chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
58 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Protector - A Shedding Of Skin

Chronique

Protector A Shedding Of Skin
Groupe de Thrash/Death depuis longtemps oublié, Protector commence pourtant doucement à refaire parler de lui. L'occasion idéale pour vous présenter ce groupe que j'ai moi-même découvert cette année en trainant sur YouTube, cliquant de liens en liens, passant de vidéos en vidéos. Ayant récemment fait l'acquisition de l'album A Shedding Of Skin, profitons-en pour revenir sur ce disque aujourd'hui incontournable de leur discographie.
Protector voit le jour à Wolfsburg (Allemagne) en 1986 sous la forme d'un trio. Après une première démo intitulée Protector Of Death, interviennent les premiers changement de line-up. Exit Michael Schnabel rapidement remplacé par Ede Belichmeier. De même, Michael Hasse abandonne le micro, se concentrant uniquement sur son rôle de batteur et laisse ainsi la place vacante à un certain Martin Missy. Le groupe évoluera alors dans cette configuration pendant près de trois ans, sortant entre quelques démos deux excellents EPs intitulés Misanthropy et Leviathan's Desire et surtout deux albums mémorables, les redoutables Golem et Urm The Mad. Cependant, le line-up sera une fois de plus mis à mal avec les départs de Martin Missy et Hansi Muller, tous les deux remplacés par Olly Wiebel. Malgré ce petit bouleversement, le groupe continuera sur sa lancée, sortant en 1991 son troisième album, l'excellent A Shedding Of Skin avant de connaitre malheureusement un nouveau revers avec le décès de Michael Hasse. Affaiblit, Protector ne se relèvera pas tout à fait de cette épreuve, sortant en 1993 son dernier album en date, The Heritage. Le groupe refera pourtant surface en 2000, le temps d'une démo quatre titres, mais il faudra attendre 2011 pour que les choses sérieuses reprennent avec la sortie du bien nommé The Return Of Thrash And Madness suivi cette année par un split avec le groupe allemand Erazor.

Mais avant de nous intéresser à ces récentes sorties, revenons sur le troisième album de Protector. Intitulé A Shedding Of Skin, ce dernier voit le jour en 1991 et marque le départ du guitariste Hansi Muller. Olly Wiebel, récemment arrivé pour remplacer Martin Missy prend alors le relais. Le groupe se retrouve alors sous sa forme originelle, à savoir celle d'un trio. Malgré une certaine instabilité, les Allemands ne se laissent pas démonter et sortent ainsi l'album de référence, celui que beaucoup considère aujourd'hui comme la pierre angulaire de leur discographie.

Pourtant, l'album ne paye pas de mine et accuse même un peu le poids de son âge notamment à la vue de cette pochette qui sans être mauvaise ne semble pas de première fraîcheur. Une fois le disque dans le lecteur, on se retrouve avec une intro tout aussi déroutante: gazouillis d'oiseaux, synthétiseur à l'ancienne, guitare acoustique. Où est-ce que j'ai mis les pieds? Encore un disque New Age sur le dépassement de soi? Mais finalement, plus on avance dans cette fameuse intro et plus l'ambiance s'étiole au profit d'une atmosphère franchement plus sombre.
Un album qui pourrait donc paraître obsolète de prime abord mais qui finalement se révèle très vite d'une efficacité imparable. Pourtant, la musique de Protector se montre d'un classicisme insolant. Difficile en 2012 d'y voir une quelconque originalité, le groupe Allemand naviguant entre un Thrash vindicatif mené pied au plancher et un Death Metal qu'on qualifiera d'assagi. Et effectivement, passé cette introduction certes étonnante mais finalement plutôt chouette, Protector nous propose une recette cousue de fil blanc mais néanmoins ultra convaincante voir même addictive. Personnellement, il ne m'a pas fallu plus d'une écoute pour tomber sous le charme de ce Thrash puissant et agressif mené tambour battant. Il faut dire qu'avec des titres comme "Mortuary Nightmare", "A Shedding Of Skin", "Face Fear" ou encore "Thy Will Be Done", il est bien difficile de trouver le temps long et de céder à l'ennuie. Pas original pour un sous, mais alors terriblement bien foutu!
Du Thrash, Protector conserve ainsi trois choses. La première c'est ce dynamisme à toute épreuve. Du tchouka tchouka deluxe (parfois en version accélérée) servit par une batterie très propre mais qui fait mouche à chaque frappe. La seconde ce sont ces riffs et ces soli qui allient la technique à une certain feeling. Incisifs, efficaces et redoutables, ils sont une arme de poids pour Protector, en atteste les excellents "Mortuary Nightmare", "A Shedding Of Skin", "Face Fear" et j'en passe. Difficile de ne pas se laisser à headbanger comme un demeuré ou à tout simplement taper du pied. Ca riff comme il faut, c'est propre, bien exécuté et ça va à l'essentiel sans se perdre dans les méandres d'une technique imbuvable et sans âme. La troisième c'est ce sens de la mélodie indiscutable qui passe essentiellement par de ces riffs/soli évoqués plus haut. Ils contribuent énormément à l'atmosphère agressive et pourtant mélodique de l'ensemble.
Du Death Metal, Protector n'a pas emprunté grand chose si ce n'est toutefois un chant grave et puissant qui, d'une manière générale, tranche avec les productions Thrash où le chant est souvent nettement plus crié. On remarquera également que si seul Olly Wiebel occupe le poste de chanteur, celui-ci n'hésite pas à moduler ses vocalises, passant ainsi d'un growl puissant et efficace à un chant justement plus orienté Thrash. Une alternance bienvenue qui permet ainsi à Protector de gagner en agressivité et en variété.

Bonne pioche que Protector donc. Une découverte tardive mais que j'use pas mal ces dernières semaines tellement cet album se montre efficace avec un goût de reviens-y indécrottable. Visuellement, A Shedding Of Skin a beau sembler daté, la musique qui s'y trouve n'en reste pas moins d'actualité aujourd'hui. Seule la production un peu trop lisse et moins puissante laisse transparaître un certain décalage temporaire. Pour le reste, Protector à encore de beaux restes. On pourra peut-être reprocher à cet album une légère baisse de régime en deuxième partie, notamment après l'interlude "Necropolis" mais c'est vraiment histoire de jouer la fine bouche. D'ailleurs, cela ne m'empêche pas d'y retourner. Auf wiedersehen.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

13 COMMENTAIRE(S)

hurgh citer
hurgh
16/11/2012 11:47
note: 8/10
Album choppé d'occaz en 1994 ou 1995 chez un disquaire à Quimper pour la petite histoire, j'm'en souviens encore. Avec Butchered de Cannibal Corpse. Et ce Protector je le possède encore, je le ressorts de temps en temps, le thrash crasseux un poil death de ce groupe est vraiment bandant. Putain les morceaux Retribution In Darkness, Thy Will Be Done, Necropolis, Tentalus, si on aime pas c'est qu'on est pas fait pour le metal. Juste les solos qui me gavent car quand même bien simplistes.
AxGxB citer
AxGxB
14/11/2012 18:14
note: 8.5/10
Merci pour ces précisions Jeff. Je viens de vérifier et ce sont bien des n° et des lettres à l'intérieur. Me voilà rassuré Sourire
Invité citer
jeff
14/11/2012 18:01
Pardon voici le lien:
http://www.musik-sammler.de/
Invité citer
jeff
14/11/2012 17:59
jeff a écrit : AxGxB a écrit : Elle est parue chez qui la version bootleg?
Edit: Apparemment, sur un label Grecque, No Remorse. Ma copie semble donc "legit".


Ah ben c'est la chance alors ; )


Si la matrix (n° et lettres au centre du cd côte lecture) est le nom de l'album où du groupe,c'est à coup sure un boot,les russes et grecques sont champions pour ce genre de copie....Et en plus la ressemblance est très frappante car ils réutilisent le label de la 1er édition,donc soyez vigilant Sourire

Voici un site allemand pas mal foutu où on peut retrouver quasi toutes les éditions officiel,rééditions,boot,etc,...
Invité citer
jeff
14/11/2012 06:41
AxGxB a écrit : Elle est parue chez qui la version bootleg?
Edit: Apparemment, sur un label Grecque, No Remorse. Ma copie semble donc "legit".


Ah ben c'est la chance alors ; )
AxGxB citer
AxGxB
13/11/2012 22:46
note: 8.5/10
Elle est parue chez qui la version bootleg?
Edit: Apparemment, sur un label Grecque, No Remorse. Ma copie semble donc "legit".
Invité citer
jeff
13/11/2012 21:09
Niktareum a écrit : AxGxB a écrit : Je l'ai pourtant touché pur une bouchée de pain (10€) sur discogs.
Pour le reste, il va falloir que j'en fasse l'acquisition également.

Il faut en débourser une 50aine maintenant (j'ai regardé ce matin), mais wait & see...


