chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
126 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Prezir - As Rats Devour Lions

Chronique

Prezir As Rats Devour Lions
"Nul doute que cet EP devrait plaire à pas mal de monde, en espérant que le trio américain réussisse à se faire connaître. Et pourquoi pas récupérer une signature sur un bon petit label underground. C'est tout ce qu'on leur souhaite parce que Prezir, ça fait plaisir!"

Au-delà du jeu de mot aussi facile que pitoyable que je n'hésiterai toutefois pas à refaire, cette citation de ma chronique du premier EP Contempt de Prezir s'est surtout révélée prophétique, et plutôt rapidement. Tant mieux pour eux! C'est donc Godz ov War Productions qui a recruté le combo de Milwaukee, devenu entre-temps un quintette avec l'arrivée d'un bassiste et d'un deuxième guitariste, pour la sortie CD de son premier longue-durée, As Rats Devour Lions. La pochette toujours aussi sombre et noble mais plus sobre, me donnait néanmoins entièrement confiance en son contenu. Confiance non trahie puisque les Américains confirment ici leur potentiel avec brio, en ne reprenant que deux titres sur six de leur EP, "Dar al-Harb" et "Serpents In The House Of Ra", dans des versions écourtées de leur sample et outro (plus de cris de cochons mêlés à l'appel à la prière, plus de guitare acoustique, snif!).

Il est rare d'observer un changement de direction artistique entre un premier EP et un premier album, surtout quand une seule année les sépare. C'est donc sans surprise que l'on retrouve dès le titre éponyme d'ouverture "As Rats Devour Lions" la patte de Prezir qui avait fait la réussite de Contempt. Tout juste peut-on noter un style black metal plus affirmé, en particulier dans le chant arraché plus prononcé, avec néanmoins toujours des petites influences thrash dans certaines rythmiques et riffs rapides entraînants, ainsi que death par quelques tremolos à la saveur chaude qui penche plus vers le metal de la mort, appuyés à chaque fois par non plus des shrieks mais des growls. Sinon, c'est tout pareil! Les Américains nous offrent ainsi un black metal au son propre mais pas trop, plutôt orienté old-school, direct et efficace qui, sans atteindre des vitesses hallucinantes ou déverser un torrent de haine à la brutal black, envoie tout de même bien la sauce, avec pas mal de blast-beats et de rythmiques rapides thrashisantes. Le ton belliqueux, guerrier, de l'ensemble aide aussi à durcir le propos. Un petit souffle épique parcourt également les morceaux, en particulier celui de clôture, "Oedipus Contex", excellent. On pense à leurs compatriotes de Grand Belial's Key ainsi qu'à la Suède des années 1990. Le gros point fort du groupe s'avère en effet leur feeling mélodique aiguisé. Dans les solos savoureux mais aussi et surtout dans le riffing à base de tremolos aux mélodies prononcées qui font mouche en restant bien en tête.

Et tout ça, ça passe tout seul. On connaissait déjà les deux titres repris de l'EP, les nouveaux morceaux se révèlent tout aussi bonards. "Plagiarized Infamy" s'avère peut-être un peu moins marquant malgré un tremolo en lead limite dansant bien sympa, et encore! Histoire de chercher la petite bête, on pourra aussi noter deux-trois fautes de goût comme ce bref passage saccadé à la double sur "Hamatsa Deth Ritual", au demeurant très bon morceau aux mélodies irrésistibles. Certains, les plus true d'entre-vous, pourront aussi trouver ce As Rats Devour Lions trop propre. En ce qui me concerne, c'est la confirmation pour Prezir qui prouve qu'il est un groupe à suivre en signant là un premier album très convaincant. Du black metal belliqueux, un poil épique, aux influences thrash, un peu death, qui brille par un sens aigu de la mélodie et un amour certain pour le tremolo. Alors n'hésitez pas, faîtes-vous Prezir!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

N4pht4 citer
N4pht4
20/11/2018 19:21
note: 8/10
Keyser a écrit : J'avais chroniqué le 1er EP sinon, tu suis pas Moqueur

C’est pas du jeu à l’epoque Y’avait écrit black/thrash/death! (ce qui est toujours plus ou moins d’actualité d’ailleurs)

Mais grand bien nous fasse que tu chroniques aussi ce genre d’album, d’une part je serais passé complètement à côté et d’autre part, si ça te plaît même en étant pas un spécialiste du genre, c’est que c’est sans doute du lourd
Jean-Clint citer
Jean-Clint
20/11/2018 18:53
note: 8/10
Après un très bon EP le groupe confirme ses bonnes dispositions en faisant une musique plus sombre mais qui garde son accroche et son feeling immédiat. On est en présence d'un grand qui a tout ce qui faut pour devenir un futur ténor.
Keyser citer
Keyser
20/11/2018 18:50
note: 8/10
N4pht4 a écrit : Keyser qui chronique du BM? Ah mais c’est parce que c’est vachement bien en fait! Jamais entendu parler de ce groupe mais j’ai accroché à la première écoute. Epic AF

Oui alors ça n'arrive pas souvent c'est vrai mais, malgré ma méconnaissance du genre, je préfère parler d'albums que j'ai bien aimés que de ne pas en parler du tout si les spécialistes ne sont pas dessus (je leur laisse toujours la priorité). Je vais même enchaîner avec un de mes albums de l'année, qui est lui aussi du BM!

J'avais chroniqué le 1er EP sinon, tu suis pas Moqueur
N4pht4 citer
N4pht4
20/11/2018 18:44
note: 8/10
Keyser qui chronique du BM? Ah mais c’est parce que c’est vachement bien en fait! Jamais entendu parler de ce groupe mais j’ai accroché à la première écoute. Epic AF

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Prezir
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (2)  8/10
Webzines : (1)  8/10

plus d'infos sur
Prezir
Prezir
Black Metal - 2016 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   As Rats Devour Lions  (05:46)
02.   Ideologue Alchemy  (04:54)
03.   Janičari  (04:47)
04.   Dar al-Harb  (04:38)
05.   Serpents In The House Of Ra  (04:26)
06.   Hamatsa Death Ritual  (04:50)
07.   Plagiarized Infamy  (05:37)
08.   Oedipus Context  (05:31)

Durée : 40:29

line up
parution
17 Septembre 2018

voir aussi
Prezir
Prezir
Contempt (EP)

2017 - Autoproduction
  

Essayez aussi
Leviathan
Leviathan
Scar Sighted

2015 - Profound Lore Records
  
Délétère
Délétère
Les heures de la peste

2015 - Sepulchral Productions
  
Flame Of War
Flame Of War
Long Live Death!

2012 - Lower Silesian Stronghold
  
Obskuritatem
Obskuritatem
U Kraljevstvu Mrtvih...

2017 - Black Gangrene Productions
  
Almyrkvi
Almyrkvi
Umbra

2017 - Ván Records
  

Salem
Playing God And Other Short...
Lire la chronique
Gama Bomb
Speed Between the Lines
Lire la chronique
Le Canyon - Épisode 22 - Hit-Parade 2018
Lire le podcast
Machine Head
Catharsis
Lire la chronique
Au-Dessus + Furia + Mysticum
Lire le live report
Metalhertz #3 - "La folie des compositeurs"
Lire le podcast
French Black Metal : des découvertes et les réponses
Lire le podcast
Le Canyon - Épisode 21 - Ballade Luciférienne.
Lire le podcast
Truent
To End an Ancient Way of Li...
Lire la chronique
Les sorties de 2018
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Metalhertz #2 - "Vers l'infini et au-delà!"
Lire le podcast
High On Fire
Electric Messiah
Lire la chronique
Prezir
As Rats Devour Lions
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 20 - Danger.
Lire le podcast
Revocation
The Outer Ones
Lire la chronique
Mes hallucinations auditives : PANPHAGE
Lire le podcast
Sepulcher
Panoptic Horror
Lire la chronique
Deathhammer
Chained To Hell
Lire la chronique
Arsis
Visitant
Lire la chronique
Le black metal : un monde d'autistes !
Lire le podcast
Darkness
First Class Violence
Lire la chronique
Autumn Insanity Tour 2018
Raining Bombs + Satsuma 薩摩 ...
Lire le live report
Gorod
Æthra
Lire la chronique
Le Canyon - Spécial 2 + Concours - Le Dernier Sabbath
Lire le podcast
Monolyth
A Bitter End - A Brave New ...
Lire la chronique
Les clips dans le black metal (Et ta gueule !)
Lire le podcast
Le Canyon - Épisode 19 - L'autel Païen
Lire le podcast
Voivod 35th Anniversary European Tour
Bio-Cancer + Hexecutor + Vo...
Lire le live report
Aborted
Terrorvision
Lire la chronique
Pig Destroyer
Head Cage
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 18 - Le Livre des Mauvaises Décisions
Lire le podcast