chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
130 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Toxic Holocaust - Conjure And Command

Chronique

Toxic Holocaust Conjure And Command
Déjà peu enthousiaste à l’idée de devoir me coltiner le successeur du très oubliable “An Overdose Of Death”, j’avoue avoir frôlé l’accident vasculaire encéphalique (une pensée pour le coach Ricardo Gomes, même s’il n’a entraîné que des clubs détestables) à la lecture du sticker promotionnel dont se pare ce « Conjure And Command » à l’artwork d’un autre âge, tape-trading et DIY style. Une énormité parmi tant d’autres, perdue entre le DSK frappé de maladie mentale de Michel Rocard et le Claude Guéant triste copie de Bruno Gollnisch signé Harlem Desir ? Tout de même, oser ranger TOXIC HOLOCAUST parmi les cinq indispensables du metal, ils y vont fort chez Revolver !

Une errance qui en rappelle d’autres, le jadis excellent label Relapse ayant semble-t-il perdu son flair légendaire en terme de signature de groupes, quand ce ne sont pas les dites pointures de l’extrême qui déçoivent sous leur bannière (les derniers pétards mouillés de ROTTEN SOUND et CEPHALIC CARNAGE). Mais revenons à nos loups irradiés dévoreurs de moutons – le meilleur de « An Overdose Of Death » finalement, son odieuse pochette ! – le one man band de Joel Grind étant remisé à la bergerie pour se changer en power trio façon SODOM ou KREATOR de la première heure (Phil Gnaast et Nikki Bellmore rejoignent le navire, respectivement à la basse et derrière le kit), « Conjure And Command » singeant complaisamment « Endless Pain » ou les premiers pas du SLAYER encore juvénile de « Show No Mercy ». Ça donne envie aux amateurs de thrash vintage s’agrippant à leur came old school comme à leur premier t-shirt NUCLEAR ASSAULT que vous êtes? Ne vous fiez pas au regain d’agressivité constaté sur la sympathique « Judgment Awaits You », TOXIC HOLOCAUST déroule son thrash pépère baignant vaguement dans l’extrême comme un disciple de MASTER à l’inspiration en berne, le contenu de « Conjure And Command » cumulant plans rythmiques éculés et poncifs thématiques avec un manque d’implication qui relève de la faute professionnelle. Car le moins soporifique dans tout ça, c’est encore lorsque le combo donne dans l’énième variation de « Chemical Warfare » sur les quelques passages rapides qui sauvent la rondelle du complet naufrage, avec l’œillade appuyée à la scène death suédoise du début des années 90 sur « Agony Of The Damned », leads lugubres façon DEATH BREATH à l’appui.

Et pour le reste c’est circulez, y en a que pour les sourds qui seraient passés à côté du dernier WITCHERY ou de tout un pan de la scène thrash eighties tant « Conjure And Command » sent le réchauffé à plein nez (pas un riff qui n’ait déjà été entendu ailleurs, pas UN ! Le premier qui identifie le plagiat éhonté passé 3 :00 sur « Nowhere To Run » gagne une chronique de son choix sur Thrashocore), le seul élément susceptible d’extirper TOXIC HOLOCAUST de la division d’honneur étant également source de déception : le chant blackisant d’un Joel Grind pas concerné ne suinte pas assez la haine pour sublimer un contenu par trop traditionnel et mou du genou, le combo de Portland ne capitalisant même pas sur un mélange des genres thrash/black/punk qui pourrait faire mouche. Aussi inspiré qu’un discours de François Hollande et franchement longuet malgré son format court, « Conjure And Command » ne vaut donc pas tripettes car en lieu et place d’un groupe sympathique remettant au goût du jour quelques vieilles recettes d’antan, il semblerait que le mouvement thrash ait, pour son plus grand malheur, trouvé son SIX FEET UNDER.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

BBB citer
BBB
08/09/2011 17:26
Je ne retrouve plus la hargne "crust" qui permettait à 'An overdose Of Death' de rester cool jusqu'au bout. Là la mayonnaise ne prend vraiment plus. Je passe mon tour...
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
31/08/2011 21:29
note: 5/10
C'est pas catastrophique, c'est juste chiantissime passé deux morceaux Mr Green

@ Hurgh : merci beaucoup!
hurgh citer
hurgh
31/08/2011 21:13
Ha bordel, quelle bonne chronique ! Un vrai plaisir à lire. "An overdose Of Death" ne m'avais pas botté des masses, je ne suis donc pas surpris de voir le groupe s'enfoncer de la sorte. Un groupe vraiment mineur...
AxGxB citer
AxGxB
31/08/2011 08:10
note: 7.5/10
Wow... Je ne l'ai pas encore écouté mais j'avais beaucoup aimé "...An Overdose Of Death". Du coup ta chronique ne me réjouis pas des masses. J'espère vraiment que ce n'est pas aussi catastrophique Mr Green

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Toxic Holocaust
Punk/Black/Thrash metal
2011 - Relapse Records
notes
Chroniqueur : 5/10
Lecteurs : (4)  7.88/10
Webzines : (29)  7.34/10

plus d'infos sur
Toxic Holocaust
Toxic Holocaust
Thrash Punk - 1999 - Etats-Unis
  

vidéos
Judgement Awaits You
Judgement Awaits You
Toxic Holocaust

Extrait de "Conjure And Command"
  
Agony Of The Damned
Agony Of The Damned
Toxic Holocaust

Extrait de "Conjure And Command"
  

tracklist
01.   Judgement Awaits You  (01:55)
02.   Agony Of The Damned  (03:59)
03.   Bitch  (02:49)
04.   Red Winter  (03:32)
05.   Nowhere To Run  (03:46)
06.   I Am Disease  (04:24)
07.   In The Depths (Of Your Mind)  (02:43)
08.   The Liars Are Burning  (02:54)
09.   Revelations  (02:50)
10.   Sound The Charge  (03:17)

Durée : 32:10

line up
parution
19 Juillet 2011

voir aussi
Toxic Holocaust
Toxic Holocaust
Chemistry Of Consciousness

2013 - Relapse Records
  
Toxic Holocaust
Toxic Holocaust
An Overdose Of Death

2008 - Relapse Records
  
Municipal Waste / Toxic Holocaust
Municipal Waste / Toxic Holocaust
Toxic Waste (Split 12")

2012 - Tankcrimes Records
  

Essayez plutôt
Necromessiah
Necromessiah
The Last Hope Of Humanity

2013 - Punishment 18 Records
  

Nervosa
Downfall of Mankind
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique
Sadus
Swallowed In Black
Lire la chronique
Petits labels français BM : Rupture de stock CHALLENGE
Lire le podcast
Schizophrenia
Voices (EP)
Lire la chronique
Vulture
Ghastly Waves & Battered Gr...
Lire la chronique
Nekrofilth
Worm Ritual
Lire la chronique
PPCM #30 - La Mort fait recette !
Lire le podcast
Sadus
Chemical Exposure (Illusions)
Lire la chronique
Crusadist
The Unholy Grail
Lire la chronique