chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Suicidal Angels - Dead Again

Chronique

Suicidal Angels Dead Again
Déjà un nouvel album?! Telle fut ma première réaction à l'annonce de la sortie de ce nouveau Suicidal Angels intitulé Dead Again, à peine un an après Sanctify The Darkness. Remarquez, Les Grecs bénéficient d'un gros buzz et ils auraient bien tort de ne pas en profiter! Et puis vu la qualité du précédent opus, il n'y a pas de raison qu'ils se prennent les pieds dans les guitares. J'attendais donc une nouvelle livraison de bon vieux thrash metal des familles dans la lignée de Sanctify The Darkness...et c'est exactement ce que j'ai eu!

N'attendez donc aucune évolution, Suicidal Angels ne dévie pas d'un poil de sa route. Tout juste le chant de Nick Melissourgos se fait-il un peu plus agressif. Ce qui n'est pas un mal, les vocaux étant un des points faibles du combo. Ce n'est pas encore la panacée, ça reste toujours un peu plan-plan, mais c'est déjà mieux! Pour le reste, on nage dans le thrash metal pur et dur à la Slayer, une influence que le quatuor ne compte pas lâcher de si tôt. Mais un Slayer qui aurait réappris à shredder convenablement. Niveau solo, les Hellènes savent en effet s'y faire en alliant vitesse, mélodie, chaos et branlette de vibrato. "Dead Again" à 2'00 ou "Beggar Of Scorn" à partir de 3'27, c'est de la pure tuerie! A noter que Suicidal Angels sort souvent des solos sur des parties endiablées en chuka-chuka, la meilleure combinaison qui soit. Verge turgescente garantie!

J'ai dit chuka-chuka? Que vous appeliez la rythmique thrash de base touka-touka, toupa-toupa, pouka-pouka ou Coca-Cola, vous allez être ravis! Vous savez l'effet qu'a ce rythme binaire, il réveille en moi les pulsions les plus primaires (comme le blast!). Ça tombe bien, il y en a à tous les coins de riffs! La majorité de Dead Again est ainsi construite dessus. Alors c'est sûr, on n'évite pas l'aspect répétitif, surtout que les riffs rapides ont tendance à se ressembler, mais pour ce qui est de l'efficacité, difficile de faire mieux! "The Trial", "Violent Abuse" et le trio de fin "Search For Recreation"/"Dead Again"/"Final Dawn" sont autant de brûlots thrash courts et directs. Je n'imagine même pas le massacre en live! Sans oublier bien sûr "Bleeding Holocaust", sans doute le meilleur morceau de l'album, aussi jouissif qu'un "Apokathilosis"! Ce côté efficace et entraînant se trouve renforcé par une production adéquate, puissante, claire mais pas trop propre, et par des refrains simples et facilement mémorisables (en passant, j'ai toujours l'impression que le chanteur dit "Fifty Miles" et non pas "Victimized" sur la plage 7, pas vous?) puisqu'il s'agit la plupart du temps du titre du morceau répété plusieurs fois, des refrains dont aurait été fier Max Cavalera. À scander en concert en levant sa bière! On en rajoute ensuite une couche avec des mid-tempos ultra classiques mais dont l'effet perdure malgré les années (l'intro de "Reborn In Violence", "The Trial" à 0'51, "Victimized" à 2'32, "Dead Again" en ouverture et bien sûr "Beggar Of Scorn", la compo la moins véloce du lot). Parce que, oui, quand les Grecs ne chuka-chukaïsent pas, ils envoient du mid-tempo pour taper du pied et secouer sa tignasse (ou juste sa tête quand, comme moi, on n'a pas de cheveux). La formation athénienne fait même l'effort de poser deux-trois passages plus lents et menaçants comme sur l'intro "Damnation" avec quelques arpèges (un grand classique!), le break de "Beggar Of Scorn" à 0'26 ou encore le début de "The Lies of Resurrection". Enfin un peu de diversité, qui aurait toutefois pu être plus développée.

Encore une fois, Suicidal Angels n'est pas le groupe le plus original qui soit et Dead Again baigne dans un classicisme absolu (on a même la pochette de l'indéboulonnable Repka), sonnant d'ailleurs souvent trop sérieux et appliqué. Mais les Grecs font à merveille ce qu'on attend d'eux, à savoir délivrer un thrash metal slayerien dynamique et foutrement efficace. L'opus est clairement répétitif, manque de variété, et le chant ne se fait pas encore assez agressif malgré une petite amélioration, mais à l'heure où tout un tas de groupes déçoivent et en cette année 2010 avare en thrash label rouge, on accueille cet album à bras ouverts. Ça ne révolutionne rien, ça ne sert pas à grand chose, mais putain que ça fait du bien!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
29/12/2010 12:26
J'ai écouté un titre sur un sampler et j'ai trouvé ça très commun. L'album entier me fera peut être changer d'avis? Quoique vu qu'on est jamais d'accord en thrash ... Mr Green

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Suicidal Angels
Thrash Metal
2010 - Noiseart Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (3)  5.83/10
Webzines : (15)  7.44/10

plus d'infos sur
Suicidal Angels
Suicidal Angels
Thrash Metal - 2001 - Grèce
  

tracklist
01.   Damnation
02.   Reborn In Violence
03.   Bleeding Holocaust
04.   The Trial
05.   Suicide Solution
06.   Beggar Of Scorn
07.   Victimized
08.   Violent Abuse
09.   The Lies Of Resurrection
10.   Search For Recreation
11.   Dead Again
12.   Final Dawn

Durée : 40'09

line up
parution
19 Novembre 2010

voir aussi
Suicidal Angels
Suicidal Angels
Sanctify The Darkness

2009 - Nuclear Blast Records
  

Essayez aussi
Annihilator
Annihilator
Carnival Diablos

2001 - SPV
  
Crisix
Crisix
Against The Odds

2018 - Listenable Records
  
Overkill
Overkill
Ironbound

2010 - Nuclear Blast Records
  
Atrophy
Atrophy
Violent By Nature

1990 - Roadrunner Records
  
Hatriot
Hatriot
From Days Unto Darkness

2019 - Massacre Records
  

The Haunted
Road Kill (Live)
Lire la chronique
Bilan 2010-2019 : la sélection de la rédaction
Lire le bilan
Panzer Squad
s/t (EP)
Lire la chronique
Detherous / Stench Of Death
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
French Black Metal : La collec' plus lourde que ton père !!!
Lire le podcast
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique