chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
40 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Voivod - Killing Technology

Chronique

Voivod Killing Technology
Pour se la jouer dandy élégant, connaisseur et raffiné, il est de bon ton, lors des goûters bridge-bière-bondage de Mme la Consul, d'évoquer la scène québécoise – ou canadienne pour embrasser plus large, ami coquinou qui aime bien mettre la langue – comme étant la plus fertile des scènes metal, supérieure à ses homologues US, scandinave, allemande ou encore polonaise, contrées chères au coeur du tout venant à cheveux longs et T-shirt noir (Keyser ne se sentira pas visé, ses maillots de corps roses et sa crête iroquoise le plaçant d'emblée parmi l'élite). Néanmoins, afin de parfaire ce bon goût certain qui te fait mettre Neuraxis, Martyr, Devin Townsend, Into Eternity, Kataklysm ou encore Unexpect sur un pied d'estale (celui d'Estelle ayant déjà pris cher lors du dernier slow avec Johnny), je te suggérerai, ami lecteur, de ne point faire l'impasse sur la source des origines de la poule et de l'œuf réunis: Voivod, le groupe qui bégaie le vide, le premier (ou tout au moins pas le dernier …) des groupes de la patrie du sirop d'érable à avoir fait partir le metal à grosses coucougnettes dans des contrées jusqu'alors inexplorées de l'homme et du raton laveur.

Eh oui, il faut bien avouer que malgré la présence très hype à la basse, ces dernières années, d'un Jason Newsted exilé volontaire du K métallique, ainsi que l'actualité récente qui a vu le groupe attirer à nouveau à lui les spotlights du fait du triste décès de son guitariste Piggy, nombreux sont les métalleux à ne connaître le groupe que de nom. Et encore, quand il ne le confonde pas avec une célèbre marque de voiture suédoise. Nombreux aussi sont ceux qui respectent la vision du groupe sans pour autant adhérer à des œuvres parfois difficiles d'accès comme l'introspectif et tordu « Notingface », repoussoir certain à thrasheur ne jurant que par Kreator. Oui mais là je viens vous chanter la ballade, la ballade des gens heureux, euh … hum … vous parler disais-je de cette pépite culte de SF thrash metal poisseux qu'est « Killing Technology ». Cette galette, pour faire court, est un condensé de tout ce qui fait l'excellence du thrash – speederies manette en coin, diversité et excellence des plans et riffs, soli léchés, hargne punk, cambouis rock, puissance, technicité sans faille – additionné d'ambiances de salle des commandes désaffectée, d'atmosphères de vieux SAS de dépressurisation recouvert de mousse, de sorties en scaphandre en pleine tempête de météorites ou encore de courses-poursuites en mini star cruisers dans les bourbeux tunnels souterrains de planètes à l'abandon. Non, pas de sabres laser qui fait bzoïïïngue ni de superproduction space opéra à l'américaine ici: c'est un malaise poisseux, une inattendue claustrophobie des espaces intersidéraux que l'on ressent à l'écoute de cette rencontre thrasheuse du 3e type.

En effet - et ce facilement 10 ans avant tout le monde (même si là j'occulte honteusement le travail de ma grand-tante qui avait fait de même 3 ans plus tôt dans son groupe de free-bossa nova'n'drums) -, Voivod parsème son thrash de dissonances, de sombres mélodies vicieusement rampantes, de saccades mécaniques et de rythmiques décalées, dans une démarche techno-progressive d'avant-garde: ‘m'étonnerait d'ailleurs pas que les séances matinales d'avalage de Krisprolls, ou les parties de billes endiablées auxquelles s'adonnaient les p'tits morveux de Meshuggah se soient faites au son de cette galette. Avec quel phénoménal feeling les canadiens alternent les passages « poil à gratter » étouffants avec de purs lattages jouissifs et des mélodies qui font mouche! Et les suédois susmentionnés (y en a vraiment que pour ce « mentionné » !) ne sont sûrement pas les seuls à avoir puisé à la source voivodienne: écoutez donc le riffing sur « Forgotten In Space » et dites-moi si cela ne vous rappel pas le « Thresholds » de Nocturnus (mmmhh, cette gratte à 0:42, ça vous dit rien ?).
Et en plus d'être des précurseurs à la personnalité immédiatement reconnaissable (la voix punk/thrash abrasive étranglée de Snake, les pochettes de Away, la guitare de Piggy, la basse muddy de Blacky), ce qui me parle avant tout à moi, pauvre auditeur qui a besoin qu'on lui accroche vigoureusement l'oreille pour ne pas lâcher prise devant des œuvres ambitieuses -, c'est que Voivod écrit des putain de hits! « Killing Technology » est ainsi une pièce épique et glauque qui alterne avec génie vélocité et ambiances étouffantes. « Overreaction » commence par 5 secondes de lignes de basse de légende et continue en jouant encore sur le contraste exutoire punky / dissonances sombres. « Forgotten In Space » est un autre tube possédant une intro culte (« All systems go ! ») et une véritable puissance épique et évocatrice. « Order Of The Blackguards » est le morceau thrash « joyeux » (à relativiser à l'aulne des standards Voivodien) qui fait taper du pied et beugler « The blackguards control ». Bref, que du lourd sur cet album, quand ce n'est pas du purement légendaire vous dis-je!

Avez-vous vraiment besoin que je vous fasse un dessin au final (Un mouton peut-être, ou une fille à poil avec des gros nichons … Non mais ça va pas!) ? Un groupe culte à la personnalité inégalée, un album excellent plein de brûlots jouissifs alternant rage thrash et plans prog inquiétants fleurant bon le cadavre en scaphandre, une démarche novatrice qui a montré la voie à toute une génération de groupes de metal moderne, des morceaux légendaires … Mais ouais, c'est un 10 gros comme ça que mérite un tel album, pas moins !

Et sur ce je vous laisserai sur ces mots de mon boucher, qui s'est révélé ce week-end être un amateur éclairé de Voivod :
« Tournedos, tournedos » … (si si, j'ai un peu honte quand même)

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

13 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
Gregwar
10/10/2012 20:51
Quel album...quel groupe...qu'elle carrière. Je suis en train d écouter rrroooaaarrr qui est beaucoup moins bon mais ça m à donne envié de jeter un œil sur ce que vous en disiez sur THRASHOCORE. Et bien vous n en dites rien et vous ne vous vous êtes pas encore beaucoup intéressé à cette légende du thrash. Un groupe injustement méconnu et mésestimé.
cglaume citer
cglaume
19/08/2011 16:10
note: 10/10
the gloth a écrit : Suis pas fan de celui-là, par contre j'adore "Nothingface" et surtout "Dimension Hatröss" qui est mon préféré !

Pour le thrash qui "sent sous les aisselles", allez écouter leur premier, "War & Pain". Très différent mais excellent, surtout pour l'époque.


C'est marrant, perso c'est le contraire: je me rappelle avoir été salement déçu par "Nothingface" après avoir entendu "Killing Technology". Trop cyber-fumette Floydienne pour bibi "Nothingface" ...
the gloth citer
the gloth
19/08/2011 15:22
Suis pas fan de celui-là, par contre j'adore "Nothingface" et surtout "Dimension Hatröss" qui est mon préféré !

Pour le thrash qui "sent sous les aisselles", allez écouter leur premier, "War & Pain". Très différent mais excellent, surtout pour l'époque.
uberallescalifornia citer
uberallescalifornia
13/05/2008 21:06
l album avec lequel j ai decouvert voivod ily a deja quelques dizaines d années (ben oui), grace au clip de "ravenous medecine", un des trucs les plus artisanaux jamais produits dans ce domaine.
sans doute le meilleur album trash de voivod, mon preféré etant sans conteste le nothingface, une merveille inégalable qui n a rien perdu de son eclat, voire meme qui se bonifie avec le temps !
cglaume citer
cglaume
06/05/2008 13:03
note: 10/10
von_yaourt a écrit : Chris a écrit : mémoire d'une lecture d'Hard Force de la grande époque...

Honte sur toi Chris d'avoir lu ce torchon ! Moqueur


tatata, on pouvait y lire la chro du "Bizarre gardening accident" de HEADHUNTER, ce qui était une bonne chose ... Mais bon, c'est vrai que c'était bien orientée hard commercial, et que l'extrême y était peu représenté !

Ce sont les 5 seuls petits numéros de Metal Attitude qui m'ont laissé une bonne impression, de mon côté ...

@edit: personne n'a noté cet album légendaire ? Tous nos lecteurs auraient-ils moins de 16 ans ? Moqueur
von_yaourt citer
von_yaourt
06/05/2008 12:57
Chris a écrit : mémoire d'une lecture d'Hard Force de la grande époque...

Honte sur toi Chris d'avoir lu ce torchon ! Moqueur
cglaume citer
cglaume
05/05/2008 23:13
note: 10/10
Chris a écrit : rien que la pochette est un phénomène! Moqueur
il me semble qu'ils ont dans leur longue discographie un album particulièrement difficile d'accès et violent, mémoire d'une lecture d'Hard Force de la grande époque...je serais curieux d'entendre celui là. Autre question pour montrer mon intéret: Maitre Glaume, n'y a t-il pas Jason Newsted qui joue ou a joué avec eux? me souviens vaguement de ça aussi...


Je crois bien avoir écrit:

Citation : il faut bien avouer que malgré la présence très hype à la basse, ces dernières années, d'un Jason Newsted exilé volontaire du K métallique,

Spank
De plus la page Thrasho de Voivod indique un lien vers Metallica due à la présence de Jason. Mais je commence à avoir l'habitude de ton survol de mes chros (cf. la mention à Andrew W. K. sur la chro du Blessed by a Broken Heart !) Mr Green

Ah, et sinon, je ne connais pas trop l'intégrale de Voivod, mais l'album "particulièrement difficile d'accès et violent", c'est peut-être "Rrroooaaarrr!" ... Mais comme tu es un poil jeune, il pourrait s'agir de "Negatron" plutôt ...
cglaume citer
cglaume
05/05/2008 23:06
note: 10/10
Keyser a écrit : hurgh a écrit : cglaume a écrit : Attention alors à bien commencer par un album comme celui-là, et pas par un "Nothingface", un "Angel Rat" ou un "The Outer Limits" !!!

