chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
197 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Death Invoker - Necromancy, Damnation, Revenge

Chronique

Death Invoker Necromancy, Damnation, Revenge (Rééd.)
Formé au Pérou, Death Invoker ne fait pourtant pas dans la flute de Pan ou la laine de lama.
Il pratique plutôt un death sale et primitif, à l’époque où celui-ci n’était pas encore forcément sevré de thrash, foncièrement basique et repoussant, et aux titres de chansons laissant transparaitre leur amour du pape.

Le death, tel qu’il devrait toujours l’être.

Même si c’est loin d’être toujours le cas dans la scène actuelle, et ce malgré le revival auquel on assiste depuis un moment, il demeure toujours, ici et là, de ces défenseurs, garants d’une certaine tradition.
Fort de ce constat, il convient d’en établir un second : Death Invoker fait partie de ces groupes qui, paradoxalement à une discographie finalement peu abondante – n’est pas Rogga Johansson qui veut -, donnent du fil à retordre aux collectionneurs compulsifs dont fait partie votre serviteur.
Entre démos, live (le bien nommé « Necromantic Desecration ») et autres splits, on s’aperçoit que tout attraper au vol relève de la gageure (pour preuve, le « Promo 2019 » limité à 33 exemplaires, ne figure même pas dans la disco officielle).

Ce "Necromancy..." est d’ailleurs la réédition d’un 7’’e.p., alors amputé d’un titre par manque de place.
Euh….erreur de casting à l’époque ? Pourquoi alors ne pas avoir opté à ce moment là pour un support plus adapté ???
Quoiqu’il en soit, cette « bizarrerie » est aujourd’hui réparée, et le titre jadis éjecté se retrouve de suite après l’intro.

Et effectivement, il aurait plus que dommage de se priver de ce «Divination through Death Spirits « , au riff d’entrée mémorable et à l’odeur de putréfaction revendiquée.

Primitif donc ? Oui, sans aucun doute, mais en aucun cas dénué de talent, si l’on en croit les deux morceaux suivants, développant – si l’on peut dire-, les atmosphères et sentiments fort justement exposés dès cette seconde piste susnommée.

Bêtement méchant et fier de l’être, dissimulant son savoir-faire sous des atours d’autrefois (on pense à toutes les photos promos des premiers groupes d’extrême en voyant les gaziers et leurs blazes de scène), et assis sur les genoux d’un Sarcofago qui piocherait dans la pinte d’un Sepultura époque « Bestial Devastation », Death Invoker vous adresse un gros « fuck » en vous disant : « c’était mieux avant !!! ».
Comment ne pas leur donner raison ? …

Second paradoxe, temporel celui-ci : en découvrant ce groupe qui préfère regarder dans le rétro, vous apporterez votre support à un chouette petit label qui lui, cherche à aller de l’avant.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Charon Del Hadès citer
Charon Del Hadès
16/10/2020 18:25
C'est vrai que le format k7 ne plait pas à tout le monde. Et qu'il ne convient pas à tous les groupes. Un peu à l'instar du vinyle il faut trouver le bon compromis entre son et support. Mais certaines versions sont vraiment splendides (même si je favorise le cd). Dans le même ordre d'idées, c'est le support vinyle qui a moins la presse chez moi; non pas que je sois totalement réfractaire - j'en ai tout de même quelques-uns - mais ce sont des achats que j'effectue quand la sortie que je vise n'est dispo qu'exclusivement sur ce support.
Gabalgabow citer
Gabalgabow
15/10/2020 19:26
Merci pour la kro de DEATH INVOKER!!

Pour ceux qui voudraient se le procurer, c'est dispo en tape chez moi:
https://nihilisticholocaustrecs.bandcamp.com

Keyser citer
Keyser
15/10/2020 18:12
Ouais, pas mal du tout ce truc. Bon par contre, le format tape, juste beurk ...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Death Invoker
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Death Invoker
Death Invoker
Death/thrash - 2005 - Pérou
  

formats
  • Vinyl / 2018 - Pictures From Hell
  • K7 / 11/09/2020 - Nihilistic Holocaust

tracklist
01.   Magnificent Invocation (Intro)  (02:16)
02.   Divination Through Death Spirits  (05:00)
03.   Witches Hammer  (03:22)
04.   Destroy The Cross  (04:54)

Durée : 15:32

line up
parution
5 Décembre 2018

Essayez aussi
Schizophrenia
Schizophrenia
Voices (EP)

2020 - Autoproduction
  
The Black Dahlia Murder
The Black Dahlia Murder
Deflorate

2009 - Metal Blade Records
  
Defleshed
Defleshed
Fast Forward

1999 - War Music
  
Deathchain
Deathchain
Deathrash Assault

2005 - Thundering Records
  
Scythian
Scythian
Hubris In Excelsis

2015 - Hells Headbangers Records
  

Lamb Of God
The Duke (EP)
Lire la chronique
Sodom
Genesis XIX
Lire la chronique
Sarcator
Sarcator
Lire la chronique
BLACK METAL : La collection DIGI internationaux de SAKRIFISS
Lire le podcast
Töxik Death
Sepulchral Demons
Lire la chronique
Deathstorm
For Dread Shall Reign
Lire la chronique
S.D.I.
80s Metal Band
Lire la chronique
Mors Principium Est
Seven
Lire la chronique
French Black Metal : Nouveaux groupes ! Pas que de la MERDE !
Lire le podcast
Paradox
Product Of Imagination
Lire la chronique
Origin'Hell
Realm Of The Necromass
Lire la chronique
Savagery
Off The Ruins... (EP)
Lire la chronique
Pig Destroyer
The Octagonal Stairway (EP)
Lire la chronique
Death Invoker
Necromancy, Damnation, Reve...
Lire la chronique
BLACK METAL 1997 : TOP10 et PATOP 3
Lire le podcast
Hexecutor
Beyond Any Human Conception...
Lire la chronique
Demolizer
Thrashmageddon
Lire la chronique
Heathen
Empire Of The Blind
Lire la chronique
Drowning / Misgivings
Requiem For Gods Perdition ...
Lire la chronique
L'affaire JP FOURNIER... L'illustrateur qui tua son père.
Lire le podcast
Bestial Invasion
Monomania
Lire la chronique
Night In Gales
Dawnlight Garden
Lire la chronique
Obszön Geschöpf
Lire le biographie
Amorphia
Merciless Strike
Lire la chronique
Scène Franc-Comtoise
Lire le dossier
Dawnbreath
Creatures Of The Damned
Lire la chronique
UNDERGROUND ! C'est quoi et à quoi ça sert ?
Lire le podcast
Bilan 2010-2019 : la sélection de la rédaction
Lire le bilan
Panzer Squad
s/t (EP)
Lire la chronique
Detherous / Stench Of Death
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
French Black Metal : La collec' plus lourde que ton père !!!
Lire le podcast