chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
92 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Take Offense - Keep An Eye Out

Chronique

Take Offense Keep An Eye Out
Ceux qui fréquentent de près la scène Hardcore ont probablement déjà entendu parler de Take Offense. Formé en 2004 à Chula Vista, Californie, le groupe n’en est effectivement pas à son premier coup d’essai puisqu'il compte déjà à son actif quelques albums ainsi qu’une série de EPs longue comme le bras. Sorti en fin d’année dernière via Pure Noise Records, label hétéroclite dont on a pas mal parlé ces derniers mois avec les récentes sorties de Terror, Knocked Loose et Inclination, Keep An Eye Out est le troisième album des Californiens et fait suite à un court EP (Tensions On High) paru il y a bientôt deux ans sur Flatspot Records.

Adepte dès ses débuts d’un Thrash/Crossover à la fibre Hardcore des plus évidentes (ses liens avec les labels Reaper Records et Flatspot Recods sont là pour en attester), Take Offense a au fil du temps affiné sa formule pour tendre petit à petit vers quelque chose de plus personnel (ces cinq/six années d’absence ont dû aider au processus de maturation). Car si le groupe conserve encore aujourd'hui ce qui faisait déjà son charme à l’époque de Tables Will Turn ou United States Of Mind, on note très clairement à l’écoute de ce Keep An Eye Out une progression vers un Thrash/Crossover plus mélodique et plus progressif.

Pour commencer, la production particulièrement soignée, typique de celle que l’on pouvait trouver au début des années 90 dans le genre et notamment chez des groupes comme Suicidal Tendencies, Excel et Leeway, donne une couleur beaucoup plus Thrash aux compositions de Take Offense. Sans être aussi tranchée que celle de Dead Heat ou Mizery (d’une manière générale il semble y avoir un poil moins d’effet ici), on se régalera de ce son de gratte métallique et particulièrement tranchant ou bien encore de cette caisse claire naturelle avec juste ce qu’il faut de réverb. Un choix qui va cependant se faire au détriment de ces sonorités Hardcore qui, au fil des sorties et notamment depuis Tensions On High, tendent effectivement à s’effacer de plus en plus.
Désormais moins enclin à la punition systématique, Take Offense se distingue de ses contemporains par une approche nettement moins radicale que celle que l’on peut trouver chez des groupes comme Power Trip, Foreseen ou Enforced. Et si pourtant les cavalcades et autres accélérations essentielles au genre ne manquent pas, les Californiens n’en ont pas moins changé leur fusil d’épaule, optant dorénavant pour un Thrash/Crossover plus varié avec notamment beaucoup plus de passages orientés mid-tempo. De "Keep An Eye Out", à "Hidden In Plain Sight" en passant par "Internalized", "Reap What You Sow" ou "The Consequence", nombreux sont finalement les moments où Take Offense choisira l’efficacité de son groove plutôt que celui de ses attaques les plus frontales. Ce côté plus "posé" et "tranquille" va se trouver renforcer par un travail mélodique relativement poussé. De ce chant typiquement Hardcore d’Anthony Herrera dont on appréciera les quelques pointes sous-jacentes de chant clair à cet excellent travail effectué sur les riffs, leads et autres solos ("Keep An Eye Out", "Hidden In Plain Sight", "Internalized', "Awake In A Dream", "Guilt Free" en guise d’exemples) par un trio de guitaristes qui a dû pas mal écouter Suicidal Tendencies dans sa jeunesse (du son des guitares à leur exécution, impossible de ne pas penser au jeu de Mike Clark à l’écoute de cet album).
Si Take Offense a donc changé son fusil d’épaule afin de mieux viser, il n’a pas perdu de vue que le Thrash passe néanmoins par un certain cahier des charges à respecter. Comme je le disais brièvement un peu plus haut, les passages plus soutenus sont encore de la partie et apportent avec eux cette dynamique qui aurait pu faire défaut à l’album. Heureusement il n’en est rien et le groupe californien, outre ce riffing tranchant et incisif qui apporte avec lui une énergie indéniable, n’est pas également sans dispenser quelques accélérations bien senties et autres séquences de tchouka-tchouka toujours aussi entraînantes et efficaces comme l’attestent des titres tels que "Keep An Eye Out", "Above No One" ou "Guilt Free". Certes, ce troisième album se veut plus progressif que ses prédécesseurs mais il conserve néanmoins grâce à cette alternance de passages rapides et de séquences plus chaloupées, une réelle énergie faisant de Keep An Eye Out un album extrêmement agréable à l’écoute et surtout qui tend d’ailleurs à se bonifier avec le temps (et oui, ne vous fiez pas à ce caractère a priori trop pépère/mélodique).

Le retour de Take Offense se sera fait attendre mais il en valait la peine. En effet, les Californiens ont fait de gros efforts et cela à tous les niveaux, que ce soit à travers cette production impeccable et taillée pour le genre jusqu’à ces compositions soignées et intelligentes capables de nuances, de groove et d’efficacité, le groupe a su tirer parti de ses spécificités pour en faire des atouts évidents. Certes, des groupes de Thrash plus agressifs, il en existe aujourd'hui une tripotée mais tous n’ont pas la personnalité de Take Offense dont le parti pris mélodique et progressif est clairement un sérieux avantage. Si on lui préférera un Manifest Decimation pour jouer de la masse sur les murs du salon, on ne crachera pas sur un Keep An Eye Out pour les parties de frisbee en plein air et autre session de skate à la fraîche.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Take Offense
Thrash / Crossover
2019 - Pure Noise Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Take Offense
Take Offense
Thrash / Crossover - 2004 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Keep An Eye Out  (03:58)
02.   Hidden In Plain Sight  (03:43)
03.   Internalized  (03:37)
04.   Awake In A Dream  (03:10)
05.   Above No One  (03:01)
06.   Zoned In  (01:46)
07.   Guilt Free  (02:52)
08.   Caught Between Nothing  (03:03)
09.   Reap What You Sow  (03:31)
10.   The Consequence  (03:43)

Durée : 32:24

line up
parution
18 Octobre 2019

Essayez aussi
Dr. Living Dead!
Dr. Living Dead!
Radioactive Intervention

2012 - High Roller Records
  
Suicidal Tendencies
Suicidal Tendencies
Suicidal For Life

1994 - Epic Records
  
Foreseen
Foreseen
Helsinki Savagery

2014 - 20 Buck Spin Records
  
Suicidal Tendencies
Suicidal Tendencies
Join The Army

1987 - Caroline Records
  
Municipal Waste
Municipal Waste
Massive Aggressive

2009 - Earache Records
  

Pantera
The Great Southern Trendkill
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique
Sadus
Swallowed In Black
Lire la chronique
Petits labels français BM : Rupture de stock CHALLENGE
Lire le podcast
Schizophrenia
Voices (EP)
Lire la chronique
Vulture
Ghastly Waves & Battered Gr...
Lire la chronique
Nekrofilth
Worm Ritual
Lire la chronique
PPCM #30 - La Mort fait recette !
Lire le podcast
Sadus
Chemical Exposure (Illusions)
Lire la chronique
Crusadist
The Unholy Grail
Lire la chronique
God Dethroned
Illuminati
Lire la chronique
Mörbid Carnage
Glory To Satan Soldiers (EP)
Lire la chronique
METALHERTZ - Bilan 2019
Lire le podcast
Sodom
Out Of The Frontline Trench...
Lire la chronique
BLACK METAL 1995-1996 : Top 10 et Pas top 3 !
Lire le podcast
Bilan 2019
Lire le bilan
Sacrifizer
La Mort Triomphante (EP)
Lire la chronique
Municipal Waste
The Last Rager (EP)
Lire la chronique
PPCM #29 - Ces groupes "similaires à" que je préfère aux originaux
Lire le podcast
Dreadful Fate
Bringer Of Damnation (EP)
Lire la chronique
Deathawaits
Rapture Smites
Lire la chronique
Aggravator
Aggravator (EP)
Lire la chronique
Oath Of Cruelty
Summary Execution At Dawn
Lire la chronique
Les Sakrif'or 2019 (Et compo inédite de Véhémence)
Lire le podcast
Dreamlord
Disciples of War
Lire la chronique
Suppression
Repugnant Remains (EP)
Lire la chronique
NONE #2 - RAVENSIRE - A Stone Engraved in Red
Lire le podcast