Pas d'accord ! "The Outer Limits" et surtout "Angel Rat" sont des albums que j'adore. Il sont seulement beaucoup plus calmes et plus "accessibles", le talent est toujours le même...


Il disait ça pour moi qui ne suis qu'un gros bourrin sans coeur réfractaire à toute forme d'accessibilité Clin d'oeil


C'est cela même ! Clin d'oeil
Keyser citer
Keyser
05/05/2008 22:23
hurgh a écrit : cglaume a écrit : Attention alors à bien commencer par un album comme celui-là, et pas par un "Nothingface", un "Angel Rat" ou un "The Outer Limits" !!!

Pas d'accord ! "The Outer Limits" et surtout "Angel Rat" sont des albums que j'adore. Il sont seulement beaucoup plus calmes et plus "accessibles", le talent est toujours le même...


Il disait ça pour moi qui ne suis qu'un gros bourrin sans coeur réfractaire à toute forme d'accessibilité Clin d'oeil
citer
(ancien membre)
05/05/2008 20:56
cglaume a écrit : Attention alors à bien commencer par un album comme celui-là, et pas par un "Nothingface", un "Angel Rat" ou un "The Outer Limits" !!!

Pas d'accord ! "The Outer Limits" et surtout "Angel Rat" sont des albums que j'adore. Il sont seulement beaucoup plus calmes et plus "accessibles", le talent est toujours le même...
Chris citer
Chris
05/05/2008 19:39
rien que la pochette est un phénomène! Moqueur
il me semble qu'ils ont dans leur longue discographie un album particulièrement difficile d'accès et violent, mémoire d'une lecture d'Hard Force de la grande époque...je serais curieux d'entendre celui là. Autre question pour montrer mon intéret: Maitre Glaume, n'y a t-il pas Jason Newsted qui joue ou a joué avec eux? me souviens vaguement de ça aussi...
cglaume citer
cglaume
05/05/2008 14:10
note: 10/10
Attention alors à bien commencer par un album comme celui-là, et pas par un "Nothingface", un "Angel Rat" ou un "The Outer Limits" !!!
Keyser citer
Keyser
05/05/2008 14:06
Quelle bonne idée que de chroniquer du Voivod! Voilà un groupe culte auquel je ne me suis jamais interessé, ayant toujours préféré le thrash qui sent fort sous les aisselles! Mais ça peut qd même me plaire, promi j'essaierai un jour!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Voivod
SF Techno Thrash progressif
1987 - Noise Records
notes
Chroniqueur : 10/10
Lecteurs : (10)  9.25/10
Webzines : (10)  8.26/10

plus d'infos sur
Voivod
Voivod
Thrash - 1981 - Canada
  

écoutez
tracklist
01.   Killing Technology
02.   Overreaction
03.   Tornado
04.   Too Scared To Scream
05.   Forgotten In Space
06.   Ravenous Medicine
07.   Order Of the Blackguards
08.   This Is Not An Exercise
09.   Cockroaches

Durée : 48:02

Essayez aussi
Chryseis
Chryseis
Presence Of The Past

2007 - Autoproduction
  

Death Angel
Killing Season
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2018 / The Resurrection Edition
Lire le dossier
French Black Metal : Les illuminés
Lire le podcast
Ultra-Violence
Operation Misdirection
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 17 - Entretien avec un Bourreau.
Lire le podcast
Panzer Squad
Ruins
Lire la chronique
Dreadful Fate
Vengeance
Lire la chronique
Nuclear Assault
Handle With Care
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 16 - And the Legend Leaves Town ...
Lire le podcast
Black Metal de Pologne, mais pas Behemoth, ni Graveland, mais plutôt....
Lire le podcast
Hellish
The Spectre Of Lonely Souls
Lire la chronique
Skeletonwitch
Devouring Radiant Light
Lire la chronique
METAL MEAN FESTIVAL
Auðn + Convulse + Cult of F...
Lire le live report
Hirax European Summer Tour 2018
Antagonism + Dissident + Hi...
Lire le live report
Sylak Open Air 2018
At The Gates + Bloodbath + ...
Lire le live report
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique
Devastatiön
Drink With The Devil (EP)
Lire la chronique
Nuclear Assault
Survive
Lire la chronique
Exmortus
The Sound Of Steel
Lire la chronique
Le NSBM... un thème arisk !
Lire le podcast
Nuclear Assault
The Plague (EP)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 14 - The Great Northern Live Report
Lire le podcast
Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Blackened
The Aftermath (EP)
Lire la chronique