chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
152 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Seance - Fornever Laid To Rest

Chronique

Seance Fornever Laid To Rest
Formé en 1990 par la fusion des groupes Orchriste (Johan Larsson et Patrik Jensen) et Total Death (Tony Kampner, Bino Carlsson et Micke), les Suédois de Seance sortiront une démo Levitised Spirit en plein dans la vague death metal en provenance des US, attisant la curiosité de bon nombre de labels, dont le scandinave Black Mark (Necrophobic, Edge Of Sanity, Bathory). La jeune bande qui ne sait pas encore ce qui l'attend, Witchery ou encore The Haunted (le fameux Patrik Jensen), sortira son premier album intimiste Fornever Laid To Rest en cette année 1992.

Artwork de Dan Seagrave et death metal suédois du début des années 90 : encore un groupe de plus à ajouter à sa discographie poussiéreuse et mollassonne ? Pas vraiment. Contrairement à ses collègues usant de compositions basiques, d'un tempo lent ou d'un chant old school qui n'a rien de death, Seance propose tout le contraire. Le groupe pourrait se rapprocher d'un Grave encore plus énervé et qui posséderait un niveau technique supérieur. Chant poussant dans les graves, batterie surexcitée, riffs de Patrik Jensen (qui aura composé presque toute la galette) lorgnant entre death et speed/thrash, breaks crucificateur… Bref tout est calibré à l'instar d'un Dismember ou un Entombed pour bouger sa crinière comme un demeuré (« The Blessing Of Death »), le groupe s'amusant à jouer en dents de scie pour user nos cervicales : passage lent pour s'échauffer suivi de suite par un grognement du fond des entrailles Johan, une accélération dantesque avec solo démoniaque hyper sonique à la clé !

Evidemment tout n'est pas aussi carré que ce que proposait ses compères de Dismember ou Entombed (les deux groupes les marquants), mais le niveau technique est bien perceptible (tout musicien confondu), de même qu'un réel effort dans les compositions. Seance proposant un lot de riffs plus que conséquent et surtout à vous faire saigner le tympan ! Le talent de Jensen fera certainement lamenter les vieux de la vieille sur la tyrannie des jumeaux Björler au sein de The Haunted (un des titres de l'album d'ailleurs : signe prémonitoire ?)… On regrettera tout de même une fin d'album un peu moins inspirée que sur la lancée (ah ce cultissime « Who Will Not Be Dead » !) ainsi que quelques passages inégaux amputant la galette de gros hits… Heureusement la brochette de passages tueurs éparpillés rattrapera ce léger grincement !

Malgré un ancrage très marqué dans la mouvance death metal suédoise de l'époque et une reconnaissance discrète (Black Mark oblige..), la violence et le niveau technique dégagés de Fornever Laid To Rest valent leur pesant de crasse ! Les plus sceptiques au death old school préféreront certainement le très thrashy Saltrubbed Eyes, les autres « true » peuvent le ranger sans hésitation dans leur belle discothèque death.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Solarian citer
Solarian
16/04/2020 14:25
note: 8/10
alexwilson a écrit : Solarian a écrit : Très très bon opus que je me surprends à faire tourner avec toujours le même plaisir.
Pour moi ce disque est assez unique dans l'histoire du DM swedish. Un truc un peu à part qui piquait en effet pas mal du côté ricain pour les structures plus complexes et le riffing bien sinistre, tout en apportant cette ambiance crasseuse typique de la tambouille européenne de l'époque. Ce qui a suivi par contre, bof bof...

Qu'as-tu pensé de Saltrubbed Eyes du coup?
Je trouve qu'il reste dans la même veine même s'il commence à se tourner vers un côté plus thrashy, que je trouve très réussi, et avec un son à réveiller les morts !
Mais cette galette est en effet un chef d'oeuvre, d'ailleurs si quelqu'un l'a en CD... Les prix se sont envolés sur discogs


Bah comme je le sous-entends dans mon com, je suis beaucoup moins client de cette direction thrashy qui forcément saccade plus et met en sourdine les trémolos sinistres et les parties rapides blastées, bien que le truc reste assez brutal dans l'ensemble.
Et puisque tu poses la question, je l'ai en physique (acheté à sa sortie), et ouais, les prix réclamés aujourd'hui pour le bestiau sont carrément prohibitifs mais bon c'est pas un cas isolé. Regarde par exemple combien certains réclament pour lâcher leur exemplaire du 1er Mercyless ou du 1er Sentenced (1ers pressages) XD
TarGhost citer
TarGhost
16/04/2020 08:33
Jolie chro qui tente de réhabiliter un disque qui, à mon sens, n'en vaut pas la peine. Même s'il est atypique pour un groupe de death suédois, cet album n'est qu'une pâle copie des deux premiers Deicide. Intonation et placement du chant bancal, riffs xeroxés, prod' sans saveur : rien n'est à sauver ici. Ah si, l'artwork signé Dan Seagrave...quoique.
alexwilson citer
alexwilson
15/04/2020 23:11
note: 10/10
Solarian a écrit : Très très bon opus que je me surprends à faire tourner avec toujours le même plaisir.
Pour moi ce disque est assez unique dans l'histoire du DM swedish. Un truc un peu à part qui piquait en effet pas mal du côté ricain pour les structures plus complexes et le riffing bien sinistre, tout en apportant cette ambiance crasseuse typique de la tambouille européenne de l'époque. Ce qui a suivi par contre, bof bof...

Qu'as-tu pensé de Saltrubbed Eyes du coup?
Je trouve qu'il reste dans la même veine même s'il commence à se tourner vers un côté plus thrashy, que je trouve très réussi, et avec un son à réveiller les morts !
Mais cette galette est en effet un chef d'oeuvre, d'ailleurs si quelqu'un l'a en CD... Les prix se sont envolés sur discogs
Solarian citer
Solarian
14/04/2020 12:42
note: 8/10
Très très bon opus que je me surprends à faire tourner avec toujours le même plaisir.
Pour moi ce disque est assez unique dans l'histoire du DM swedish. Un truc un peu à part qui piquait en effet pas mal du côté ricain pour les structures plus complexes et le riffing bien sinistre, tout en apportant cette ambiance crasseuse typique de la tambouille européenne de l'époque. Ce qui a suivi par contre, bof bof...
Flesh29 citer
Flesh29
09/04/2020 15:38
note: 8/10
J'adore ce disque qui se détache du moule suédois classique de l'époque (Entombed/Grave/Dismember/Unleashed).

C'est plus complexe, violent, technique et "evil" en terme de riffing et de batterie avec ces grosses influences US. Ils ont bouffé du Deicide/Malevolent Creation/Morbid Angel. Idem en terme de production (Berno Paulsson) très "Morrisoundienne". La triplette de départ est mortelle. Reincarnage fait d'ailleurs partie des mes morceaux de death préférés.

Ceux qui voudraient se mettre dans les oreilles autre chose qu'une énième copie de "left hand path" et cie devraient jeter une oreille à cet excellent "Fornever laid to rest" !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Seance
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (4)  8.63/10
Webzines : (4)  7.76/10

plus d'infos sur
Seance
Seance
Death/Thrash - 1990 - Suède
  

écoutez
tracklist
01.   Who Will not Be Dead
02.   Reincarnage
03.   The Blessing of Death
04.   Sin
05.   Haunted
06.   Fornever Laid to Rest
07.   Necronomicon
08.   Wind of Gehenna
09.   Inferna Cabbala

line up
voir aussi
Seance
Seance
Saltrubbed Eyes

1993 - Black Mark Productions
  
Seance
Seance
Awakening Of The Gods

2009 - Pulverised Records
  

Essayez aussi
Witchrist
Witchrist
Vritra (EP)

2015 - Iron Bonehead Productions
  
Genital Grinder / Como Muertos
Genital Grinder / Como Muertos
Genital Grinder/Como Muertos (Split 12")

2012 - Apathia Records
  
Triumvir Foul
Triumvir Foul
Triumvir Foul

2015 - Blood Harvest Records
  
Dies Irae
Dies Irae
The Sin War

2002 - Metal Blade Records
  
Bolt Thrower
Bolt Thrower
Those Once Loyal

2005 - Metal Blade Records
  

High On Fire
Electric Messiah
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique
Sadus
Swallowed In Black
Lire la chronique
Petits labels français BM : Rupture de stock CHALLENGE
Lire le podcast
Schizophrenia
Voices (EP)
Lire la chronique
Vulture
Ghastly Waves & Battered Gr...
Lire la chronique
Nekrofilth
Worm Ritual
Lire la chronique
PPCM #30 - La Mort fait recette !
Lire le podcast
Sadus
Chemical Exposure (Illusions)
Lire la chronique
Crusadist
The Unholy Grail
Lire la chronique