chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
125 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Fight - War Of Words

Chronique

Fight War Of Words
En 1991 la nouvelle fait l'effet d'une bombe dans le petit microcosme métallique: Rob Halford quitte Judas Priest. Après plus de quinze ans de bons et loyaux services dans l'un des groupes les plus influents de l'histoire du heavy metal, le metal god décide de mettre les voiles et de s'orienter vers des horizons plus virulents. A l'orée d'une tournée triomphale pour le cultissime « Painkiller », les tensions au sein du groupe étaient devenues trop fortes. Ayant aimanté son confrère Scott Travis, recruté un guitariste et un bassiste d'un obscur groupe de Phoenix (Cyanide) Brian Tilse et Jay-Jay, et dégotté un second six-cordiste inconnu au bataillon Russ Parrish, il fonde alors Fight, avec pour but avoué de franchir une marche musicale par rapport à son ancienne formation.

C'est dans cette optique que sort en 1993 le percutant « War Of Words », de fait, un album bien plus rentre dedans que tout ce qu'a pu proposer jusqu'ici le prêtre. Bénéficiant d'une excellente production signée du dieu lui même, l'album navigue (pour me faire plaisir) dans des eaux thrash essentiellement mid-tempo (« Into The Pit », « Nailed To The Gun ») voire même assez lent par moment (« Life In Black », « Laid To Rest »), mais frappant toujours en plein dans le mille. N'y cherchez pas de touka-touka, votre quête serait vaine. Ajoutez à cela quelques compositions tirant vers la balade (« Immortal Sin », « For All Eternity ») et vous aurez un album se fondant à merveille dans ce début des années 90. Ne cachant pas à l'époque son penchant pour des groupes tel que Pantera (Phil et Rob partageront la scène à de nombreuses reprises au début des années 90) on ne sera donc pas étonné de voir cet album flirter avec les groupes en vogue à cette époque comme les Texans sus cités ou encore les Cro-Mags (auxquels on les compare souvent) qui sortent à la même époque leur « Near Death Experience ». Les armes blanches sont d'emblée de sortie avec les deux premiers énormes titres qui résonnent encore dans ma tête depuis plus de quinze ans; toutes les deux construites sur un putain de riff utilisant les mêmes accords, ils exposent les velléités du sieur Rob avec on ne peut plus de clarté: fini le heavy daté de Judas Priest, le maître veut jouer du thrash. Et il le fait savoir en apposant les vocaux les plus virils de sa carrière. En un mot: ça déboîte. De fait, à côté du réel slow « For All Eternity » et ses pré-chorus/chorus envoûtants, des plus tempérés « Laid To Rest » ou « Reality: A New Beginning », Rob et sa nouvelle bande nous servent en effet du thrash mid-tempo bien couillu et accrocheur à souhait: « Into The Pit », « Nailed To The Gun » (les deux premières tueries), « War Of Words » plus longue et excellemment construite, la groovy et heavy as fuck « Little Crazy », « Contorsion » qui vous pourrira le cerveau, « Kill It » et son riff de boucher (avec cette fin bien lourdingue), « Vicious » et son gimmick à scander sous la douche  »Vicious, vicious! Fucker, fucker! », de bout en bout rien que du riff accrocheur pour headbanguer et taper du pied comme un autiste. Agrémenté de duels de soli assez jouissifs de la paire Parrish / Tilse (« Nailed To The Gun », « Laid To Rest »), de la basse discrète mais bien présente de Jay Jay, du jeu de batterie basique mais tout approprié de Travis et bien évidemment de la voix inégalable de metal god, « War Of Words » fera indubitablement passer la pilule du départ de Judas Priest pour tout amateur de thrash metal qui n'exige pas que celui-ci soit forcément joué pied au plancher.

Cet album me rappellera toujours ces cassettes enregistrées que l'on se refilait au collège avec les pochettes photocopiées (et avec celle-ci c'était trop cool, on avait l'impression d'avoir l'originale!). Même s'il mériterait parfois un peu plus de vélocité il n'en reste pas moins un album solide qui fait probablement partie de ceux que j'ai le plus écouté depuis mon enfance. Il a par ailleurs le mérite de montrer une autre facette d'un Rob Halford que l'on n'avait connu jusqu'alors qu'au sein de Judas Priest et qui essaie avec Fight de combler ses aspirations les plus féroces en toute sincérité, malgré les accusations d'opportunisme auxquelles il aura fait face à l'époque. « War Of Words » est donc un album que je vous recommande chaudement, surtout si vous êtes amateurs du metal god et que le thrash ''pépère'' ne vous rebute pas.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

