chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Unsafe - Manipulative Progress

Chronique

Unsafe Manipulative Progress
La chronique M&Ms

Mouais, pas folichon tout ça …

Mes excuses hein, je sais: il semble bien que cette fois-ci, je mette la charrue avant les bœufs et mon impression finale sur l'album en tête de chronique, mais c'est comme ça que celle-ci semble décider à sortir aujourd'hui, et puis ça donne bien la tonalité générale de ce qui va suivre. « Manipulative Progress » est le premier vrai album de Unsafe, groupe de Limoges qui officie depuis 1998 dans un registre power thrash aux forts relents corisants. Ma foi j'étais parti sans a priori aucun, et les écoutes initiales, peu attentives il est vrai, ne m'avaient pas franchement alarmé, l'oreille étant assez peu souvent accrochée, pas plus par des merveilles inouïes que par des horreurs sans nom. Mais il y eut rapidement un mais - voire plusieurs - et ce n'est que progressivement que l'évidence s'est imposée à moi: c'était mal parti pour que se noue ici ma nouvelle idylle métallique! Même que je vais vous lister pas plus tard que tout de suite la liste de mes griefs.

Musicalement tout d'abord, cette galette ne propose pas quelque chose de formidablement excitant: quasiment tous les plans – qu'ils soient franchement thrash, plus power, ou occasionnellement plus retors, plus « modernes » – sont assez basiques, peu inspirés, déjà vu, nous laissant souvent sur l'impression qu'on est en train de se taper une vieille purée tiédasse, par franchement dégueu' mais bien fadasse, ayant déjà eu droit à sa demi-douzaine d'allers-retours au micro-onde. Monotone, terne, lourdaud, plat: ce sont les qualificatifs qui se sont bousculés dans ma caboche alors que je m'ennuyais ferme à l'écoute d'une bonne majorité des morceaux de l'album. Mais plutôt que de critiquer gratuitement, jugez plutôt sur pied en écoutant « Manipulative Progress » (un comble que le morceau titre sorte si peu du lot, même pas sauvé par ce bon passage à 3:14, où quelques arpèges légers contrastent avantageusement avec le bûcheronnage de fond), « A New Awakening » (poussif et trop convenu), « Reload ! » (dont le démarrage est – désolé hein, je cite mes notes prises à chaud lors de l'écoute finale – chiant comme la mort, illustrant bien en cela la teneur générale de cet album) ou encore « The Other One ».

« Manifestement, l'exécution de ces titres ne t'a pas convaincu. Mais peut-être le groupe a-t-il autre chose à proposer ? »

Moui, je veux bien concéder que j'ai pris plaisir à entendre les interventions fréquentes de Stéphanie, à la basse tendue et dynamique, et ce dès « Rise », puis encore par la suite à 3:05 sur « Walls Around Us », à 2:04 sur « Now Or Never » ou à 1:41 sur « The Other One », pour ne citer que quelques unes des occasions où elle arrive à se faufiler jusqu'à nos oreilles. Même bonne impression pour « Now Or Never », le tube de l'album, à la fois groovy et accrocheur, et « Evolution ? », qui – à l'instar de Overdose sur « Progress Of Decadence » - rehausse efficacement de percussions Tambours du Bronx-iennes son power thrash qui déboîte.
Malheureusement arrivé à ce point, j'ai épuisé ma réserve des aspects positifs, alors que je n'ai pourtant abordé ni le chant – plat, irritant, sans coffre, assuré 95% du temps par un duo de vocalistes hardcore/thrash monocorde et à 5% par un chant clair approximatif –, ni la prod' – étouffée, sourde, ramassée, bref: peut vraiment mieux faire.

« Manipulative Progress » ne m'a pas convaincu, vous l'aurez compris – ou alors votre Q.I. est proche de celui d'une huître mazoutée. Mais cela ne semble pas être le cas de tous mes confrères scribouillards, certains accrochant a priori bien à ce premier album, ni de groupes comme Lofofora, Nasum, Nostromo, No Return ou Mass Hysteria qui ont accordé à Unsafe leur première partie. Maintenant ami lecteur, c'est comme d'hab': fais-toi ta propre opinion avec les extraits mis gracieusement à ta disposition en haut à droite de cette chronique.


« Mais euh … Pourquoi avoir intitulé cet article La chronique M&Ms ?
- T'as pas remarqué ? Chacune des phrases de cette chro' commence par un M !
- ??? Et c'est quoi l'intérêt ? C'est quoi le lien avec l'album ?
- Euh … Manipulative Progress, album de Metal Moyennement Motivant sorti chez M&O Office? Non j'avoue, il n'y a absolument aucune justification à cela, désolé. Mais comme je n'étais pas emballé par l'album, j'ai cherché un moyen de rendre la chronique intéressante à écrire …
- Non mais là c'est carrément du grand n'importe quoi! C'est complètement débile même!
- Bah c'est une Chronique à la Con quoi ! »

DOSSIERS LIES

Chroniques à la con ! 9 : la crise
Chroniques à la con ! 9 : la crise
Juin 2009
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

cglaume citer
cglaume
28/04/2009 06:19
von_yaourt a écrit : Une chronique de Cyril sans allusion graveleuse sur la taille des cacahuètes, moi je trouve ça louche.

En fait j'ai pas réussi à pondre une phrase commençant par "membre", "mycose" ou "menstrues" qui trouve naturellement sa place dans la chronique ! Sourire
von_yaourt citer
von_yaourt
27/04/2009 20:52
Une chronique de Cyril sans allusion graveleuse sur la taille des cacahuètes, moi je trouve ça louche.
cglaume citer
cglaume
27/04/2009 17:50
NightSoul a écrit : Vraiment pas mal la chronique et en plus tu évites d'être redondant avec les "mais" par exemple et c'est très agréable à lire.
Bravo!


Mince alors, je m'attendais plutôt à des rearques genre: "pffffff, vraiment n'importe quoi le cglaume là. Ca y est, il est devenu sénile !" Sourire M'enfin ceux qui pensent ça ne se seront même pas donné la peine de laisser une trace ici ! Mr Green

En tout cas merci de ce commentaire !
NightSoul citer
NightSoul
27/04/2009 15:51
Vraiment pas mal la chronique et en plus tu évites d'être redondant avec les "mais" par exemple et c'est très agréable à lire.
Bravo!
cglaume citer
cglaume
27/04/2009 06:41
On va pouvoir lancer le dossier des Chroniques Vraiment à la Con là Mr Green !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Unsafe
Power thrash corisant
2009 - M&O Office
notes
Chroniqueur : 5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (7)  6.36/10

plus d'infos sur
Unsafe
Unsafe
Power thrash corisant - 1998 - France
  

tracklist
01.   Rise
02.   Manipulative Progress
03.   A new Awakening
04.   Social Unrest
05.   Legacy of Desolation
06.   Walls around Us
07.   Scream to live
08.   Now or Never
09.   Reload !
10.   Evolution ?
11.   Mills Road
12.   The other One

Durée : 48:53

line up
parution
15 Mars 2009

Testament
Souls Of Black
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique