chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
118 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Meshuggah - Destroy / Erase / Improve

Chronique

Meshuggah Destroy / Erase / Improve
Meshuggah ne fait pas dans la simplicité, c'est le moins que l'on puisse dire en tombant en plein dans la lapalissade répétitive. Cependant, à des lieux du hardcore chaotique à la converge ou à la dillinger escape plan, musique qui peut confiner au bruitisme total (voire à l'abru(i)tisme total) Meshuggah tape dans des bases de thrash, et de death en y instaurant leurs marque de fabrique : des rythmiques pas possibles, soutenues par un batteur qui doit être un cyborg mi-charleston, mi-grosse caisse, tellement il fait des trucs complètement décalés entre tous les éléments de la batterie, ce qui peut paraître déroutant dans un premier temps, et un son de guitare totalement unique, froid et dur, et sur 7 cordes comme quoi on est pas obligé de copier Korn et Fear Factory avec une 7 cordes.
Qu'on se le dise, faire du headbanging sur Meshuggah, c'est pas facile, faire du air drumming non plus, même pour un vrai batteur. Aussi les chevelus abrutis de mesures en 4/4, je vous prierais de passer votre chemin. Non pas par là, par ici….voilà…comme ça.

Pourtant, il reste que sur cet album il y a de vrais tueries. Sur ce disque, qui a fait connaître réellement le groupe, et je dirais presque contrairement aux autres disques, il y a de vraies diversifications, dans les rythmiques, les solos, et il y a même de la mélodie !! Et pour cause le groupe ne s'était pas engagé à corps (de guitare, hin hin) perdu dans ce métal frappé qui fait que chaque chanson se ressemble énormément ou en tout cas paraît se ressembler (tout du moins sur Nothing leur dernier en date) associé à une sonorité de guitare devenue tellement froide qu'elle en est polaire.

C'est ce qu'il y a de bien sur cet album, c'est que chaque chanson, malgré des rythmes à mi-chemin entre le jazz expérimental et le death technique reste entraînante, et c'est là le challenge réel d'un tel groupe. Rester audible, compréhensible, voire accrocheur, quand on utilise des changement de tempos, des mesures bizarres, des trucs qui tombent pas tout à fait juste. Et avec des tubes comme "future breed machine", "soul burn" ou encore "inside what's within behind", ils ont de quoi envoyer des bûches en live les petits gars.

On peut dire que Meshuggah doit énormément à son batteur/pieuvre, mais n'oublions pas Fredrik Thordendal, maltraiteur de 7 cordes (ou de 8 quand le temps ou le tempo s'y prête) guitariste génial, fabuleusement, inventif que ce soit dans les rythmiques ou surtout dans les solos au point que quelle que soit les mélodies qu'il pond, elles portent maintenant immédiatement sa patte, personne ne fait des solos comme lui, ça c'est évident. Ecoutez le solo dans "Asphyxiate" tirée de Irradient de Scarve, ça ne vous dit rien ? C'est ce que je vous disais, reconnaissable entre mille. Bon n'étant pas vraiment un fan des shredders, les solos (pardon Chris, mais Kerry King, j'en suis pas fou.) à la longue ça a tendance à me soûler. Heureusement, il n'y en a pas si souvent que ça, et ils sont bien intégrés à la (dé)structure des chansons.

Enfin un mot rapide du chant par Jens Kidman, qui s'il ne fait pas vraiment varier son style (comme 99 % des chanteurs de métal, il faut bien le reconnaître), a tout de même une voix puissante et en tout cas du mérite d'arriver à chanter sur une musique aussi destructurée. En résulte quelques pépites comme "Soul burn" ou "Suffer in truth". Mais Meshuggah sait faire varier l'intensité des ces chansons, et n'a pas un album linéaire, juste des chansons barrées, des moments plus calmes, où les effets à la guitare ont la part belle (comme l'instrumentale "acrid placidity" ou l'intro de "terminal illusions") et on voit que Thordendal doit avoir une belle collection de racks d'effets en tout genre.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

14 COMMENTAIRE(S)

Thördendäl citer
Thördendäl
08/01/2010 16:07
Ander a écrit : Neant Distordu a écrit : Un très bon Meshuggah que je conseille particulièrement pour son accessibilité. De plus vous ecouterez des chansons cultissimes comme Future Breed Machine, ou encore Soul Burn Sourire

Les seules qui sont encore jouaient en live malheureusement... Moqueurleure:


Non ils jouaient encore Suffer In Truth l'année dernière (j'ai été surpris)
LostSon citer
LostSon
07/01/2010 14:42
note: 8.5/10
Pour moi aussi, le meilleur album du groupe.
La prod est excellente, et dégage une puissance impressionnante.
riven citer
riven
05/04/2009 12:46
note: 10/10
Sans aucun doute l'album le plus accessible Gros sourire
(ca fait pas de lui le plus mauvais)

Vous pouvez ne pas aimer Meshuggah, mais ne pas aimer "future breed machine" est un crime! Des riffs monstrueux, 2 solos géniaux et des vocaux d'une aggressivité rare. Bref, une chanson taillée sur mesure pour le live.

Cet album est un peu à part par rapport aux autres. Y'a un sens de la mélodie qui disparaît sur les albums suivants.
Et si y'a un album qui contient vraiment des éléments (mélodiquement parlant) de jazz, c'est celui là. Au moins Jazz fusion en tout cas.
De manière générale, il est beaucoup moins sombre, beaucoup mois oppressant et plus aéré que les albums suivants.

Ceux qui comparent Thordendal à Kerry King ou d'autres en parlant de "bouillie/chaos sonore" sont à côté de la plaque.

Thordendal est un très grand fan d'Allan Holdsworth, et son influence est plus que sensible, et si vous êtes pas convaincus, comparez les solos de "Destroy Erase Improve", et de "Sol Niger within" (son album solo) aux titres d'Allan Holdsworth, la ressemblance est flagrante...!

Fred Thordendal sait très bien ce qu'il fait et je trouve ses solos particulèrement novateur par rapport à ce qui se fait actuellement (et depuis un moment). Kerry King quant à lui est un ignard. (Slayer est un groupe culte, mais les musiciens en eux mêmes n'ont aucun interêt)

Pour revenir à la chronique, je pense pas qu'elle passe à côté du disque, ca donne déja une idée mais effectivement, chroniquer de tels groupes est très très difficile. En effet, il aurait fallu develloper un peu sur l'usage des polyrhythmies par le batteur.

Pour l'anecdote, sachez qu'un étudiant en musicologie (qui est en réalité un musicien du groupe francais Klone pour les connaisseurs) a fait sa thèse sur Meshuggah et a obtenu la mention Très Bien ^^
La Thèse est d'ailleurs dispo sur le net.
Ander citer
Ander
29/03/2008 12:49
note: 10/10
Neant Distordu a écrit : Un très bon Meshuggah que je conseille particulièrement pour son accessibilité. De plus vous ecouterez des chansons cultissimes comme Future Breed Machine, ou encore Soul Burn Sourire

Les seules qui sont encore jouaient en live malheureusement... Moqueurleure:
Neant Distordu citer
Neant Distordu
29/03/2008 12:21
note: 9/10
Un très bon Meshuggah que je conseille particulièrement pour son accessibilité. De plus vous ecouterez des chansons cultissimes comme Future Breed Machine, ou encore Soul Burn Sourire
Ander citer
Ander
25/07/2007 17:19
note: 10/10
Ha merde. Moqueur

Juste pour dire que dans Meshuggah, surtout sur cet album, les soli sont loin d'être tous une simple succession de notes, y a qu'à écouter le premier exploit solistique de Future Breed Machine, ou Sublevels.

