chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
118 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Salem - Playing God And Other Short Stories

Chronique

Salem Playing God And Other Short Stories
Puisqu'il s'agit de la première chronique en ces pages d'un groupe formé en 1985 (tout de même !), un petit rappel historique s'impose sur SALEM, premier groupe extrême Israélien répertorié avec la démo « Salem » (1986) puis « Destruction Till Death » (1987), qui tapaient visiblement dans un black metal bien raw et primitif. Vu mon aversion pour le genre, vous me pardonnerez de ne pas avoir vérifié par moi-même et nous terminerons cette minute spéciale metal noir par l'anecdote explosive d'un Varg Vikernes révulsé par les thèmes anti-holocauste employés sur la démo « Millions Slaughtered » (1990) et qui, en bon recalé du prix Nobel de la paix, n'a rien trouvé de mieux que de leur envoyer un colis piégé en leur souhaitant de périr pendant la guerre du Golfe. Et après ça on me demande encore pourquoi je n'ai toujours pas écouté la moindre note de BURZUM !

SALEM, qui s'est suffisamment fait remarquer dans les années 90 à grand renfort de textes engagés, s'est donc débrouillé pour se frayer un chemin jusqu'au fameux Headbanger's Ball de MTV et a même collaboré avec Colin Richardson sur son troisième full length, « A Moment Of Silence », sorti en 1998. Avec « Playing God And Other Short Stories », septième effort de rang, SALEM n'en est donc pas à son coup d'essai et c'est bien ce qui m'attriste le plus car malgré tous mes efforts pour me fondre dans le décorum death/thrash oriental de cet album, rien dans la musique des Israéliens ne touche à l'exceptionnel, sinon un opening track relativement agressif (« Drums Of The Dead Part I »), dans un registre death/thrash vaguement véloce (tout ça paraît bien inoffensif en 2010, il faut bien l'avouer) suffisamment soutenu par le batteur Nir Nakav pour faire illusion malgré la faiblesse de la production. La bonne surprise dans ce titre classiquement exécuté et plutôt efficace vient de l'alternance de chant clair féminin et des râles death/black d'un Ze'ev Tananboim dont le chant est à peu près aussi horripilant que ces paroles répétées à l'excès de titres en titres. Que ceux qui n'ont pas retenu le refrain aillent consulter un ORL! Ajoutez au programme deux interludes inutiles («Beast Lullaby » et « I Hate Pigs ») histoire de plomber définitivement le peu de dynamique de l'album, deux caméos peu mémorables de Tomas Lindberg, quelques blasts sur « The Privileged Dead » avant l'anesthésie générale sur « Exodus », reprise de qui vous savez (non on ne parle malheureusement pas de Gary Holt !) et une salve de titres sonnant au mieux comme du SEPULTURA troisième période en plus mal fichu, voire du LOUDBLAST de fin de série – c'est dire si ça reste désespérément mou ! – et vous aurez un aperçu de la traversée du désert qui vous attend, périple bien moins exotique et rafraichissant que la dernière offrande de leurs collègues d'ORPHANED LAND, il va sans dire. Ceux qui s'émoustillent encore du mélange de rythmes tribaux et de riffs power saupoudré de claviers prog ( !!!) d'un « Downfall Of Paris Part II » ou des saccades paresseuses d'une « The Mark Of The Beast Part II » goûteront peut être la deuxième moitié de ce « Playing God » plus ou moins sauvé de la panade par l'abattage du cogneur de service et les interventions crystalines de la chanteuse mais pour les autres qui comme moi ont rendu les armes dès les premières salves en regrettant tous les « Nation » et Derrick Green de la terre risquent de se demander encore longtemps, malgré une louable dernière offensive death thrash de dernière minute, ce qui vaut à SALEM son statut de groupe culte.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Salem
Death thrash oriental
2010 - Pulverised Records
notes
Chroniqueur : 5/10
Lecteurs : (1)  3/10
Webzines : (9)  6.61/10

plus d'infos sur
Salem
Salem
Death thrash oriental - 1985 - Israël
  

vidéos
Trailer
Trailer
Salem

Extrait de "Playing God And Other Short Stories"
  

tracklist
01.  Drums Of The Dead Part 1
02.  Drums Of The Dead part 2
03.  The Privileged Dead
04.  Exodus (Bob Marley cover)
05.  Downfall Of Paris Part 1
06.  Downfall Of Paris Part 2
07.  The Mark Of The Beast Part 1
08.  Beast Lullaby
09.  The Mark Of The Beast Part 2
10.  The Mark of The Beast Part 3
11.  I Hate Pigs!
12.  Playing God

Durée : 47:45

line up
parution
26 Avril 2010

Essayez plutôt
Yugal
Yugal
Enter The Madness (EP)

2014 - Autoproduction
  

Arsis
A Diamond For Disease (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique
Sadus
Swallowed In Black
Lire la chronique
Petits labels français BM : Rupture de stock CHALLENGE
Lire le podcast
Schizophrenia
Voices (EP)
Lire la chronique
Vulture
Ghastly Waves & Battered Gr...
Lire la chronique
Nekrofilth
Worm Ritual
Lire la chronique
PPCM #30 - La Mort fait recette !
Lire le podcast
Sadus
Chemical Exposure (Illusions)
Lire la chronique
Crusadist
The Unholy Grail
Lire la chronique
God Dethroned
Illuminati
Lire la chronique
Mörbid Carnage
Glory To Satan Soldiers (EP)
Lire la chronique
METALHERTZ - Bilan 2019
Lire le podcast
Sodom
Out Of The Frontline Trench...
Lire la chronique
BLACK METAL 1995-1996 : Top 10 et Pas top 3 !
Lire le podcast
Bilan 2019
Lire le bilan
Sacrifizer
La Mort Triomphante (EP)
Lire la chronique
Municipal Waste
The Last Rager (EP)
Lire la chronique
PPCM #29 - Ces groupes "similaires à" que je préfère aux originaux
Lire le podcast
Dreadful Fate
Bringer Of Damnation (EP)
Lire la chronique
Deathawaits
Rapture Smites
Lire la chronique
Aggravator
Aggravator (EP)
Lire la chronique
Oath Of Cruelty
Summary Execution At Dawn
Lire la chronique
Les Sakrif'or 2019 (Et compo inédite de Véhémence)
Lire le podcast
Dreamlord
Disciples of War
Lire la chronique
Suppression
Repugnant Remains (EP)
Lire la chronique