chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
117 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Critical Defiance - No Life Forms

Chronique

Critical Defiance No Life Forms
On ne cesse de le dire et le répéter mais le Chili a incontestablement ces dernières années ce petit truc qui fait toute la différence en matière de Death comme de Thrash, tant le pays nous a offert dans ces deux styles nombre de formations de haut-niveau et particulièrement motivées. Parmi les nombreux exemples CRITICAL DEFIANCE est un des meilleurs rejetons qui ait émergé là-bas, tant son premier opus « Misconception » avait marqué les esprits en 2019 avec sa virulence et son impact constant menés tambour battant et sans fautes de goûts. Depuis il s’est passé presque quatre ans et durant cette période le combo a évolué avec l’arrivée de deux nouveaux guitaristes et un passage désormais à cinq membres (dont trois à la guitare), qui ont enfin donné une suite à cet excellent jet initial qui reprend les choses où elles en étaient restées mais en proposant néanmoins quelques différences. La principale étant que les gars ont épuré leurs morceaux au maximum vu que ceux-ci à une seule exception tournent aux alentours de deux-trois minutes, pour une durée globale juste en dessous de la demi-heure qui va certes faire parfaitement le boulot et passer comme une lettre à la poste, mais aussi à contrario donner une sensation d’urgence plus présente.

Car on va avoir souvent la sensation que les mecs ont tout écrit à l’arrache une fois arrivés en studio avant d’enregistrer tout cela dans la foulée, un choix qui va parfois se heurter à quelques limites sans que cela ne nuise à l’accroche générale… là où précédemment des longueurs trop apparentes se faisaient entendre. En effet pas de chichis ici et surtout lors du démarrage intitulé « A Word Crumbling Apart », qui en moins de cent-vingt secondes montre en main va montrer sa facette thrashy la plus primitive et radicale axée sur les années 80, et qui ne débande pas un seul instant. Si ça sonne un peu bordélique cela fait aussi le charme de ce titre qui défouraille totalement et donne le ton de ce qui va suivre, même si l’ensemble sans perdre en brutalité va se densifier afin de ne pas être trop vite répétitif. Car une fois cette ouverture terminée place aux excellents « The Last Crusaders… Bringers Of Death » et « Altering The Senses » qui tout en gardant cette base simplissime va dévoiler des accents Heavy Metal imparables - notamment sur les solos aux accents mélodiques et tout en fluidité, qui ajoutent ainsi de la densité supplémentaire et un côté plus professionnel. D’ailleurs le quintet n’oublie pas d’alourdir régulièrement son propos par des plans mid-tempo absolument délicieux, qui sentent toujours l’influence Californienne (EXODUS, METALLICA et SLAYER en particulier) et sont présents de manière plus importante sur les équilibrés et impeccables « Dying Breath » et « Kill Them With Kindness », où headbanging et pogo intensif ne cessent de se mélanger l’un après l’autre. Et puis outre ces influences marquées on va aussi avoir droit à quelques ambiances typiquement Hardcore - aussi bien dans le riffing que dans les chœurs énergiques, comme on peut l’entendre sur l’équilibré « Edge Of Consciousness » qui ne ralentit jamais l’allure et joue sur tous les tableaux, avec comme d’habitude cette écriture incisive qui ne s’embarrasse pas de technique outrancière.

Offrant là-encore un grand moment de musique on regrettera simplement que les plages se terminent régulièrement un peu trop brutalement et sans qu’on s’y attende, ce qui du coup gâche un petit peu le bon ressenti entendu jusque-là… même s’il n’y a rien à reprocher au particulièrement énervé « Warhead - Emotional Fallout » qui sort le mode déchaînement de violence intensif (avec même l’apparition de quelques blasts) pour finir d’annihiler toute forme de résistance. Pourtant après tous ces évènements riches en virulence et qui prouvent que les sud-américains ont l’art et la manière de savoir faire sonner juste leur musique (même en l’épurant au maximum), ceux-ci n’en ont pas pour autant renié leur passé proche comme ils le prouvent sur l’impeccable « No Life Forms ». Car ici outre être particulièrement remuant en entraînant ça nous gratifie de quelques épopées mélodiques fortes agréables et bien calées entre deux rasades d’explosivité, qui n’hésitent pas à étirer son propos avec toujours la même facilité. Bien que tout cela passe beaucoup trop rapidement pour en garder un souvenir impérissable (quelques compositions plus marquantes et mémorables auraient été bienvenues), et que ça sonne parfois trop passe-partout il ne faut cependant pas sous-estimer le résultat final largement à la hauteur des attentes, et placé très haut dans la hiérarchie publiée durant cette riche année pour le genre toujours aussi increvable et intemporel… surtout du côté de Valparaiso comme de Santiago.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

coreandcoupdate citer
coreandcoupdate
07/03/2023 14:07
Un album très sympa… Mais sorti l’été dernier, et pas en 2023 Clin d'oeil
Keyser citer
Keyser
07/03/2023 05:48
note: 6.5/10
Un album correct mais très en-dessous du précédent plus inspiré et intéressant.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Critical Defiance
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  6.5/10
Webzines : (1)  9/10

plus d'infos sur
Critical Defiance
Critical Defiance
Thrash Metal - 2010 - Chili
  

tracklist
01.   A Word Crumbling Apart
02.   The Last Crusaders... Bringers Of Death!
03.   Altering The Senses
04.   Dying Breath
05.   Elephant
06.   Edge Of Consciousness
07.   Kill Them With Kindness
08.   Warhead (Emotional Fallout)
09.   We Were Never Here To Stay
10.   No Life Forms

Durée : 29 minutes

line up
parution
27 Janvier 2023

voir aussi
Critical Defiance
Critical Defiance
Misconception

2019 - Unspeakable Axe Records
  
Critical Defiance
Critical Defiance
The Search Won't Fall...

2024 - Unspeakable Axe Records
  

Essayez aussi
Ultra-Violence
Ultra-Violence
Deflect The Flow

2015 - Candlelight Records
  
Death Angel
Death Angel
Killing Season

2008 - Nuclear Blast Records
  
Blackness
Blackness
Stimulation for the Beast

2010 - Manitou Music
  
Sacrifice
Sacrifice
The Ones I Condemn

2010 - Cyclone Empire Records
  
Rumpelstiltskin Grinder
Rumpelstiltskin Grinder
Living for Death, Destroying the Rest

2009 - Relapse Records
  

Epidemic
Decameron
Lire la chronique
La photo mystère du 16 Juillet 2024
Jouer à la Photo mystère
Pestilence
Spheres
Lire la chronique
Take Offense
T​.​O​.​tality
Lire la chronique
Sadus
The Shadow Inside
Lire la chronique
Holycide
Towards Idiocracy
Lire la chronique
La photo mystère du 1 Juillet 2024
Jouer à la Photo mystère
Vigilante
V
Lire la chronique
Cosmic Jaguar
El era del jaguar
Lire la chronique
Darkness
Blood On Canvas
Lire la chronique
Lethal Blaster
Velocidad sangrienta
Lire la chronique
LIXIVIAT FESTIVAL #2
Blockheads + Feastem + P.L....
Lire le live report
La photo mystère du 16 Juin 2024
Jouer à la Photo mystère
Extinct
Incitement Of Violence
Lire la chronique
Phantom
Transylvanian Nightmare (EP)
Lire la chronique
Alpha Warhead
Code Red
Lire la chronique
Agressor
Neverending Destiny
Lire la chronique
Strivers
Precious Core
Lire la chronique
La photo mystère du 1 Juin 2024
Jouer à la Photo mystère
Tommyknockers
Mean Things
Lire la chronique
Verbal Razors
By Thunder and Lightning
Lire la chronique
Critical Defiance
The Search Won't Fall...
Lire la chronique
Phantom
Handed To Execution
Lire la chronique
La photo mystère du 16 Mai 2024
Jouer à la Photo mystère
Assylum
Far Beyond Madness
Lire la chronique
Karabiner
Unbeaten (EP)
Lire la chronique
Aborted
Vault Of Horrors
Lire la chronique
Atrophy
Asylum
Lire la chronique
Battlecreek
Maze of the Mind
Lire la chronique
Le DSBM, c'est RASOIR ou tu as ça dans les VEINES ?
Lire le podcast
Suicidal Angels
Profane Prayer
Lire la chronique