Et une petite rectification pour la route, ils jouent pas avec des grattes 8 cordes sur D.E.I, c'est qu'à partir de Catch 33 (et non à partir de Nothing comme je le croyais) que l'utilisation des 8 cordes est d'actualité...
citer
Chris
29/05/2007 22:09
Ander a écrit : Hellswrath a écrit :
Et non, je ferai pas de contre-chronique ou de chronique du disque parce que
1° je suis pas dans la team Sourire


Maintenant si et je serai bien curieux de voir ta contre-chronique.. Moqueur


tu cites un message qui date de novembre 2004 et Hellswrath n'est plus dans l'équipe depuis un paquet de temps maintenant... Moqueur
Ander citer
Ander
29/05/2007 17:22
note: 10/10
Hellswrath a écrit :
Et non, je ferai pas de contre-chronique ou de chronique du disque parce que
1° je suis pas dans la team Sourire


Maintenant si et je serai bien curieux de voir ta contre-chronique.. Moqueur
Ander citer
Ander
08/05/2005 21:17
note: 10/10
Le meilleur album de Mesh', tout simplement. Sourire (Avec Chaosphere).
langoustator citer
langoustator
08/11/2004
Ouais les erreurs dans les titres, c'est pas génial.
S'attaquer à Meshuggah ou Tool pour des premières kros, c'est pas évident, mais même si je suis pas d'accord avec pas mal de points de ces deux chroniques, je critique pas, parce que j'aurais pas fait mieux (juste que ce coup-ci t'as pas abordé les lyrics plutôt bien foutus je pense).

L'album quant à lui est une pure merveille (ah ce break dans Future Breed Machine).
Hellswrath citer
Hellswrath
07/11/2004
note: 9.5/10
Encore une fois, c'est difficile de faire une chronique d'un album de Meshuggah à partir du moment où ils ont commencé à faire leur musique.
Encore une fois, je trouve que cette chronique passe complètement à côté du disque et surtout, on n'apprend rien sur la musique du groupe, impossible de se faire une idée du machin (d'autant que comparer Meshuggah avec Converge ou Dillinger, c'est assez mal vu en ce qui me concerne, non pas que Converge ou DEP soient moins bons, mais ils n'officient pas dans le même genre, c'est pas parce qu'on a des mesures composées qu'on fait la même zique).
Et puis c'est pas très sérieux ces erreurs dans les titres des chansons (Future Breed Machine, Inside What's Within Behind) et les comparaisons approximatives (c'est quoi un rythme de jazz expérimental ? y'a des lois là dessus ?).
Pour finir sur les solos de Thordendal, l'énorme différence entre Kerry/Jeff et Fred (ouais, Fred, comme ça), c'est que Fred, lui, connait son manche et joue out, pas faux comme Slayer (ce qui n'empêche pas que je mettrais ma main à couper que sans Slayer, foin de solos à la Thordendal).
Il aurait peut-être phallus approfondir (doublet gagnant) du côté "musical" (théorie pure) pour pouvoir donner plus d'interêt à ta chronique, même si les non-zicos n'auraient pas compris de quoi il était question, mais là, c'est évoqué mollement et on ne sait rien de plus sur ce disque.
Et non, je ferai pas de contre-chronique ou de chronique du disque parce que
1° je suis pas dans la team Sourire
2° Chroniquer du Meshuggah me semble bien trop difficile, dans la mesure où il me semble nécessaire que la chronique puisse parler de la musique, sans parler de tout ce qu'on sait déjà sur le groupe (c'est barré, c'est bourrin, c'est technique, etc.)
Voilà, c'est tout, je veux pas avoir l'air de donner des leçons, je laisse juste mon commentaire.
$am citer
$am
07/11/2004
note: 8.5/10
désolé Cyd, je l'avais posté dans le topic reservation de chronique dans le forum pourtant. Pour les solos de thordendal, "géniaux" est peut-être un peu fort, c vrai, mais je trouve que les solos sont vraiment uniques et propre à lui, et pas uniquement à cause du son.
Chri$ citer
Chri$
07/11/2004
ho une dédicasse ça fait plaisir Moqueur juste pr préciser que les solos de Kerry (et de Jeff par la meme occasion) collent je trouve parfaitement à la zik de Slayer, ds le sens "chaotique" du terme (car Slayer c du chaos c bien connu...)
après bien sur, au sens noble du terme ça n'a rien de mélodique et pas conséquent ce ne sont pes de "vrais" solos mais chez Slayer ça passe! et pr faire le parralèle avec Meshuggah, je ne trouve pas les solos de Thordendal plus écoutables que ceux de chez Slayer, c très souvent une succession de notes joués rapidement et sans aucun sens, comme chez les Américains en fait Moqueur le style est reconnaissable entre mille c clair, mais bon ça reste une bouillie sonore pr moi..
Raoul citer
Raoul
07/11/2004
note: 9/10
je m'étais réservé cette chronique.
enfin...