6 COMMENTAIRE(S)

DR.Jkl citer
DR.Jkl
28/09/2010 01:21
J'ai pas mal écouté cet album avec des amis amateurs de heavy et de mauvais goût, je ne me souvenais pas que c'était aussi jouissif.
Niktareum citer
Niktareum
27/09/2010 13:43
cglaume a écrit : J'ai toujours eu un peu peur que la voix de Mr Halford ne "gâche" le tout ...
Du tout! Ecoute "Nailed to the gun" tu verras. Bon après y'a quelques titres où il reste scotché dans les aigus ("Into the pit" par exemple) mais rien d'inécoutable.
Par contre sur le suivant ça ne devrait pas te déranger du tout!
cglaume citer
cglaume
27/09/2010 13:17
Tiens c'est marrant, je me rappelle que ce groupe avait fait la couv' de Metal Attitude, chouette mag' défunt après seulement 5 numéros. J'ai toujours eu un peu peur que la voix de Mr Halford ne "gâche" le tout ...
Niktareum citer
Niktareum
18/09/2010 21:57
Thomas Johansson a écrit : C'était pas mal ce groupe. Le deuxième album était très différent, plus sombre, plus groovy avec un Rob Halford méconnaissable. Faudrait que je me repenche dessus à l'occase.
Exact, "A small deadly space" plus groovy avec un son plus organique. Chro prochainement. Clin d'oeil
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
18/09/2010 19:55
C'était pas mal ce groupe. Le deuxième album était très différent, plus sombre, plus groovy avec un Rob Halford méconnaissable. Faudrait que je me repenche dessus à l'occase.
Niktareum citer
Niktareum
18/09/2010 12:30
2 petites videos ajoutées, pour ceux qui souhaiteraient voir à quoi ça ressemble. Clin d'oeil

edit: les salops ils veulent pas. Bon voilà les liens directs zou:
Nailed To The Gun
Little Crazy
Headbang

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Fight
Thrash Groove Metal
1993 - Epic Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (12)  7.74/10

plus d'infos sur
Fight
Fight
Power Thrash - 1992 † 1995 - Etats-Unis
  

écoutez
tracklist
01.   Into the Pit
02.   Nailed to the Gun
03.   Life in Black
04.   Immortal Sin
05.   War of Words
06.   Laid to Rest
07.   For All Eternity
08.   Little Crazy
09.   Contortion
10.   Kill It
11.   Vicious
12.   Reality, A New Beginning

Durée : 59'18

line up
voir aussi
Fight
Fight
A Small Deadly Space

1995 - Epic Records
  

Essayez aussi
Swarm
Swarm
Anathema

2019 - Indépendant
  
Malkavian
Malkavian
Annihilating The Shades

2017 - Finisterian Dead End
  
Testament
Testament
Low

1994 - Megaforce Records / Atlantic Records
  
Final Drive
Final Drive
Dig Deeper

2017 - Autoproduction
  
Heart Attack
Heart Attack
The Resilience

2017 - Apathia Records
  

Macabre
Dahmer
Lire la chronique
Dreamlord
Disciples of War
Lire la chronique
Suppression
Repugnant Remains (EP)
Lire la chronique
NONE #2 - RAVENSIRE - A Stone Engraved in Red
Lire le podcast
USE YOUR COLLUSION TOUR
Downcast Collision + Gwar +...
Lire le live report
L'aigle n'est pas réservé aux NAZIS !!!
Lire le podcast
PPCM #27 - Atheist, quand la Floride apporte le meilleur du Death Metal !
Lire le podcast
Bloody Alchemy
Reign Of Apathy
Lire la chronique
25th Anniversary Tour
Machine Head
Lire le live report
Le Black Metal... CA M'AGACE !!!
Lire le podcast
Nox Irae
Here The Dead Live (EP)
Lire la chronique
Sadistic Ritual
Visionaire Of Death
Lire la chronique
Nuclear Assault
Out Of Order
Lire la chronique
FRENCH BLACK METAL : Un petit coup (et puis c'est tout)
Lire le podcast
Urn
Iron Will Of Power
Lire la chronique
Swarm
Anathema
Lire la chronique
Power Trip
Opening Fire: 2008​-​2014 (...
Lire la chronique
PPCM #24 - A Link to the Past (les groupes de mes poésiques)
Lire le podcast
Exhorder
Mourn The Southern Skies
Lire la chronique
BLACK METAL ! Le TOP de...
Lire le podcast
Division Speed
Division Speed
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2019 / The Decompomorphosis
Lire le dossier
Critical Defiance
Misconception
Lire la chronique
LORDS OF CHAOS : La Sakranalyse
Lire le podcast
Inculter
Fatal Visions
Lire la chronique
Hatriot
From Days Unto Darkness
Lire la chronique
METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast