chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Sacrilege - Behind The Realms Of Madness

Chronique

Sacrilege Behind The Realms Of Madness
Mes errements nocturnes sur YouTube finissent souvent par payer. Je ne compte plus les groupes découverts de cette manière, sautant de vidéos suggérées en vidéos suggérées, souvent interpellé par un artwork étrange, un logo bien old school ou encore un nom déjà entendu quelque part. Finalement, il s'agit souvent pour moi d'un excellent moyen pour poser mes oreilles sur quelques pépites oubliées et pas toujours très faciles à trouver ou à se procurer.
C'est le cas de Sacrilege, groupe Anglais formé en 1984 avec l'arrivée de Linda Simpson au chant et qui a sorti en six ans de carrière trois albums tous différents les uns des autres (à noter que le groupe existe en fait depuis 1982 mais exerce alors sous un patronyme différent, Warwound).

Aujourd'hui difficile à trouver à un prix décent, j'ai fait le choix de privilégier une compilation éditée par Candlelight Records en 2008 et regroupant sur un seul et même CD Behind The Realms Of Madness et Within The Prophecy, soit les deux premiers albums du groupe sorti respectivement en 1985 et 1987. Mais comme je ne suis pas un grand amateur de ce genre de compilation et qu'en plus les trois albums de Sacrilege sont finalement assez différents les uns des autres, il me semblait plus judicieux de vous les présenter individuellement.

Faisons donc les choses correctement et commençons ainsi avec Behind The Realms Of Madness, premier album de Sacrilege qui célèbrera l'année prochaine ses 30 ans d'existence. Considérant l'époque (milieu des années 80), le nom du groupe et le logo associé, ma principale erreur à d'abord été de croire que Sacrilege était le genre de groupe à se la jouer Heavy Metal moulé de cuir, cheveux dans le vent, la main sur le pommeau de l'épée. En fait non, puisque les Anglais proposent quelque chose de plutôt original pour l'époque, un croisement entre Punk/Hardcore et Thrash sur fond de Rock'n'Roll.
Ce qui m'a tout de suite frappé, c'est la qualité du riffing et cela pour une raison très simple, il me rappelle le côté épique d'un autre groupe anglais qui se formera pourtant quelques années plus tard, un certain Bolt Thrower. Sur des titres comme "Shadow From Mordor" à 1:28 ou "The Closing Irony" à partir de 1:03, la ressemblance est particulièrement frappante. De fait, il me semble maintenant évident que Sacrilege à été une influence majeure pour Bolt Thower (au moins à l'époque de In Battle There Is No Law) et rien que pour cela, ce groupe mérite désormais tout mon respect. Mais la force des Anglais est surtout de proposer pour l'époque des riffs et une dynamique à la croisée des chemins, entre le côté sale et contestataire du Punk/Hardcore (le groupe flirte d'ailleurs très souvent avec le Crust sur fond de tchouka-tchouka et de d-beat) et l'aspect peut-être un peu plus démonstratif d'un Thrash tout en riffs et en leads (de nombreux soli viennent ainsi ponctuer ce premier album). Simple dans son exécution, la musique de Sacrilege est pourtant quelque peu en avance sur son temps et ne ressemble ainsi à aucune autre. Proto-Death, D-Beats thrashisant, Crust/Hardcore, Thrash/Crossover... Sacrilege c'est un peu tout cela a la fois.
L'autre originalité et atout majeur du groupe Anglais est assurément sa chanteuse, Linda Simpson. Alors qu'en 2014 les groupes de Thrash, de Hardcore ou de Metal avec chanteuse sont plutôt rares, je vous laisse imaginer ce qu'il en était en 1985. Sorte de Joan Jett peroxydée tout en nerf, la petite blondinette offre sur Behind The Realms Of Darkness une prestation remarquable. Un chant féminin, mélodique et pourtant arraché et corrosif. La jeune femme n'a aucun complexe et surtout aucune raison d'en avoir, menant de front Sacrilege par un charisme évident sans sacrifier une seule seconde sa féminité.
Même la production un peu faible (manque de puissance, grain, craquements etc...) n'est pas sans apporter ce qu'il faut de charme pour que cela ne soit pas perçu comme un handicap.

Considéré par beaucoup comme l'un des premiers groupes de Crust anglais, Sacrilege est assurément à part dans le paysage musical de l'époque. À cheval entre le Punk/Hardcore, le Thrash et le Metal, mené par une petite blonde douce mais virulente, Sacrilege livre avec Behind The Realms Of Madness un album intemporel qui encore aujourd'hui se permet de mettre à l'amende quantité de groupes bien plus viriles (au moins en apparence). La recette paraît simple aujourd'hui mais à l'époque le groupe anglais avait déjà compris l'essentiel: du riff incisif, nerveux et épique, une batterie ultra dynamique et volontaire, une atmosphère revancharde et contestataire et une personnalité bien trempée à travers le chant agressif et pourtant féminin de Linda "Tam" Simpson. Disque trop méconnu, ce premier album mérite sincèrement que l'on s'y intéresse.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

6 COMMENTAIRE(S)

rivax citer
rivax
24/08/2017 15:51
L'album a été réédité par Relapse Records fin 2015 (avec quelques bonus tracks) :
https://sacrilegeuk.bandcamp.com/album/behind-the-realms-of-madness-reissue
AxGxB citer
AxGxB
13/04/2014 00:27
note: 8.5/10
Varukers, je note. Merci Clin d'oeil
Invité citer
pete bondurant
12/04/2014 23:02
la suite sera carrément moins bonne et trop marquée Slayer...en perdant le coté d beat

le coté d beat c'est parce 3 membres étaient des ex VARUKERS (excellent groupe)

LANGOUSTE citer
LANGOUSTE
09/04/2014 14:57
note: 8/10
Très sympas les extraits.
Krokodil citer
Krokodil
09/04/2014 14:45
note: 9/10
Sur Slow End on appelle ça Classique!
lkea citer
lkea
09/04/2014 09:07
Intéressant.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sacrilege
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (2)  8.5/10
Webzines : (4)  8.13/10

plus d'infos sur
Sacrilege
Sacrilege
Thrash - 1984 - Royaume-Uni
  

tracklist
01.   Life Line  (03:52)
02.   Shadow From Mordor  (04:51)
03.   At Death's Door  (05:04)
04.   A Violation Of Something Sacred  (04:16)
05.   The Closing Irony  (04:13)
06.   Out Of Sight Out Of Mind  (03:48)

Durée : 26:04

line up
parution
19 Juillet 1985

voir aussi
Sacrilege
Sacrilege
Within The Prophecy

1987 - Under One Flag
  

Mortuary
Agony In Red
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique