chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
70 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Suicidal Angels - Sanctify The Darkness

Chronique

Suicidal Angels Sanctify The Darkness
J'avais découvert Suicidal Angels en première partie de Massacre il y a deux ans à la Petite Loco. Concert qui au passage n'avait rameuté qu'une cinquantaine de personnes à tout casser, énième preuve du manque de goût et de culture du public metal français. Le thrash metal certes classique et très influencé par Slayer des Grecs m'avait bien botté. Sans toutefois que je me procure leur premier full-length Eternal Domination. Puis le combo remporte un concours et signe chez Nuclear Blast. Résultat: fin novembre débarque Sanctify The Darkness, nouvel album qui va me permettre de mieux jauger le talent de Suicidal Angels.

Depuis leur formation en 2002, les Athéniens n'ont pas chômé. Trois démos, deux EPs et un full-length. Et on sent bien l'expérience accumulée sur ce Sanctify The Darkness bien branlé, comme quoi le travail paye pour ceux qui en doutaient encore. La belle pochette représentant la Faucheuse incarne parfaitement la musique de Suicidal Angels: classique mais efficace en Diable. Moins influencé par Slayer que ce que j'avais pu voir il y a deux ans (quoique la griffe de la bande à Araya reste toujours perceptible dans les riffs, écoutez "The Pestilence Of Saints", vous ne pourrez qu'acquiescer), le quatuor délivre en effet un thrash metal dans la plus pure tradition du style, avec tous les ingrédients qui ont fait la réussite du genre. Des riffs rapides, du chuka-chuka entraînant entrecoupé de mid-tempi plus propices au headbang et d'excellents soli chaotico-mélodiques. Tout ça, Suicidal Angels le fait à merveille, rendant sa musique d'une efficacité redoutable car facilement assimilable. Grâce aussi à des refrains simples aisément mémorisables. Mais revenons aux riffs car à ce niveau, les Méditerranéens savent vraiment s'y prendre. Les lauriers iront pour "Apokathilosis" et son riff légèrement mélodique qui ne m'a toujours pas quitté. Mais on pourra en trouver tout un tas au fil des onze morceaux (dont un instrumental, "Mourning Of The Cursed") pour un peu moins de quarante minutes d'un thrash metal de haut vol. Des morceaux courts et directs qui passent comme une lettre à la Poste (quand elle n'est pas en grève).

L'album parfait alors? J'ai bien peur que non. Suicidal Angels pêche en effet sur plusieurs points. D'abord la production. Oh elle est excellente oui, très propre et travaillée et on entend tout bien (sauf la basse à part un bref passage sur "Atheist", très bon d'ailleurs donc à renouveler). Mais c'est ça le problème, le son est beaucoup trop clean, trop moderne pour du thrash. Les compos sont plutôt orientées old-school, pourquoi ne pas suivre avec une production bien agressive à l'ancienne et des guitares acérées? Et puis c'est quoi cette voix d'asthmatique?! On a l'impression que le chanteur murmure au lieu de gueuler. Rien de méchant, ça passe, mais ça fait baisser le nombre de points de brutalité. Et si l'ensemble s'avère d'une qualité très au-dessus de la moyenne, on trouve sur Sanctify The Darkness un peu de tout, du très bon au plus banal, sans toutefois jamais s'abaisser à la médiocrité. Dernier reproche, Suicidal Angels a très bien compris comment jouer du bon thrash. Parfait, mais on a parfois l'impression d'assister à une récitation d'une leçon apprise par coeur, sans trop d'âme ni personnalité. Le manque d'agressivité de la production ainsi que la voix faiblarde y jouent aussi pour beaucoup je pense. Un élève doué, très doué même mais qui gagnerait à s'émanciper. Suicidal Angels nous sort quand même là un album de thrash fort sympathique et prouve une nouvelle fois que la scène metal grecque est en plein boom. Et peu importe les défauts qu'on pourra trouver au groupe, Sanctify The Darkness reste une alternative de choix à la dernière bouse de Slayer.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

max.scxxxd citer
max.scxxxd
28/01/2015 00:08
note: 4/10
La voix ne passe pas en effet...
Mitch citer
Mitch
06/01/2010 19:56
La pochette sent très fortement le Necrolord non ? Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Suicidal Angels
Thrash Metal
2009 - Nuclear Blast Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (2)  3.5/10
Webzines : (25)  7.25/10

plus d'infos sur
Suicidal Angels
Suicidal Angels
Thrash Metal - 2001 - Grèce
  

vidéos
Beyond The Laws Of Church
Beyond The Laws Of Church
Suicidal Angels

Extrait de "Sanctify The Darkness"
  

tracklist
01.   Bloodthirsty
02.   The Pestilence Of Saints
03.   Inquisition
04.   Apokathilosis
05.   ...Lies
06.   No More Than Illusion
07.   Atheist
08.   Beyond The Laws Of Church
09.   Mourning Of The Cursed
10.   Dark Abyss (Your Fate Is Colored Black)
11.   Child Molester

Durée : 38'18

line up
parution
20 Novembre 2009

voir aussi
Suicidal Angels
Suicidal Angels
Dead Again

2010 - Noiseart Records
  

Essayez aussi
Razor
Razor
Open Hostility

1991 - Fringe Product
  
Razor
Razor
Shotgun Justice

1990 - Fringe Product
  
Exodus
Exodus
Impact Is Imminent

1990 - Capitol Records
  
Dew-Scented
Dew-Scented
Intermination

2015 - Metal Blade Records
  
Anonymus
Anonymus
Chapter Chaos Begins

2006 - Galy Records
  

Exodus
Let There Be Blood (Réenr.)
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique