chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
73 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Speedtrip - Apocalyptic Killzone

Chronique

Speedtrip Apocalyptic Killzone
Le revival thrash metal n’en finissant pas de faire des émules, il fallait bien qu’un jour ou l’autre je me coltine l’un de ces groupes. Pour l’occasion, j’opte pour un voyage épicé (amis des clichés, bonjour) puisque SPEEDTRIP nous arrive d’Inde (Bangalore), « Apocalyptic Killzone » étant son deuxième LP après un « Trapped in a Maze » paru en 2017, également en indépendant.

Autant l’illustration du premier me renvoyait à l’esthétique des Maîtres de l’Univers (clairement, le dessin, c’est l’intérieur du château du jeu de plateau « Le Défi de Musclor » non ?), autant là je pense à ce bon Larcenet… Une constante cependant : c’est toujours aussi moche, en dépit du changement de logo, plus dans l’esprit VEKTOR avec ses piques. La comparaison s’arrêtera cependant là, le quintette évoluant dans un registre bien plus basique et sans commune mesure. Il va falloir aimer les années 80, c’est sûr ! Je me demande si ça se vend encore les jeans neige ? Bien moulax là…

Globalement, je dirais que les huit compositions sont à la croisée de D.R.I., notamment du fait du timbre de voix de Kaushik Baruah, davantage hardcore / crossover que typiquement metal, et d’un vieux thrash américain féru de solos. EXODUS peut-être ? Je crains de ne pas être suffisamment spécialiste en la matière pour fournir les exactes références. Retenez juste que cela sonne « Old School », cela suffira pour situer l’objet.

Il reste que la seule question qui importe, c’est de savoir si « Apocalyptic Killzone » vaut son pesant de perfectos en cuir clouté. Disons que comme l’album dure moins de trente minutes et que les titres sont tous speed (le contraire aurait été regrettable compte tenu du nom), l’auditeur n’a guère le temps de s’ennuyer. Nous sommes face à des compostions très brutes, réduites à l’essentiel du style avec en prime un soliste plutôt en verve. Le chant ne vous crispera jamais avec des montées dans les aigus, les mélodies étant quant à elles totalement interchangeables : pas de refrains mémorisables, de riffs supérieurement inspirés, de rythmiques qui surprendraient, tout baigne dans une homogénéité de seconde zone certes très appréciable pour un rapide coup d’un soir mais il y a peu de chances que cela finisse par un beau mariage.

De toute façon, des formations telles que SPEEDTRIP sont avant tout là pour le fun (le metal, les zombies, la déconne en bande) et, en l’absence de prétentions supérieures à la hauteur de leurs fondements, on ne peut que développer une immense sympathie pour ces musiciens dont la passion se ressent dans chaque note. De plus, l’album est relativement bien produit, ce qui permet d’arriver au bout sans peine, je ne vois pas ce que je pourrais demander de plus.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Sosthène citer
Sosthène
27/10/2023 12:55
note: 7/10
Merci pour le conseil d'écoute ! Rien que visuellement, j'ai un à priori positif :-)
Jean-Clint citer
Jean-Clint
27/10/2023 10:49
note: 7/10
Du même avis que toi, de la bonne petite musique sans prétention et bien exécutée, parfaite pour la première partie mais qui s'oublie assez vite malgré ses qualités. En matière de Thrash venu d'Inde je te conseille AMORPHIA qui est clairement un ton au-dessus !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Speedtrip
Thrash Metal
2023 - Indépendant
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (1)  7/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Speedtrip
Speedtrip
Thrash Metal - 2015 - Inde
  

formats
  • Digital / 24/09/2023 - Indépendant

tracklist
01.   March of the Dead / Violence Is Golden  (04:22)
02.   Mean Machine  (02:47)
03.   Mötley Brew  (03:25)
04.   Decayed Existence  (03:11)
05.   Surfer X  (02:56)
06.   Beermaggedon Now!  (02:37)
07.   Zombie Hunter  (04:00)
08.   Speedtrippin'  (03:50)

Durée : 27:08

line up
parution
24 Septembre 2023

Essayez aussi
Exodus
Exodus
Persona Non Grata

2021 - Nuclear Blast Records
  
Headhunter
Headhunter
A Bizarre Gardening Accident

1992 - Major Records
  
Dust Bolt
Dust Bolt
Violent Demolition

2012 - Napalm Records
  
Tempered
Tempered
Biowaste (EP)

2022 - Indépendant
  
Crisix
Crisix
Full Hd

2022 - Listenable Records
  

The Burning
Rewakening
Lire la chronique
Monolyth + Përl + Nemost
Lire le live report
Electrocutioner
False Idols
Lire la chronique
Kaos 696 Winter War 2024
Helldrifter + Impiety + Nihilo
Lire le live report
Acid Force
World Targets In Megadeaths
Lire la chronique
Eradikated
Descendants
Lire la chronique
Bilan 2023
Lire le bilan
The Bleeding
Monokrator
Lire la chronique
Les Sakrif'or BLACK METAL 2023
Lire le podcast
Endless
Hand of God
Lire la chronique
Spit Your Hate
United (EP)
Lire la chronique
Inculter
Morbid Origin
Lire la chronique
Trastorned
Into The Void
Lire la chronique
Night In Gales
The Black Stream
Lire la chronique
Shadowspawn
Blasphemica
Lire la chronique
Exorcizphobia
Spiritual Exodus
Lire la chronique
Redmind
Soma
Lire la chronique
Existence
Go To Heaven
Lire la chronique
Tabahi
Thrash For Justice
Lire la chronique
Ecocide
Metamorphosis
Lire la chronique
Baffald
Fuck off 2020
Lire la chronique
Numidian Killing Machine
Psychotronik Breakdown
Lire la chronique
Ural
Psychoverse
Lire la chronique
Overthrow
Ascension Of The Entombed (EP)
Lire la chronique
The Orb / Reformation exceptionnelle 20 ans de l'album "Colossal Titan Strife"
Gorod + Kronos
Lire le live report
Graveless Dead European Assault Tour 2023
Anal Vomit + Fall Of Seraph...
Lire le live report
Speedtrip
Apocalyptic Killzone
Lire la chronique
No Return
Seasons of Soul
Lire la chronique
Contorsion
The Children Of The Snake (EP)
Lire la chronique
Skourge
Torrential Torment
Lire la chronique
The Metal Commandments - European Tour 2023
Malevolent Creation + Witch...
Lire le live report