chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
121 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Arch Enemy + Zyklon + Stampin' Ground

Live report

Arch Enemy + Zyklon + Stampin' Ground Le 27 Février 2004 à Paris, France (Elysée Montmartre)
Alala voir les frères Amott, un rêve devenu réalité ! Je n’allais pas loupé çà quand même, je ne sais pas si vous connaissez Carcass ? çà vous dit quelque chose ? Nan….bah tant pis………Heartwork est pour moi un album culte et ma couleur préféré c’est le bleu……….heu…..passons aux choses sérieuses !
3 groupes, 3 styles différents, mais c’était pour Zyklon et Arch Enemy que j’avais sorti les chèques cadeau FNAC.

C’est à peine rentré dans l’Elysée Montmartre, que les hostilités commencent, hé ouais tout est bien carré : Stampin’Ground commence à 19h00 pétante, et Arch Enemy à 21h00 pile aussi.
Le chanteur bodybuildé à grande gueule de Stampin’Ground, nous livre un metal/hardcore : croisement entre Slayer, The Haunted, Hatebreed et j’en passe. Sans mentir, çà défoule quand même, mais à peine 10 minutes plus tard çà commence à saouler, néanmoins mention spéciale pour les zicos, avec un batteur jeunot qui se demmerde très bien, un bassiste qui saute dans tous les sens, et des gratteux qui ne sont pas en reste. Le point noir en fait c’est le chanteur : « we make a fuckin awesome music…..gna gna gna… », çà se la pète un peu, et çà tente tant bien que mal de communiquer avec la foule qui ne lui renvoie que des blancs. Le casse-couilles réussira quand même à casser des côtes en incitant la foule de bœufs (j’exagère….les 30 personnes de la fosse) à faire un « braveheart », hé ouais à la pleymo quoi ! Pfffiou enfin finit, aller place à un groupe que j’attend avec impatience : Zyklon !

Autre groupe d’affiche, les norvégiens de Zyklon, et là çà ne fait vraiment pas dans la dentelle ! C’est une sorte de dream team norvégienne de metal extreme : Samoth le gratteux (Emperor), Trym le batteur (Emperor), Destructhor le gratteux (Myrkskog, putain ils auraient pas pu trouvé encore plus simple comme nom), Secthdamon le chanteur/bassiste (Myrkskog).
Les gentils monsieur nous envoient dans la face un Death très influencé black (membres d’Emperor oblige) malgré que leur second album Aeon, leur ait fait changé de cap, avec un death plus lent, plus lourd (plus ricain quoi) en gardant quand même l’ambiance très noire du black (noir, black…. faut que j’arrête le champomy).Mais là c’est la grosse déception, à peine rentré dans la fosse, on se rend compte que le son est vraiment très fouillis, le deuxième album passe très mal et n’arrive pas à motiver la foule, les zicos restent statiques, le chanteur/bassiste prônant fièrement son t-shirt Scarve a des problèmes de micros, Samoth se fait chier, faisant par moment des grands yeux au public, Destructhor fait ses solos à peine audible dans son coin, par contre Trym est un sacré batteur, c’est lui qui a vraiment impressionné : des blasts en veux tu, en voilà. Les ingénieurs du son faisaient une de ses têtes devant la brutalité de la bête, cette brutalité ne durera que 20 minutes à peine, pour la joie de nos oreilles, en espérant que le son soit meilleur et que les zicos soient plus motivés que çà la prochaine fois……

Ah la tête d’affiche arrive : Arch Enemy mes cocos ! Tout le monde espérait rentabiliser ses billets, parce que ce n’était pas avec la première partie lamentable qu’on allait être heureux….
Mais là que dire ! Arch Enemy c’est vraiment une tuerie en live ! Juste en face de moi : Angela qui lâche des gros postillons en hurlant ses tripes, Michael Amott my god, devant moi aussi ! Pis le massif Sharlee D’Angelo et ses dents du bonheur (oui à côté de la ptite Angela çà fait contraste) qui se ballade sur la scène. Autant le dire tout de suite, je ne suis vraiment pas un gros fan, mais là que dire çà pogotte sévère (à moi grande joie gné gné gné), çà jump à tout va, çà slamme de tous les côtés (oui la fosse s’est vite remplie) avec mention « excellente » pour celui qui s’est mangé et où les pompiers ont dû intervenir (à l’extérieur de la salle)….bref un vrai moment de bonheur ! Les zicos on surtout axé le set sur Wages Of Sin et Anthems Of Rebellion (ce dernier d’ailleurs je le trouve pas terrible, mais en live çà prend une tout autre dimension !) Hé ouais les moments forts restent quand même sur Ravenous et We Will Rise, d’ailleurs j’avais plus le regard tourné sur les coudes et les têtes chevelus de mes voisins (et voisines) que sur la scène, tellement tout le monde était déchaîné ! A noter que le son était vraiment nickel, ptet d’ailleurs à cause de la présence d’Andy Sneap (le fameux producteur) qui selon des rumeurs aurait enregistré le concert ! Les autres zicos que je n’apercevais pas trop n’était pas non plus en reste, avec un batteur sous perfusion de doubles pédales et un autre frère Amott aussi timide que son frère. Effectivement Michael Amott se tournait un peu les pouces, faisant ses solos les doigts dans le nez avec l’air blasé. Moment culte d’ailleurs sur l’instrumental « Snow Bound », certains avaient sorti les briquets et tout le monde avait les yeux rivés sur le dieu Michael touchant sa gratte avec une de ses grâces : snif c’était beau !
Ce fut donc un concert mémorable, avec une set-list bien choisi pour la scène, une Angela déchaînée (qui vient de perde sa voix d’ailleurs….), un sans faute pour les solos, une batterie qui pulse, un son énorme, mais un concert bien trop court : 1h10 à peine…but Arch Enemy rulez !!!!