sinon je suis d'accord avec le fait que cet album soit génialissime, mais franchement moins sur quelques affirmations dans la chronique, le 99% des chanteurs de metal qui n'évoluent pas, ou encore le fait que les solos de Thordental soient si géniaux...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Meshuggah
Metal Barré
1995 - Nuclear Blast Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (29)  8.9/10
Webzines : (1)  9/10

plus d'infos sur
Meshuggah
Meshuggah
Metal progressif - 1987 - Suède
  

tracklist
01.   Future Breed Machine
02.   Beneath
03.   Soul Burn
04.   Transfixion
05.   Vanished
06.   Acrid Placidity
07.   Inside What's Within Behind
08.   Terminal Illusions
09.   Suffer in Truth
10.   Sublevels

line up
voir aussi
Meshuggah
Meshuggah
Contradictions Collapse

1991 - Nuclear Blast Records
  
Meshuggah
Meshuggah
Rare Trax (Compil.)

2001 - Nuclear Blast Records
  
Meshuggah
Meshuggah
Koloss

2012 - Nuclear Blast Records
  
Meshuggah
Meshuggah
The Violent Sleep of Reason

2016 - Nuclear Blast Records
  
Meshuggah
Meshuggah
Nothing

2002 - Nuclear Blast Records
  

Evile
Enter the Grave
Lire la chronique
PPCM #20 - Encore plus de Jazz Metal
Lire le podcast
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Fusion Bomb
Concrete Jungle
Lire la chronique
Municipal Waste + Power Trip
Lire le live report
French Black Metal : La collec plus grosse que ta mère
Lire le podcast
Overkill
The Wings Of War
Lire la chronique
Barbarian
To No God Shall I Kneel
Lire la chronique
Possessed
Revelations Of Oblivion
Lire la chronique
PPCM #18 - Possédé ou hors des tombes : le choix t'appartient !
Lire le podcast
Netherlands Deathfest IV
Lire le dossier
Swarm
Division & Disharmony
Lire la chronique
Les belles gueules du Black Metal
Lire le podcast
PPCM #17 - I have a THRASH, I have a DEATH... HAN ! THRASH DEATH !!
Lire le podcast
Indian Nightmare
Taking Back The Land
Lire la chronique
Le Canyon - S2//Épisode 4 - Rétro-Satanisme et tartinage à l’Italienne
Lire le podcast
PPCM #16 - Top 5 du Thrash qui tache
Lire le podcast
Metalhertz - S02E03 - Surveillez le ciel!
Lire le podcast
BLACK METAL 1990-1994 : Le top 10 / Le pas-top 3
Lire le podcast
Affront
World in Collapse
Lire la chronique
Le Canyon - S2//Épisode 3 - Le Chant du Cygne
Lire le podcast
Fabulous Desaster
Off With Their Heads
Lire la chronique
BM Grec... Mais fais pas chier avec ROTTING CHRIST !!!
Lire le podcast
Spécial 20 ans de Thrashocore : Interview de Chris le fondateur !
Lire le dossier
Misery Index
Rituals of Power
Lire la chronique
Thrashback
Sinister Force
Lire la chronique
Black Metal : Foutre à gogo
Lire le podcast
A Thousand Lost Civilizations March MMXIX
Lire le dossier
Truth Corroded
Bloodlands
Lire la chronique
Children Of Bodom
Hexed
Lire la chronique