The Freak (EP)

2017 - Autoproduction
  
Num Skull
Num Skull
Ritually Abused

2014 - Relapse Records
  
Demolition Hammer
Demolition Hammer
Tortured Existence

1990 - Century Media Records
  

Tankard
A Girl Called Cerveza
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique
Devastatiön
Drink With The Devil (EP)
Lire la chronique
Nuclear Assault
Survive
Lire la chronique
Exmortus
The Sound Of Steel
Lire la chronique
Le NSBM... un thème arisk !
Lire le podcast
Nuclear Assault
The Plague (EP)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 14 - The Great Northern Live Report
Lire le podcast
Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Blackened
The Aftermath (EP)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 12 - Corrosion of Snippysnapeusnapisnap et le Paradis Perdu.
Lire le podcast
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Nervosa
Downfall of Mankind
Lire la chronique
Gravehill
The Unchaste, The Profane &...
Lire la chronique
French Black Metal : La communauté
Lire le podcast
MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal Partie 2
Lire le podcast
Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse"
Lire l'interview
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Dystopy
Womb Of The Abyss (EP)
Lire la chronique