Set List, Paris, Elysée Montmartre le 27/02/2004 :

Silent Wars
Burning Angel
Instinct
Immortal
We Will Rise
Dead Eyes See No Future
Bridges Of Destiny
Dead Bury Their Dead
Bury Me An Angel
Ravenous
First Deadly Sin
Snowbound
Enemy Within

3 COMMENTAIRE(S)

Troll Traya citer
Troll Traya
05/12/2018 11:35
Oulà, ça ne me rajeunit pas... Un concert ou j'étais encore un jeune ado, mais qui m'à marqué. C'était cool, et je retrouve bien là mon ressenti de l'époque -même si dans mes souvenirs, le son de Zyklon s'était grandement amélioré en milieu de set, et la prestation était alors devenue bien meilleure-.

Bordel, Arch Enemy, c'était quelque chose, à l"époque... Depuis le honteux Khaos Legions, c'est vraiment devenu à chier...
citer
Oussama
01/04/2004
Andy Sneap etait bien là et le concert a bien été enregistré puisque je le groupe prévoyait d'en faire un album live, mais il n'en sera pas ... Michael Amott a été très deçu de la performance du groupe ce soir là et Sharlee à eu pas mal de probs avec sa basse
néanmoins certains morceaux seront quand meme utilisé pour un mini DVD
et puis ouais Heart of darkness a bien été rajouté à la setlist
citer
AE Fans
17/03/2004
Tu as oublier : Heart of darkness le 1er morceaux des rappels !!! rajouter a la setlist original

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
plus d'infos sur
Arch Enemy
Arch Enemy
Death mélodique - 1995 - Suède
  
Stampin' Ground
Stampin' Ground
1995 - Royaume-Uni
  
Zyklon
Zyklon
Death/Black impérial - 1998 † 2010 - Norvège
  

Vader
Live In Japan (Live)
Lire la chronique
Gama Bomb
Speed Between the Lines
Lire la chronique
Le Canyon - Épisode 22 - Hit-Parade 2018
Lire le podcast
Machine Head
Catharsis
Lire la chronique
Au-Dessus + Furia + Mysticum
Lire le live report
Metalhertz #3 - "La folie des compositeurs"
Lire le podcast
French Black Metal : des découvertes et les réponses
Lire le podcast
Le Canyon - Épisode 21 - Ballade Luciférienne.
Lire le podcast
Truent
To End an Ancient Way of Li...
Lire la chronique
Les sorties de 2018
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Metalhertz #2 - "Vers l'infini et au-delà!"
Lire le podcast
High On Fire
Electric Messiah
Lire la chronique
Prezir
As Rats Devour Lions
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 20 - Danger.
Lire le podcast
Revocation
The Outer Ones
Lire la chronique
Mes hallucinations auditives : PANPHAGE
Lire le podcast
Sepulcher
Panoptic Horror
Lire la chronique
Deathhammer
Chained To Hell
Lire la chronique
Arsis
Visitant
Lire la chronique
Le black metal : un monde d'autistes !
Lire le podcast
Darkness
First Class Violence
Lire la chronique
Autumn Insanity Tour 2018
Raining Bombs + Satsuma 薩摩 ...
Lire le live report
Gorod
Æthra
Lire la chronique
Le Canyon - Spécial 2 + Concours - Le Dernier Sabbath
Lire le podcast
Monolyth
A Bitter End - A Brave New ...
Lire la chronique
Les clips dans le black metal (Et ta gueule !)
Lire le podcast
Le Canyon - Épisode 19 - L'autel Païen
Lire le podcast
Voivod 35th Anniversary European Tour
Bio-Cancer + Hexecutor + Vo...
Lire le live report
Aborted
Terrorvision
Lire la chronique
Pig Destroyer
Head Cage
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 18 - Le Livre des Mauvaises Décisions
Lire le podcast