chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
72 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Fit For An Autopsy - Hellbound

Chronique

Fit For An Autopsy Hellbound
Rappelez-vous en 2007, le groupe Through The Eyes Of The Dead avait tapé du pied dans la fourmilière deathcore nauséabonde de l’époque grâce à son viril Malice. Marqué de compositions aiguisées (à la fois brutales, accrocheuses et ambiancées), le frontman aux vocaux d’ogre Nate Johnson était clairement l’autre atout majeur du brûlot. Le gaillard ne restera pas bien longtemps en place et ira former Fit For An Autopsy quelques mois après sa sortie. Deux ans après leur premier album The Process Of Human Intervention (via Good Fight), le groupe du New Jersey signera chez eOne pour les US et SPV pour l’Europe. Place au déferlement de testostérones, Hellbound.

Restez ! Je vous rassure de suite, Fit For An Autopsy n’a rien d’un énième vulgaire groupe deathcore, l’auguste artwork de Brian Mercer (Black Tusk, Eyehategod, High On Fire, Mastodon, Mammoth Grinder…) étant un premier signe (habitué aux groupes de qualité). Une atmosphère noire et poisseuse (tremoli, riffs dissonants et breaks divers) ressentie dès le morceau d’ouverture « The Great Gift Of The World » (l’un des meilleurs titres) qui largue loin derrière la concurrence traditionnellement fadasse. La ressemblance avec les Québécois sans finesse de The Last Felony me semble inévitable (bien que plus techniques). Pour témoigner de cette rage, des vagues de riffs « 36 tonnes » lorgnant entre death et thrash/death moderne, une rythmique « mammouthesque » (l’introduction de « There Is Nothing Here Worth Keeping »), quelques mélodies/soli parsemés et des vocaux au coffre encore plus impressionnant de Nate (« cojones » surgonflées). Ce dernier étant encore une fois épaulé de nombreux guests : CJ McMahon (Thy Art is Murder), Vincent Bennett (The Acacia Strain), Nate Rebolledo (Xibalba) ou Brooke Reeves (Impending Doom).Très peu de modulations ici (les invités s’en chargeant), mais des virées dans les graves qui effrayeront votre prof de fitness sous anabolisants. Impossible ne pas tenter d’imiter les couplets de « Still We Destroy », les conclusions de « Do You See Him », « Mother Of The Year » et « Children Of The Corn Syrup » ou encore « The Travelers » (0:21).

Les breakdowns et passages syncopés (d’où l’appellation core) restent eux d’une ultra violence jouissive (« Tremors ») malgré il faut avouer, certains passages parfois assez limités (le début de « Mother Of The Year ») ou peut-être trop bas du front (« Thank You Budd Dwyer », « Dead In The Dirt »), tares souvent liées au deathcore... Dommage que Fit For An Autopsy n’ait pas d’avantage ancré sa musique dans son travail d’ambiance (le final de « Do You See Him » et « There Is Nothing Here Worth Keeping », « Tremors », le break de «Mother Of The Year », « The Travelers » sont des plus savoureux). On trouvera ainsi une certaine redondance dans les compositions, il sera assez difficile de bien distinguer chaque morceau de l’album les premières écoutes. Reste que l’efficacité elle, ne mettra pas bien longtemps à se dégager : ou comment avoir les trapèzes et biceps de The Rock.

Brutal Death(core) moderne à écouter fort pour vos séances de prise de masse à la salle de musculation (vasodilatateur musical), le défouloir sous hormones Hellbound impressionne de par son efficience et sa brutalité écrasante. Mais c’est surtout l’atmosphère glauque générée qui démarquera Fit For An Autopsy. Armé d’une musique plus léchée et ambiancée, le troisième album des Américains risque de faire de très gros dégâts. Belle surprise de cette année pour ma part, encore un 7,75 transformé en 8. "Pain and Gain !"

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Fit For An Autopsy
Brutal Death(core)
2013 - Steamhammer Records (SPV)
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (2)  7.25/10
Webzines : (10)  7.46/10

plus d'infos sur
Fit For An Autopsy
Fit For An Autopsy
Brutal Death(core) - 2008 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   The Great Gift Of the World
02.   Still We Destroy
03.   Thank You Budd Dwyer
04.   Do You See Him
05.   Tremors
06.   Dead In The Dirt
07.   There Is Nothing Worth Keeping
08.   Mother Of The Year
09.   Children Of The Corn Syrup
10.   The Travelers

Durée : 38:01

line up
parution
7 Octobre 2013

Essayez aussi
Dying Humanity
Dying Humanity
Fallen Paradise

2007 - Restrain Records
  
Eradikal Insane
Eradikal Insane
Mithra

2015 - Autoproduction
  
Dying Fetus
Dying Fetus
Descend into Depravity

2009 - Relapse Records
  
Dying Fetus
Dying Fetus
Wrong One to Fuck With

2017 - Relapse Records
  
Oceano
Oceano
Revelation

2017 - Sumerian Records
  

Coprofago
Unorthodox Creative Criteria
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique
Sadus
Swallowed In Black
Lire la chronique