Oui,10€ c'est possible mais certainement la version bootleg.
AxGxB citer
AxGxB
13/11/2012 19:03
note: 8.5/10
Donc j'aurai eu un coup de chance alors. Tant mieux Clin d'oeil
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
13/11/2012 18:14
Un petit côté Sodom bien sympa! Je me souviens des chroniques dans les mags à l'époque mais j'étais passé à côté. Je me laisserai tenter à l'occase ... mais peut être pas à 50 biftons!
Niktareum citer
Niktareum
13/11/2012 18:04
note: 8/10
AxGxB a écrit : Je l'ai pourtant touché pur une bouchée de pain (10€) sur discogs.
Pour le reste, il va falloir que j'en fasse l'acquisition également.

Il faut en débourser une 50aine maintenant (j'ai regardé ce matin), mais wait & see...
AxGxB citer
AxGxB
13/11/2012 17:53
note: 8.5/10
Je l'ai pourtant touché pur une bouchée de pain (10€) sur discogs.
Pour le reste, il va falloir que j'en fasse l'acquisition également.
Deathrash citer
Deathrash
13/11/2012 17:29
Moi c'est l'inverse, je ne possède que Golem et Urm the Mad, récemment réédités. Offrant déjà un Thrash/Death puissant et inspiré, de ce "A Shedding Of Skin " je ne connais que le titre Tantalus, du gros mid tempo bulldozer qui fout la trique !

Merci pour la kro, en espérant que celui là sera lui aussi prochainement réédité, parceque putain les prix sur Ebay...
Niktareum citer
Niktareum
13/11/2012 12:13
note: 8/10
Très bon album de thrash-death ancré dans les 90's. Ultra efficace riffiquement parlant et qu'on a instantanément envie de se renfiler! Par contre je ne connais rien d'autre de leur disco... Tu nous en diras plus. Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Protector
Thrash / Death
1991 - Major Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (5)  8.4/10
Webzines : (6)  7.77/10

plus d'infos sur
Protector
Protector
Thrash - 1986 - Allemagne
  

tracklist
01.   Intro
02.   Mortuary Nightmare
03.   A Shedding Of Skin
04.   Face Fear
05.   Retribution In Darkness
06.   Doomed To Failure
07.   Thy Will Be Done
08.   Whom Gods Destroy
09.   Necropolis
10.   Tantalus
11.   Death Comes Soon
12.   Unleashed Terror
13.   Toward Destruction (Bonus Track)

Durée : 41:24

line up
parution
28 Octobre 1991

voir aussi
Protector
Protector
Leviathan's Desire (EP)

1990 - Atom H
  
Protector
Protector
Reanimated Homunculus

2013 - High Roller Records
  

Essayez aussi
Kalmah
Kalmah
The Black Waltz

2006 - Spikefarm Records
  
Centinex
Centinex
Decadence
(Prophecies Of Cosmic Chaos)

2004 - Candlelight Records
  
No Return
No Return
The Curse Within

2017 - Mighty Music
  
Submission
Submission
Code of Conspiracy

2009 - Blistering Records
  
Vomitory
Vomitory
Revelation Nausea

2000 - Metal Blade Records
  

The Haunted
Unseen
Lire la chronique
Nuclear Assault
Out Of Order
Lire la chronique
FRENCH BLACK METAL : Un petit coup (et puis c'est tout)
Lire le podcast
Urn
Iron Will Of Power
Lire la chronique
Swarm
Anathema
Lire la chronique
Power Trip
Opening Fire: 2008​-​2014 (...
Lire la chronique
PPCM #24 - A Link to the Past (les groupes de mes poésiques)
Lire le podcast
Exhorder
Mourn The Southern Skies
Lire la chronique
BLACK METAL ! Le TOP de...
Lire le podcast
Division Speed
Division Speed
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2019 / The Decompomorphosis
Lire le dossier
Critical Defiance
Misconception
Lire la chronique
LORDS OF CHAOS : La Sakranalyse
Lire le podcast
Inculter
Fatal Visions
Lire la chronique
Hatriot
From Days Unto Darkness
Lire la chronique
METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Tantara
Sum of Forces
Lire la chronique
Sacred Reich
Awakening
Lire la chronique
Retour de vacances, et ZOU !
Lire le podcast
Enforced
At The Walls
Lire la chronique
Death Angel
Humanicide
Lire la chronique
USBM is SH*T
Lire le podcast
Metal Magic XII
Lire le dossier
PPCM #20 - Encore plus de Jazz Metal
Lire le podcast
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique