chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
155 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Essence - Prime

Chronique

Essence Prime
S’il aura fallu attendre huit mois pour qu’enfin je m’attèle à la chronique de ce dernier opus d’Essence ce n’est pas (pour une fois) par manque de temps mais clairement par manque d’envie. La note vous aura de toute façon déjà éclairé, « Prime » est un raté (quasi) total, pour un groupe en qui j’avais fondé certains espoirs je pourrais presque même aller jusqu’à parler de naufrage. Si « Last Night Of Solace » avait déjà moins réjouit mes tympans il restait tout de même un vrai album de thrash, plus mélodique certes, mais toujours soutenu par des compositions soignées et une exécution irréprochable même si je garde une préférence pour l’aspect plus brut de décoffrage de l’excellent « Lost In Violence ». Je vais me permettre de m’auto-citer, voici comment se terminait ma chronique en 2013 : « Quand bien même je garde une préférence pour le premier, j’attendrai la suite avec intérêt. S’ils avaient la bonne idée de synthétiser le meilleur des deux, là ça pourrait faire très mal. » Voilà, voilà… Le problème est qu’ils n’ont rien synthétisé du tout et ont même choisi de poursuivre leur évolution dans une nouvelle voie qui, malgré la meilleure volonté du monde, continue de m’apparaitre comme un énorme gâchis.

Faisons simple. Du thrash vindicatif du premier album il ne reste quasi plus rien. Allez disons trois titres maximum pour être gentil. Tout au plus « No Sleep Til Def », premier extrait révélé, « Refuse To Exist » ou « Modern Heroes » pourront en imposer pour des titres thrash de facture correcte mais c’est un peu l’arbre qui cache la forêt ma bonne dame ! C’est déjà pas si mal me direz-vous ? Oui si on veut sauf qu’en plus d’en réduire la quantité ils ont fait de même sur la qualité, aucun de ces trois titres n’atteignant la cheville de n’importe lequel issu des deux premiers opus. Le reste ? Dans le meilleur des cas un thrash mid-tempo fadasse aux relents mélodiques extrêmement avare en accélération (« Prime » à 3’46) et vraiment pas aidés par des solos eux aussi réduits au minimum syndical et surtout des parties de chant clair totalement gnan-gnan (« Thunder Prayer », le refrain de « Heart Of Gold » et ce break impensable à 2’42) venant finir de gâcher ce qui aurait presque pu simplement passer comme du mauvais Megadeth période « Cryptic Writings ». Le problème c’est que ce n’est pas tout. Non content d’abaisser la qualité générale de leur thrash, le débarrassant de tous ses atours les plus virils, Essence semble vouloir creuser encore un peu plus sa tombe avec des titres impensables pour le groupe tombant dans une sorte de mélange de heavy thrash et de pop-punk très franchement ni fait ni à faire. C’est ainsi que vous subirez les « Untouchable » (si si on touche quelque chose là… le fond) aux airs de mauvais Offspring (même si en soi le refrain n’est pas dégueu mais pas pour du Essence bordel !), « Flawless » ou « Watch It Burn » sur laquelle j’ai même peur d’entendre Lasse s’essayer à un phrasé ‘’rap’’ (très gros les guillemets svp) à certains moments mais j’espère vraiment me tromper. De toute façon même le frontman, aussi sympathique soit-il avec son timbre rappelant un mix Hetfield/Araya jeunes, semble quelque peu à la ramasse vocalement parlant (sur les couplets de « Refuse To Exist » par exemple). Inutile de m’étendre sur le jeu de batterie il n’y a pas grand-chose à dire, même Lars Ulrich aurait pu jouer sur cet album.

Bon je pense que vous avez saisi, « Prime » est loin de ce que j’attendais de la part d’Essence qui avait pourtant fort bien démarré sa carrière. Même si l’on retrouve bien de temps à autres un petit soupçon de Slayer (« Modern Heroes » ou le début du titre éponyme cachant mal ses faux airs de « South Of Heaven ») c’est tellement peu et la nouvelle orientation prise par les Danois me déçoit tellement que j’en arrive à me dire que la suite se fera certainement sans moi à moins d’un sévère revirement auquel je ne crois malheureusement guère. Tant pis et merci quand même pour les deux précédents.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Seb57 citer
Seb57
12/05/2016 23:44
Surpris (horriblement) par cet album.
Sacré virage pris par le groupe, je peux cautionner la démarche d’élargir son public mais c'est carrément un foutage de gueule.
Le changement est trop radical et on ne retrouve plus trop la patte du groupe, si on ne m'avait pas dit que c'etait Essence, je n'aurais sans doute pas reconnu.
Grosse déception.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Essence
Ex-Thrash Prometteur
2015 - Spinefarm Records
notes
Chroniqueur : 4/10
Lecteurs :   -
Webzines : (4)  6.68/10

plus d'infos sur
Essence
Essence
Ex-Thrash Prometteur - 2005 - Danemark
  

vidéos
Untouchable
Untouchable
Essence

Extrait de "Prime"
  

tracklist
01.   Refuse to Exist
02.   Thunder Prayer
03.   No Sleep 'till Def
04.   Heart of Gold
05.   Modern Heroes
06.   Untouchable
07.   Flawless
08.   Prime
09.   Watch It Burn
10.   Triumph

Durée : 39'36

line up
parution
2 Octobre 2015

voir aussi
Essence
Essence
Last Night Of Solace

2013 - Noiseart Records
  
Essence
Essence
Lost In Violence

2011 - Ultimhate Records
  

Overkill
The Killing Kind
Lire la chronique
METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Tantara
Sum of Forces
Lire la chronique
Sacred Reich
Awakening
Lire la chronique
Retour de vacances, et ZOU !
Lire le podcast
Enforced
At The Walls
Lire la chronique
Death Angel
Humanicide
Lire la chronique
USBM is SH*T
Lire le podcast
Metal Magic XII
Lire le dossier
PPCM #20 - Encore plus de Jazz Metal
Lire le podcast
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Fusion Bomb
Concrete Jungle
Lire la chronique
Municipal Waste + Power Trip
Lire le live report
French Black Metal : La collec plus grosse que ta mère
Lire le podcast
Overkill
The Wings Of War
Lire la chronique
Barbarian
To No God Shall I Kneel
Lire la chronique
Possessed
Revelations Of Oblivion
Lire la chronique
PPCM #18 - Possédé ou hors des tombes : le choix t'appartient !
Lire le podcast
Netherlands Deathfest IV
Lire le dossier
Swarm
Division & Disharmony
Lire la chronique
Les belles gueules du Black Metal
Lire le podcast
PPCM #17 - I have a THRASH, I have a DEATH... HAN ! THRASH DEATH !!
Lire le podcast
Indian Nightmare
Taking Back The Land
Lire la chronique
Le Canyon - S2//Épisode 4 - Rétro-Satanisme et tartinage à l’Italienne
Lire le podcast