chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
114 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Abyss - Against the Sea

Chronique

Abyss Against the Sea (EP)
« Abyss, ça glisse, au pays des murènes
Putain, Cyril, tes intros m'font d'la peine … »


Bah quoi? Francky Vincent donne dans la musique des îles, Abyss dans la musique d'entre 2 îles – du bon gros modern mélodeath de boucanier qui ne renâclera pas à écluser des chopines de rhum lors d'une future escale antillaise – … bref, ça le fait non? Oh je vous vois venir: ça commence à bien faire la thématique « Pirate des Caraïbes », les Alestorm, Battleheart, Swashbuckle et autres Za Piratz … Toujours à recycler les derniers gimmicks à la mode, les métalleux! Sauf qu'Abyss pratiquait déjà le moussaillon metal en 2006, lors de la sortie de sa démo « Silent Depths » – chroniquée en son temps et ces lieux par $am (… le pirate. Ah ah, top fun la blague) – à une époque où seul Running Wild osait hisser le pavillon noir. Et si l'on voulait être tout à fait exact, il faudrait rectifier le tir et préciser qu'Abyss semble plus s'intéresser aux bébêtes des grands fonds (le Kraken étant le dernier du bestiaire à avoir les honneurs de la pochette) qu'aux bachi-bouzouks de marins d'eau douce.

Que nous disait $am du style pratiqué par le groupe en ses prometteurs débuts? «… oscillant d'un death/thrash varié à des parties plus stoner […] le tout dans des proportions d'un groupe de prog, …». Sans être passée violemment du néo-goth au goregrind le plus glaireux, il est vraisemblable que la musique du groupe a du légèrement muter, les compos livrées aujourd'hui pouvant certes encore vaguement se ranger bon gré mal gré sous ce descriptif, à condition toutefois de n'être pas non plus trop regardant. Non, à vrai dire les compos de « Against the Sea » sonnent plus comme du mélodeath de bonne facture, la sauce ayant toutefois été allongée d'une grosse louche de modern death à la mode de chez nous, que l'on plante avec une voix aboyeuse bien power/core qui donne la toux, que l'on plante avec du riff saccadé et de la mosh part (bien dosée) qui secoue. En fait l'impression dominante qui ressort de l'écoute de cet EP c'est quand même que le groupe a laissé une grande place à la Suède dans son coeur. A la Suède de Göteborg tout d'abord, avec ces twin guitares mélodiques qui pinguent et qui ponguent à longueur de leads, mais aussi à la Suède des batteurs qui maltraitent leur kit sur des cavalcades échevelées à la mode death/black furieux (à 3:21 sur « Beyond the Lighthouse », à 0:28 sur « The Navigator » …), ainsi qu'à la Suède des neurasthéniques qui ont la mélodie dark, la pointe épique et le violon occasionnel mais présent (cf. la fin de « Beyond the Lighthouse », « The Navigator » vers 2:36 …).

L'aspect modern death est-il ici rédhibitoire? Disons que les caractéristiques du genre sont bien présentes. Tout dépend de votre tolérance au chant rauque aboyé, à votre degré d'acceptation du riff qui fait tchac/tchac/tchac sur une note unique et à votre amour pour le mosh le plus groovy et puissant (à noter un très bon défouloir à 2:17 sur « The Navigator »). Les amateurs retrouveront même un plan typiquement Trepalium-esque (cette pulsation joyeuse à 0:59) répété à intervalle régulier sur « Descent in the Nile », bien que ces remue-fesseries soient à mon sens assez éloignées, dans l'esprit, des ambiances de nuit passées sur un pont battu par les vagues à lutter contre les tentacules empoisonnés d'un calmar nourri aux hormones de mammouth.

Puisqu'il faut bien finir par mon avis donner (et hop, pirouette inutile), je vous dirai que j'aime bien le résultat de ce mélange Darg Tranquojirien, même si je ne raffole pas des grognements écorchés d'Alex. La performance des gratteux me botte bien, mais j'avoue qu'au final, peu de choses restent durablement imprimées dans le mou de mon bulbe rachidien (rien à voir avec une quelconque excroissance végétale de l'épicier du coin de la rue). C'est d'ailleurs principalement à cause de ce manque du petit je ne sais quoi insaisissable qui parfois nous scotche sans que l'on sache bien pourquoi que la note attribuée ici stagnera entre deux eaux. « Against the Sea » est donc un EP tout à fait recommandable, pourvu que l'on adhère aux genres cités plus haut.

« Abyss, ça glisse, au pays des berniques
La chro, finit, sur ce refrain merdique … »

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

citer
DamDam
15/12/2009 15:26
Je crois savoir qu'il est en vente pour quelques misérables € sur le myspace du groupe. Tout bon, c'est pour ma liste de noël aussi héhé!
cglaume citer
cglaume
15/12/2009 14:02
Un petit coup de www.myspace.com/abyssfr et l'info doit pouvoir se trouver ...
donvar citer
donvar
15/12/2009 13:53
C'est très bon ça! Les extraits envoient de la bûche, sur ma liste pour Papa Noël tiens!
Un endroit où trouver pour pas cher les enfants?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Abyss
Modern melodeath
2009 - Realize Records
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines : (8)  3.75/5

plus d'infos sur
Abyss
Abyss
Prog thrash death - 2002 - France
  

vidéos
Beyond the Lighthouse
Beyond the Lighthouse
Abyss

Extrait de "Against the Sea"
  

tracklist
01.   Into the Tempest
02.   Beyond the Lighthouse
03.   Descent in the Nile
04.   The Navigator
05.   Invasion from the Abyss

Durée : 18:55

line up
parution
9 Septembre 2009

voir aussi
Abyss
Abyss
Silent Depths (Démo)

2007 - Autoproduction
  

Annihilator
Bag Of Tricks (Compil.)
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique
Sadus
Swallowed In Black
Lire la chronique
Petits labels français BM : Rupture de stock CHALLENGE
Lire le podcast
Schizophrenia
Voices (EP)
Lire la chronique
Vulture
Ghastly Waves & Battered Gr...
Lire la chronique
Nekrofilth
Worm Ritual
Lire la chronique
PPCM #30 - La Mort fait recette !
Lire le podcast
Sadus
Chemical Exposure (Illusions)
Lire la chronique
Crusadist
The Unholy Grail
Lire la chronique
God Dethroned
Illuminati
Lire la chronique
Mörbid Carnage
Glory To Satan Soldiers (EP)
Lire la chronique