chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
154 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Machine Head - Elegies

Chronique

Machine Head Elegies (DVD)
Quiconque a déjà vu Machine Head en live sait que ce groupe est une véritable machine de guerre sur scène. Qu’on aime ou pas le genre, il faut bien admettre que ces mecs là savent prendre une scène et un public d’assaut (souvent déjà acquis à leur cause), et mettre la baffe à tout le monde. La sortie de ce premier DVD prenant la forme d’un live d’1h30 n’étonnera donc personne, le groupe capitalisant sur le capital sympathie qu’il a regagné auprès du public suite à un magistral « Through the Ashes of Empire » qui renoue avec la puissance des deux premiers albums.

Enregistré devant 5000 et quelques personnes à la Brixton Academy de Londres, ce concert n’offrira aucun surprise à quiconque ayant vu le groupe sur sa tournée de 2004 : setlist strictement identique aux concerts, Robb Flynn usant des mêmes ficelles sur chaque date visiblement (mêmes introductions aux morceaux ou presque..), mais bon cela aide d’autant mieux à se rappeler la bonne soirée qu’on a passée… La set list en question aligne aussi bien les meilleurs titres du petit dernier (« Imperium », « Days Turn Blue to Grey ») que les classiques indémodables que seront toujours « Davidian », « Take My Scars » ou « Old ». Un petit « Bulldozer » (dans une version tronquée ?!), le festif « The Blood, the Sweat, the Beers » (lol) et « The Burning Red » sont les seuls titres issues des deux albums plus controversés du groupe, autant ne pas prendre trop de risques de décevoir les fans ! L’intérêt majeur de cette set list consiste en l’apparition live du bonus track de l’édition américaine de TTAOE « Seasons Withers » (espérons que le prochain album sera de la même trempe !), et surtout du retour du gigantesque « Block » (renommé ici « Fuck It All ») qui est assurément pour moi le meilleur titre du groupe avec « Take My Scars ». Bref, ceux qui ont déjà vus cette set list en situation réelle se remémoreront de bons souvenirs, quand aux autres ils sont assurés de ne pas s’assoupir face à une prestation pleine de puissance et parfaitement équilibrée. Les morceaux rageurs précités sont judicieusement alternés avec les plus planantes « Descend the Shades of Night » (ou l’occasion parfaite pour allumer innocemment son briquet dans la fosse histoire de cramer les cheveux du gars de devant qui fait rien qu’à m’headbanguer dans la tête) et « The Burning Red », qui ont le mérite d’accorder un peu de répit au public qui aurait sinon du mal à tenir debout tout au long d’un concert aussi intense.

La prestation des Américains est comme d’habitude proche de la perfection, les centaines de dates accumulées n’ayant visiblement pas entamés leur énergie communicative. Robb Flynn est évidemment le Roi de la soirée, son chant rageur accompagnant les anciens comme les nouveaux titres sans difficultés. Le lancement de « Old » est particulièrement réussi, quand Flynn chauffe le public avant que le premier riff ne s’emballe.
Ses collègues ne font pas figuration cependant, avec un Demell parfait dans son role de soliste et un Duce beaucoup plus vivace que dans mes souvenirs (l’effet caméra sans doute). Quand à Mc Clain, aucun souci de ce coté là non plus, s’il aura toujours quelques difficultés à headbanguer (encore qu’avec quelques centimètres supplémentaires de bouc, y’aura bientôt un truc à tenter…), il n’en reste pas moins excellent dans sa gestuelle et son jeu. Le public n’est pas en reste, la salle étant bondée, visiblement surchauffée et surtout totalement dédiée à la cause des Américains. Les pervers s’amuseront à retrouver à quel moment du concert une nana du public montre ses seins, au grand bonheur de Flynn lol

Niveau technique, le son est proprement énorme, difficile de dire s’il y a eu des retouches en studios mais on ne s’en plaindra pas vu le résultat. Le montage est dynamique et accompagne à merveille une musique aussi rythmée, avec une majorité de plans rapides, les plans longs étant très logiquement réservés aux titres plus calmes. Outre le concert, on retrouve les 3 derniers clips du groupe « Imperium », « The Blood, the Sweat, the Tears » et « Days Turn Blue to Grey », qui se passent de commentaires. Plus intéressant, un court documentaire adjoint au concert montre le groupe en tournée et en backstage, et prouve comme on pouvait s’y attendre un groupe proche de ses fans et qui considère la vodka autrement que comme un simple produit d’importation polonaise lol. Le second documentaire est encore plus instructif, revenant sur l'historique du groupe, le départ d'Ahrue, l'arrivée de Demmel et la composition de TTAOE. Attention, bon niveau d'anglais nécessaire, les sous-titres n'étant pas dispos.

« Elegies » est donc l’atout essentiel du fan qui souhaite se remémorer la dernière tournée du groupe, et s’il restait encore des néophytes du groupe c’est l’achat idéal pour se convaincre de ne pas les rater sur la prochaine tournée. « Hellalive » (le live audio sorti après « Supercharger ») ne fait pas le poids face à ce DVD, rien que la présence de « Block » annihilant tout possibilité de comparaison valable. Machine fuckin’ Head is back !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

9 COMMENTAIRE(S)

Mitch citer
Mitch
28/10/2005 15:09
Lmkt a écrit : Ca serait mieux d'éviter de mettre des "lol" dans des chroniques, non ?

Ca serait mieux d'éviter les commentaires inutiles, non ? lol
citer
Lmkt
28/10/2005 14:43
Ca serait mieux d'éviter de mettre des "lol" dans des chroniques, non ?
space monkey citer
space monkey
20/10/2005 4:44
Chris a écrit : si j'ai bien suivi ce qu'ils disent ds le documentaire, ce fameux concert des 10 ans de BME sera le bonus de la réédition de BME en janvier prochain... je sens le rachat juste pr le DVD...
Font chier RR avec leur rééditions, on n'a compris que c'est leur 25 ans, ça va maintenant...
En plus, janvier c'est trop loinnnnnnnnnnnnn !
Chri$ citer
Chri$
20/10/2005 1:04
note: 4.25/5
si j'ai bien suivi ce qu'ils disent ds le documentaire, ce fameux concert des 10 ans de BME sera le bonus de la réédition de BME en janvier prochain... je sens le rachat juste pr le DVD...
bud citer
bud
19/10/2005 21:17
mouais, ce groupe c'est plus ce que c'etait et la setlist est une des pires de leur carriere, avec trop de ttaoe, et pas assez de tmtc.
j'eux préféré le dvd des 10 ans de bme, ca c'est du 100% qualité ! (the rage to overcome, none but my own, blood for blood... rahh, c'etait le bon vieux temps)
Raoul citer
Raoul
19/10/2005 17:15
HEEEEEEEEYYYYYYYYY non mais j'avais un peu réservation sur les trucs de MH, quand même... oO

sbon, jdéconne. ^^
Gothenburg citer
Gothenburg
19/10/2005 16:24
Machine Head.
Machine citer
Machine
19/10/2005 15:48
Ouais c clair je l'achète dès ce week end, je suis un fan inconditionnel de MH déjà que Hellalive avit un bon son mais là en plus il y ura des images ....
Je les ai vu déjà 4 fois, avec le DVD je compterai plus Gros sourire
space monkey citer
space monkey
19/10/2005 3:47
Putain c'est vrai que ya pas Block sur Hellalive...
Bon ça me fait bien chier d'être dans un pays où les dvd sont en zone 1 : je ferai un commentaire plus intérssant dans 10 mois. Moqueur

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Machine Head
Machine Head en live!
2005 - Roadrunner Records
notes
Chroniqueur : 4.25/5
Lecteurs : (8)  4.34/5
Webzines : (12)  4.23/5

plus d'infos sur
Machine Head
Machine Head
Melodic Groove/Thrash/Néo Metal - 1991 - Etats-Unis
  

vidéos
Take My Scars
Take My Scars
Machine Head

Extrait de "Elegies"
  
Seasons Wither
Seasons Wither
Machine Head

Extrait de "Elegies"
  

tracklist
01.   Intro
02.   Imperium
03.   Seasons Wither
04.   Old
05.   Bulldozer
06.   Days Turn Blue to Grey
07.   The Blood, the Sweat, the Beers
08.   Ten Ton Hammer
09.   The Burning Red
10.   In the Presence of my Ennemies
11.   Take My Scars
12.   Descend the Shades of Night
13.   Davidian
14.   Block

+ Clip "Imperium"
+ Clip "The Blood, the Sweat, the Tears"
+ Clip "Days Turn Blue to Grey"
+ Making of des clips

+ Documentaire
+ Interviews

line up
voir aussi
Machine Head
Machine Head
Burn My Eyes

1994 - Roadrunner Records
  
Machine Head
Machine Head
Catharsis

2018 - Nuclear Blast Records
  
Machine Head
Machine Head
The Blackening

2007 - Roadrunner Records
  
Machine Head
Machine Head
Supercharger

2001 - Roadrunner Records
  
Machine Head
Machine Head
Through The Ashes of Empires

2003 - Roadrunner Records
  

Aborted
The Archaic Abattoir
Lire la chronique
Suppression
Repugnant Remains (EP)
Lire la chronique
NONE #2 - RAVENSIRE - A Stone Engraved in Red
Lire le podcast
USE YOUR COLLUSION TOUR
Downcast Collision + Gwar +...
Lire le live report
L'aigle n'est pas réservé aux NAZIS !!!
Lire le podcast
PPCM #27 - Atheist, quand la Floride apporte le meilleur du Death Metal !
Lire le podcast
Bloody Alchemy
Reign Of Apathy
Lire la chronique
25th Anniversary Tour
Machine Head
Lire le live report
Le Black Metal... CA M'AGACE !!!
Lire le podcast
Nox Irae
Here The Dead Live (EP)
Lire la chronique
Sadistic Ritual
Visionaire Of Death
Lire la chronique
Nuclear Assault
Out Of Order
Lire la chronique
FRENCH BLACK METAL : Un petit coup (et puis c'est tout)
Lire le podcast
Urn
Iron Will Of Power
Lire la chronique
Swarm
Anathema
Lire la chronique
Power Trip
Opening Fire: 2008​-​2014 (...
Lire la chronique
PPCM #24 - A Link to the Past (les groupes de mes poésiques)
Lire le podcast
Exhorder
Mourn The Southern Skies
Lire la chronique
BLACK METAL ! Le TOP de...
Lire le podcast
Division Speed
Division Speed
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2019 / The Decompomorphosis
Lire le dossier
Critical Defiance
Misconception
Lire la chronique
LORDS OF CHAOS : La Sakranalyse
Lire le podcast
Inculter
Fatal Visions
Lire la chronique
Hatriot
From Days Unto Darkness
Lire la chronique
METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique