chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
130 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Being Killed - Kill Yourself

Chronique

Being Killed Kill Yourself
Being Killed. Kill Yourself. Pochette photoshoppée de zombies. Mouais, encore du brutal death bas de gamme comme il en existe trop me dis-je. Surtout qu'en me rappellant bien, Massacre Of The Living, le premier album des Californiens sorti en début d'année sur Sevared Records, ne m'avait pas laissé un souvenir impérissable, loin de là. Plusieurs écoutes plus tard, un constat s'impose: j'avais tort, ce Kill Yourself s'avère fort sympathique et bien meilleur que le premier essai!

Pour ceux qui ne connaissent pas, et ils doivent être nombreux, Being Killed est le projet de deux membres de Pathology, Dave Astor (ex-Cattle Decapitation) au chant et à la basse et Tim Tiszczenko à la guitare. Après un premier full-length sur Sevared Records donc, le duo signe chez Comatose Music, décidément très actif en cette année 2008. Les présentations désormais faites, essayons de savoir pourquoi Kill Yourself fait oublier le médiocre Massacre Of The Living.

Et cette interrogation trouvera vite plusieurs réponses. Terminés les morceaux d'à peine une minute, Being Killed a décidé de composer de vrais titres de brutal death. Les morceaux sont donc beaucoup plus longs (plus de quatre minutes en moyenne), plus matures, plus aboutis et mieux composés. Production puissante et imposante, brutalité bien présente, riffs en ébullition typiques mais intéressants, rythmiques diverses avec du rapide semi-blasté (pas de véritables blast-beats ici, dommage), du mid-tempo (le plus souvent), du thrashy (un peu) et du lourd (Being Killed aime ces riffs simples pachydermiques et jouissifs mais ne donne jamais dans le slam, cf. "Baphomet Made With Bloody Parts", "Desecrate My Remains", "Apocalypse Begun...", "Indulging In The Nocturnal Feast", "Kill Yourself"), quelques samples qui ne cassent pas trop le rythme, voilà à peu près ce qu'on peut trouver sur ce Kill Yourself. Rien d'extraordinaire ou de vraiment original bien sûr mais c'est plutôt bien fait et ça passe très bien.

Mais ce qui fait vraiment la différence avec le full-length précédent tient en un mot: batterie! Les parties programmées ont laissé place à une vraie batterie et un vrai batteur, qui n'est autre que Dave Astor qui en plus de la basse et du chant s'occupe désormais du tam-tam. Et ça, ça change tout, même si son jeu n'a rien d'innovant ou de particulièrement marquant (il est en tout cas en place).

Autre grand atout de Being Killed aux côtés de très bons riffs malgré tout un peu monotones: le chant. Being Killed a recruté un chanteur à temps plein, Levi Fuselier (Disgorge (US), ex-Pathology). Et le duo criard glaireux/growl glaireux fonctionne à merveille et est pour beaucoup dans la réussite de Kill Yourself en donnant à l'album une vraie ambiance et de la diversité, ce qui peut manquer niveau riffs. Seul petit bémol mais qui me plait bien, les "beuh beuh beuh" rigolos du chanteur qui semblent revenir régulièrement. Ce qui me plait moins par contre c'est que les riffs sont en quelque sorte emboîtés maladroitement et sur ce point structurel, Being Killed a encore des progrès à faire. Varier plus les riffs et le rythme aussi car malgré de gros efforts niveau dynamiques, on a l'impression que Being Killed joue un peu toujours sur le même tempo de bons riffs mais qui évoluent peu.

Malgré ces quelques défauts engendrant une sensation de monotonie, Being Killed a clairement franchi un pallier (c'est d'autant plus surprenant que Kill Yourself sort moins d'un an après son prédécesseur!). Pas encore au point de pouvoir titiller les poids lourds de la catégorie mais suffisamment pour qu'on garde un oeil sur lui si la marge de progression pour l'épisode suivant est aussi grande qu'entre ses deux premiers opus. Une sortie brutal death tout à fait plaisante qui devrait trouver sans peine son public.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Being Killed
Brutal Death
2008 - Comatose Music
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (2)  7.5/10
Webzines : (1)  9/10

plus d'infos sur
Being Killed
Being Killed
Brutal Death - 2007 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   When The Dead Obliterate The Living
02.   Baphomet Made With Bloody Parts
03.   Desecrate My Remains
04.   Apocalypse Begun
05.   Indulging In The Nocturnal Feast
06.   Demonstrate Supremacy
07.   Kill Yourself

Durée : 30'20

line up
parution
1 Septembre 2008

Essayez aussi
Blood Of The Wolf
Blood Of The Wolf
I: The Law Of Retaliation

2015 - Autoproduction
  
Odious Mortem
Odious Mortem
Cryptic Implosion

2007 - Willowtip Records
  
Deicide
Deicide
The Stench Of Redemption

2006 - Earache Records
  
Putrid Pile
Putrid Pile
House Of Dementia

2009 - Sevared Records
  
Insain
Insain
Spiritual Rebirth

2010 - Autoproduction
  

Soulfly
3
Lire la chronique
25th Anniversary Tour
Machine Head
Lire le live report
Le Black Metal... CA M'AGACE !!!
Lire le podcast
Nox Irae
Here The Dead Live (EP)
Lire la chronique
Sadistic Ritual
Visionaire Of Death
Lire la chronique
Nuclear Assault
Out Of Order
Lire la chronique
FRENCH BLACK METAL : Un petit coup (et puis c'est tout)
Lire le podcast
Urn
Iron Will Of Power
Lire la chronique
Swarm
Anathema
Lire la chronique
Power Trip
Opening Fire: 2008​-​2014 (...
Lire la chronique
PPCM #24 - A Link to the Past (les groupes de mes poésiques)
Lire le podcast
Exhorder
Mourn The Southern Skies
Lire la chronique
BLACK METAL ! Le TOP de...
Lire le podcast
Division Speed
Division Speed
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2019 / The Decompomorphosis
Lire le dossier
Critical Defiance
Misconception
Lire la chronique
LORDS OF CHAOS : La Sakranalyse
Lire le podcast
Inculter
Fatal Visions
Lire la chronique
Hatriot
From Days Unto Darkness
Lire la chronique
METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Tantara
Sum of Forces
Lire la chronique
Sacred Reich
Awakening
Lire la chronique
Retour de vacances, et ZOU !
Lire le podcast
Enforced
At The Walls
Lire la chronique
Death Angel
Humanicide
Lire la chronique