chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
152 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Illegal Corpse - Riding Another Toxic Wave

Chronique

Illegal Corpse Riding Another Toxic Wave
Formé à Nancy en 2015, Illegal Corpse n’a trouvé le chemin de mes oreilles que tout récemment. Une erreur corrigée en grande partie parce que cet artwork signé Bungle Ced (enfin c’est ce que je déchiffre de l’inscription sur le bidon) à su toucher certaines cordes sensibles du petit Thrasher amateur de skateboard et de cinéma que je suis. En effet, outre cet amour pour l’illustrateur Ed Repka qui dégouline de cette oeuvre résolument fun et colorée, on appréciera également les nombreux clins d’oeil adressés à ceux qui savent où regarder. Entre ce bateau sorti tout droit de Jaw, cette bestiole barbotante inspirée par celle du film Creature From The Black Lagoon, cette tortue ninja souffrant vraisemblablement d’une indigestion de pizza quatre fromages, ce t-shirt Santa Cruz et plus globalement cet accoutrement sorti tout droit de Venice Beach, les références ne manquent pas et suscitent forcément un brin de curiosité.

C’est donc sans me forcer que je me suis lancé à la découverte de Riding Another Toxic Wave, deuxième album de la formation nancéienne qui fait suite à un premier méfait paru quatre ans plus tôt sur Deviance Records et tout un tas d’autres labels. Un mode opératoire qui semble avoir convaincu tout le monde puisque cette nouvelle livrée est portée une fois de plus par de nombreux labels hexagonaux (Deviance Records, Mass Productions, Crapoulet Records, Crustatombe Records...) et européens (Drinkin' Beer In Bandana Records, Impeto Records, Emergency Records…). Seule ombre au tableau à ce jour, une sortie en vinyle uniquement pour un album qui mériterait pourtant d’être emmené partout, notamment en voiture pour les vacances d’été qui vue la météo cette année n’ont vraisemblablement pas encore commencé...

C’est sur un sample en français du premier Predator - signe que les choses commencent plutôt bien - que s’ouvre ce deuxième album. Ayant découvert Illegal Corpse il y a moins de dix jours, je serais bien mal avisé de tenter une comparaison avec son prédécesseur sorti en 2017. Ce qui est certain par contre c’est que le groupe de Nancy semble ici au sommet de sa forme, alignant effectivement les brûlots Thrash / Crossover avec une aisance et une décontraction que l’on n’a pas forcément l’habitude d’entendre chez une formation européenne, ces dernières étant souvent un peu plus empruntées que leurs homologues américains. Non, pas de ça ici dans la mesure où Illegal Corpse maîtrise son sujet à la perfection, marchant avec insolence sur les plates-bandes de groupes tels que Municipal Waste et Slayer avec qui il partage un grand nombre de points communs.
Du groupe originaire de Richmond, Illegal Corpse va emprunter cette énergie et ce groove Punk / Hardcore particulièrement communicatifs, cette verve affûtée, qu’elle soit placée sous le signe de la légèreté et de l’insouciance ("Too Old For This Shit", "Let It Beer", "Weed Of Change", "Dump & Dumper"...) ou emprunte d’un ton plus acerbe et critique ("Green War", "Swimming With Sharks", "Walls Of Mexico"...) et enfin cet esprit de concision qui permet notamment aux Français de boucler ces treize titres en un peu plus de trente et une minutes. À Slayer, les Nancéiens vont emprunter évidemment un peu de ces riffs si redoutables qui ont fait la renommée des Californiens depuis le milieu des années 80. Un constat évident, notamment sur certains passages comme ceux entendus à 2:04 sur "Too Old For This Shit", 1:59 sur "Green War", 0:45 sur "Toxic Wave", 0:11 sur "Walls Of Mexico", etc).

Si l’originalité n’est donc pas vraiment au programme chez Illegal Corpse, cela n’a pas beaucoup d’importance dans la mesure où Riding Another Toxic Wave tient à la perfection son rôle d’album Thrash / Crossover. En effet, tout y est parfaitement concentré pour faire de cette petite demi-heure un vrai moment de plaisir. De ces fulgurances Thrash balancées à la face de l’auditeur à coups de shreds imparables ("Back To Blast" à 0:30, "Too Old For This Shit" à 0:09, "Swimming With Sharks" à 0:02...) à ces riffs Punk / Hardcore moins tendus mais néanmoins ultra dynamiques ("Fat Fast Monster", "Weed Of Change", "Dump & Dumper"...) en passant par ces accélérations toujours aussi entrainantes ("Back To Blast" à 0:39, "Green War" à 0:10, "Fat Fast Monster" à 0:07 et bien d’autres encore), ces changements de rythmes frénétiques ou brise-nuques, ce groove taillé pour envoyer valdinguer les meubles du salon ("Back To Blast" à 1:42, "Too Old For This Shit" à 0:29 et 2:05, "Green War" à 2:04 ne serait-ce que pour les trois premiers titres de l’album) et plus globalement cette intensité et cette énergie de tous les instants, Riding Another Toxic Wave est ce que l’on appelle un album solide et surtout rondement mené. Un brulot Thrash / Crossover capable de tenir la dragée haute face aux Américains qui en la matière restent à ce jour les maitres incontestés du genre.

Des albums de Thrash / Crossover aussi carrés (et avec des samples en français aussi bien choisis : Predator, Calmos, Seul Contre Trous, Eddy le Quartier), c’est finalement une chose plutôt rare par chez nous. D’habitude il faut plutôt voir de l’autre côté de l’Atlantique ou bien dans d’autres pays européens (Luxembourg, Allemagne, Italie, Royaume-Uni, Pologne…). Pour le coup, Illegal Corpse surprend (oui, je me répète, mais du Thrash/Crossover 100% made in France à un tel niveau, ce n’est pas tous les jours que l’on y a le droit) autant qu’il régale (hormis son manque d’originalité flagrant, il n’y a pas grand chose à reprocher à ce premier album aussi efficace que jouissif qui enchaîne à toute berzingue punition sur punition). Si vous n’êtes donc trop à cheval sur certains principes et que vous n’êtes pas du genre à rechigner sur quelques séances de mosh improvisées dans le salon, le jardin ou l’arrêt de bus, Riding Another Toxic Wave devrait naturellement trouver grâce à vos yeux. Les autres peuvent aller mourir !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Illegal Corpse
Thrash / Crossover
2021 - Deviance Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Illegal Corpse
Illegal Corpse
Thrash / Crossover - 2015 - France
  

tracklist
01.   Back To Blast  (02:33)
02.   Too Old For This Shit  (02:48)
03.   Green War  (02:41)
04.   Let It Beer  (02:20)
05.   No Brain No Pain  (01:53)
06.   Fat Fast Monster  (01:38)
07.   Swimming With Sharks  (02:19)
08.   Toxic Wave  (02:42)
09.   Weed Of Change  (02:54)
10.   Walls Of Mexico  (02:46)
11.   Dump & Dumper  (01:59)
12.   F**k You Very Much  (02:35)
13.   Burn My Ass  (01:49)

Durée : 30:57

line up
parution
19 Juin 2021

Essayez aussi
Suicidal Tendencies
Suicidal Tendencies
Join The Army

1987 - Caroline Records
  
Verbal Razors
Verbal Razors
Misleading Innocence

2016 - Dirty Guys Rock
  
Power Trip
Power Trip
Opening Fire: 2008​-​2014 (Compil.)

2018 - Dark Operative Records
  
Suicidal Tendencies
Suicidal Tendencies
Suicidal For Life

1994 - Epic Records
  
Take Offense
Take Offense
Keep An Eye Out

2019 - Pure Noise Records
  

Testament
The Formation Of Damnation
Lire la chronique
Carnivore
Carnivore
Lire la chronique
Revocation
Netherheaven
Lire la chronique
Foreseen
Untamed Force
Lire la chronique
Megadeth
The Sick, The Dying... and ...
Lire la chronique
Soilwork
Övergivenheten
Lire la chronique
Les groupes INTERDITS (Sinon, t'es banni de la communauté)
Lire le podcast
Barbarian
Viperface
Lire la chronique
Fugitive
Maniac (EP)
Lire la chronique
Bladecrusher
Tempest (EP)
Lire la chronique
Vektor
Black Future
Lire la chronique
Plague Years
All Will Suffer (EP)
Lire la chronique
Hexing
Welcome To Salem
Lire la chronique
Kreator
Hate Über Alles
Lire la chronique
Intoxicated
Watch You Burn
Lire la chronique
Le SAXO dans le BLACK METAL
Lire le podcast
Mindforce / Dead Heat
Mindforce / Dead Heat (Spli...
Lire la chronique
Sacrifizer
Le Diamant De Lucifer
Lire la chronique
Drain
California Cursed
Lire la chronique
Interview de MISGIVINGS pour l'album éponyme
Lire l'interview
Misgivings
Misgivings
Lire la chronique
Le Black Metal en français... C'est mal ?
Lire le podcast
Scumslaught
Knives And Amphetamines
Lire la chronique
Deathawaits
XX
Lire la chronique
Centinex
The Pestilence (EP)
Lire la chronique
Crisix
Full Hd
Lire la chronique
Meshuggah
Immutable
Lire la chronique
Misery Index
Complete Control
Lire la chronique
Synesthésie #2 - Je vois blanc
Lire le dossier
Miseration
Black Miracles and Dark Won...
Lire la chronique
Suppression
The Sorrow Of Soul Through ...
Lire la chronique