chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
84 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Skinfather - Atheos

Chronique

Skinfather Atheos (Démo)
Jeune formation Californienne initiée par des membres du groupe de Hardcore Creatures, Skinfather propose en ce début d'année 2012 sa première démo cassette intitulée Atheos. Une démo tape à l'ancienne disponible initialement sur le label Look Alive mais vraisemblablement déjà sold out. Si l'artwork et le packaging sont d'une sobriété exemplaire, on appréciera que la cassette soit livrée avec une carte à jouer pas banale. Vous savez, celles sur lesquelles posent de jeunes femmes dénudées. Pour ma part, j'hérite donc d'une blonde pulpeuse à la pose lascive sur laquelle Skinfather à trouvé judicieux de griffonner en plein milieu un signe ésotérique masquant chaque endroit stratégique. Frustration.

Cinq titres pour tout juste un petit quart d'heure, voilà ce qui nous est proposé sur Atheos. Avec Skinfather, nos garçons s'extirpent de leur carcan Hardcore/Holy Terror pour une vision tout aussi radicale mais davantage tournée vers la Suède des années 90 que vers la ville de Cleveland. Alors oui, je vous vois venir avec vos grands sabots. Vous allez me dire qu'on est une fois de plus face à l'un de ces groupes surfant sur la vague Crust/Hardcore modernes dont semble raffoler le label Southern Lord. Si vous n'avez pas tout à fait tort, je ne peux cependant pas vous donner entièrement raison.

A vrai dire, Skinfather est nettement plus proche du groupe de Death Metal que des groupes de Crust/Hardcore de salon que l'on nous sert depuis plusieurs mois maintenant. Pourtant loin de chercher l'originalité ou la performance, nos Hardcore kids Californiens ne jouent uniquement que pour le plaisir immédiat d'une musique simple et efficace. Un hommage évident à la scène Suédoise des années 90 avec, comme toujours, Nihilist, Entombed et surtout Dismember en ligne de mire ("Skinfather" étant le titre d'une chanson de Dismember figurant sur l'album "Indecent & Obscene"). Autant de références évidentes que le groupe ne tente même pas de dissimuler puisque tous les poncifs du genre sont ici réunis à commencer par une production âpre et rugueuse empruntée aux Sunlight Studios. Cette production vient soutenir des riffs thrashisants lourds et puissants et une batterie plutôt dynamique nous gratifiant de quelques tchouka-tchouka notamment sur l'excellent "Christ Disease". On retrouve aussi quelques soli comme celui de "Unburial Rites" à 0:46 ou encore celui de "Atheos" à 2:07 qui contribuent à donner à cette première démo une certaine atmosphère old school.
Au-delà de cette description plutôt classique, on note également quelques bonnes idées qui permettent à Skinfather de se démarquer grâce notamment à une vision très Hardcore de son Death Metal. On retrouve ainsi pas mal de passages down tempo assez lourds, façon mosh part, qui donnent vraiment envie de taper du pied. Un peu comme si Xibalba avait copulé d'une quelconque façon avec Dismember. Les riffs, même s'ils conservent une touche mélodique, sont assez vifs et incisifs. On sent le côté tendu du Hardcore qui vient ici s'acoquiner avec la lourdeur et la puissance du Death Metal. D'ailleurs le chant de Kurt Swensson, puissant et virile, ne cherche pas à développer uniquement cette profondeur que l'on peut retrouver dans le Death Metal mais plutôt à l'associer à ce sentiment d'urgence qu'on peut retrouver dans le Crust/Hardcore.

Malgré les qualités citées ci-dessus, j'émettrai quelques réserves notamment au sujet des riffs et de la dynamique générale. Atheos manque encore de vrais moments de bravoure. Les riffs sont efficaces dans l'instant mais manquent quand même un peu de profondeur pour être assimilés et retenus. D'une manière plus générale, Atheos souffre aussi de son côté trop mid tempo. Skinfather ne joue pas assez à mon goût sur les rythmes épicés. Ça manque de tchouka-tchouka après pourtant un "Christ Disease" prometteur. Enfin, et c'est vraiment pour chipoter, Les trois premiers titres se suivent de trop prêt. Il est presque impossible de les distinguer puisqu'aucun temps mort ne semble les différencier.

Mais ne vous y trompez pas, malgré ces quelques critiques, Atheos n'en est pas moins convaincant. Il s'agit là des premiers pas de Skinfather à prendre ou à laisser avec ses qualités et ses défauts. Nul doute qu'avec le temps le groupe devrait gagner un peu en maturité et n'en être que meilleur. Pour ma part j'ai choisi d'adhérer car lorsque des Californiens se mettent au Death Metal Suédois, il faut avouer qu'ils le font plutôt bien. A noter tout de même que la démo devrait être rééditée en vinyle par le tout jeune label Français The Charming Project.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Skinfather
Death Metal
2012 - Look Alive
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Skinfather
Skinfather
Death Metal - 2011 † 2015 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Christ Disease
02.   Unburial Rites
03.   Slave To Faith
04.   Dead Deity
05.   Atheos

Durée : 12:36

line up
voir aussi
Skinfather
Skinfather
Succession / Possession (EP)

2013 - Life And Death Records
  

Essayez aussi
Degial
Degial
Predator Reign

2017 - Sepulchral Voice Records
  
Unleashed
Unleashed
Shadows In The Deep

1992 - Century Media Records
  
Vastum
Vastum
Hole Below

2015 - 20 Buck Spin Records
  
Valgrind
Valgrind
Morning Will Come No More

2012 - Godeater Records
  
Anata
Anata
Under A Stone With No Inscription

2004 - Wicked World Records
  

Mystic Prophecy
Fireangel
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique
Sadus
Swallowed In Black
Lire la chronique
Petits labels français BM : Rupture de stock CHALLENGE
Lire le podcast
Schizophrenia
Voices (EP)
Lire la chronique
Vulture
Ghastly Waves & Battered Gr...
Lire la chronique
Nekrofilth
Worm Ritual
Lire la chronique
PPCM #30 - La Mort fait recette !
Lire le podcast
Sadus
Chemical Exposure (Illusions)
Lire la chronique
Crusadist
The Unholy Grail
Lire la chronique