chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
64 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

The Orb / Reformation exceptionnelle 20 ans de l'album "Colossal Titan Strife"

Live report

The Orb / Reformation exceptionnelle 20 ans de l'album "Colossal Titan Strife" Gorod + Kronos
Le 27 Octobre 2023 à Paris, France (Petit Bain)
Il était évidemment hors de question de manquer la reformation de KRONOS pour les vingt ans de « Colossal Titan Strife », probablement l’une des plus grosses branlées du brutal death hexagonal. Putain, cela faisait si longtemps que n’avaient pas résonné « Opplomak » ou « Haterealm » ? Je peine à y croire, et pourtant… Pour tout dire, cette bonne nouvelle faisait presque passer au second plan le fait que la tête d’affiche était assurée par GOROD dont le dernier né « The Orb » ne m’avait, jusqu’à ce vendredi, que peu emballé.

Une fois n’est pas coutume, il n’y a pas trop le temps de niaiser au bistrot si l’on ne veut pas s’asseoir sur KRONOS. De mon point de vue, le concert fut tout simplement parfait pour un groupe qui était en cessation d’activité depuis 2017. Alors je me doute bien que les musiciens ne se sont pas tirés sur l’élastique durant tout ce temps et je n’avais aucune crainte quant à une quelconque baisse de régime mais je n’espérais pas un tel rouleau-compresseur. Le chant de Christophe Gérardin est phénoménal dans ses tonalités gutturales, épais et puissant alors que le batteur envoie des plans dont la technique et le style m’évoquent parfois le meilleur de NOSTROMO, l’album « Argue » en particulier. Grosse fessée donc, les mecs déroulant leurs classiques, bien aidé par une sonorisation impeccable. Aucun des quatre albums n’est oublié (je pense), le groupe s’éclate, la scène leur manquait certainement mais eux aussi ont beaucoup manqué à la scène death metal française, j’espère que ce retour va par conséquent s’inscrire dans la durée et que l’on aura bien vite un solide successeur au très bon « Arisen New Era ».

Mon seul regret, qui ne m’empêchera cependant pas d’investir quelques euros dans un chatoyant textile, c’est le lifting opéré sur le dessin initial de « Colossal Titan Strife ». Il était certes « particulier », pour ne pas dire foncièrement moche, je lui trouvais pourtant justement un charme que sa deuxième vie, plus professionnelle, n’a plus. Mais c’est vraiment pour chipoter, à ce stade-là de la soirée, je pourrais même me passer de voir GOROD. Sauf que cela aurait été la connerie de l’année évidemment parce que ces mecs sont tout simplement des monstres ne vivant pas sur la même planète que le commun des musiciens.

Je l’ai déjà précisé plus haut mais, si le son était excellent pour la première partie, il devient parfaitement lumineux pour les Bordelais. Evidemment, quand tu évolues à un tel niveau de technicité, tu ne peux pas te permettre de te faire plomber la soirée par l’ingénieur-son mais parvenir à retranscrire tout le groove des compositions, leur effarante justesse musicale tout en conservant la puissance, nous touchons alors des sommets. Avec sept albums dans sa besace, la formation a bien sûr un large panel de titres à proposer mais je retiens surtout l’intelligence avec laquelle les musiciens ont organisé leur setlist, alternant, comme ils en ont l’habitude, de gros moments death technique avec des plans plus jazz, ou encore en jouant sur les contrastes comme la doublette « The Orb », tout en swing, suivi du terrible « Birds of Sulphur » dont l’explosion introductive reste toujours aussi dantesque.

Un mot également sur la performance vocale de Julien Deyres. Nombreux sont ceux qui se paluchent sur le débit d’Oliver Rae Aleron (ARCHSPIRE) mais, sans dire que ce dernier est un nain en comparaison, Nutz me semble à mille lieux en termes de feeling et de richesse de tessiture, sans parler de son phrasé hallucinant tout en conservant un haut niveau de diction. Il a tout simplement l’une des voix death les plus « lisibles » qui soient si je puis dire, même s’il est davantage dans un registre hurlé que growlé.

Sinon, que dire des guitares et de la basse si ce n’est qu’elles ont toutes déroulé une partition sans faille, c’est à se demander comment on peut avoir l’air aussi décontracté tout en balançant des structures aussi complexes. L’aisance de ces mecs m’échappe totalement… Comme toujours, le groupe termine sur un « Disavow Your God », plus un rappel tant le public en redemande, GOROD est encore et toujours tout en haut de la chaîne alimentaire, son tech death n’ayant selon moi aucun rival qui vaille, même FIRST FRAGMENT je le confesse, tant il est doté d’une personnalité unique et singulière.

1 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
30/10/2023 09:41
Sympa ce report ! Tu confirmes ce que m'a dit un pote qui était sur place ! Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Orb / Reformation exceptionnelle 20 ans de l'album "Colossal Titan Strife"
plus d'infos sur
Gorod
Gorod
Death Technico-Mélodique - 2005 - France
  
Kronos
Kronos
Brutal Death - 1994 - France
  

Slayer
Reign In Blood
Lire la chronique
Monolyth + Përl + Nemost
Lire le live report
Electrocutioner
False Idols
Lire la chronique
Kaos 696 Winter War 2024
Helldrifter + Impiety + Nihilo
Lire le live report
Acid Force
World Targets In Megadeaths
Lire la chronique
Eradikated
Descendants
Lire la chronique
Bilan 2023
Lire le bilan
The Bleeding
Monokrator
Lire la chronique
Les Sakrif'or BLACK METAL 2023
Lire le podcast
Endless
Hand of God
Lire la chronique
Spit Your Hate
United (EP)
Lire la chronique
Inculter
Morbid Origin
Lire la chronique
Trastorned
Into The Void
Lire la chronique
Night In Gales
The Black Stream
Lire la chronique
Shadowspawn
Blasphemica
Lire la chronique
Exorcizphobia
Spiritual Exodus
Lire la chronique
Redmind
Soma
Lire la chronique
Existence
Go To Heaven
Lire la chronique
Tabahi
Thrash For Justice
Lire la chronique
Ecocide
Metamorphosis
Lire la chronique
Baffald
Fuck off 2020
Lire la chronique
Numidian Killing Machine
Psychotronik Breakdown
Lire la chronique
Ural
Psychoverse
Lire la chronique
Overthrow
Ascension Of The Entombed (EP)
Lire la chronique
The Orb / Reformation exceptionnelle 20 ans de l'album "Colossal Titan Strife"
Gorod + Kronos
Lire le live report
Graveless Dead European Assault Tour 2023
Anal Vomit + Fall Of Seraph...
Lire le live report
Speedtrip
Apocalyptic Killzone
Lire la chronique
No Return
Seasons of Soul
Lire la chronique
Contorsion
The Children Of The Snake (EP)
Lire la chronique
Skourge
Torrential Torment
Lire la chronique
The Metal Commandments - European Tour 2023
Malevolent Creation + Witch...
Lire le live report