chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
146 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Mind Imperium - Nemesis

Chronique

Mind Imperium Nemesis
Du côté des intervenants, je reconnais que les Lyonnais de MIND IMPERIUM ont retenu toute mon attention : une ancienne NECROBLASPHEME de la période Introducing Pure Violence à la basse et au chant, un ancien OBNOXIOUS, sur le papier c’est attractif, en tout cas bien plus que de voir ton voisin en short. Cela fait déjà longtemps que la région Rhône-Alpes nous fournit en formations de haute voltige, j’espère donc qu’il en ira de même avec ce deuxième album faisant suite à « Way to Carcosa », soit une jolie référence littéraire à Ambrose Bierce et/ou Robert W. Chambers selon les lectures des musiciens.

Question style, le trio s’inscrit dans une vague thrash groove qui me fait pas mal penser à des choses telles que GOJIRA, MISTAKEN ELEMENT ou encore KLONE sans pour autant être un vil épigone de ces formations. Les références sont surtout là pour essayer de poser un cadre musical et de vous situer les ambitions de ces huit compositions où la mélancolie règne en maître, pour ne pas dire en despote. Par conséquent, si je fais abstraction de la classique introduction atmosphérique (« Spirits of the Dead ») qui n’apporte pas grand-chose à l’histoire (j’ai très rarement été fan de ces préludes), les choses sérieuses commencent donc avec « Divine Offering », une ouverture parfaite tant son ambiance, ses riffs et ses choix vocaux définissent parfaitement l’état d’esprit général de « Nemesis » : beaucoup de mélodies, des voix alternantes en fonction des enjeux sentimentaux, un maximum de groove via un solide travail sur les rythmiques, le thrash n’étant bien ici qu’un cousin très éloigné qui s’invite sporadiquement pour torpiller vos meilleures bouteilles, le genre devant être compris dans son acceptation la plus moderne, sur le titre éponyme par exemple qui est encore ce qui s’en rapproche le plus, ou encore « Untamed » mais avec en plus un tapping lorgnant aussi sur « Oroborus » de qui l’on sait.

Clairement, la musique est hybride, résolument moderne mais sans la surenchère superflue de nombres de productions actuelles qui cherchent à compenser le déficit d’inspiration par des tonnes de pistes et un gros son. Ici tout est en sobriété, en clair-obscur, en subtilité également voire en sensualité (coucou Axelle Red). Quelque part, MIND IMPERIUM est aux formations précitées ce que fut AEONS à LOUDBLAST en son temps, une version plus posée où l’on sent que le plaisir de jouer et de composer prime sur le professionnel. Bon, je ne suis pas bien sûr de moi concernant cette dernière comparaison qui pourrait être mal interprétée, je souhaite en fait juste dire que le trio parvient avec beaucoup de finesse à allier la puissance d’un metal moderne à des éléments plus romantiques mais jamais « cucul la praline ». A défaut d’être conquis, je suis déjà séduit.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Mind Imperium
Groove Thrash Metal
2022 - WormHoleDeath
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Mind Imperium
Mind Imperium
Groove Thrash Metal - 2012 - France
  

formats
  • Digital / 25/03/2022 - WormHoleDeath

vidéos
Teaser de l'album Nemesis
Teaser de l'album Nemesis
Mind Imperium

Extrait de "Nemesis"
  

tracklist
01.   Spirits of the Dead  (02:11)
02.   Divine Offering  (06:05)
03.   Screaming Out Your Name  (06:36)
04.   Burning Embers  (05:50)
05.   Entangled in the Void  (05:00)
06.   Nemesis  (04:46)
07.   Untamed  (05:15)
08.   Néant  (09:02)

Durée : 44:45

line up
parution
25 Mars 2022

Essayez aussi
Final Drive
Final Drive
Dig Deeper

2017 - Autoproduction
  
Bloodkill
Bloodkill
Throne Of Control

2021 - Autoproduction
  
Machine Head
Machine Head
Of Kingdom And Crown

2022 - Nuclear Blast Records
  
Fight
Fight
War Of Words

1993 - Epic Records
  
Malkavian
Malkavian
Annihilating The Shades

2017 - Finisterian Dead End
  

Sodom
Genesis XIX
Lire la chronique
Tempered
Biowaste (EP)
Lire la chronique
Tempered
Greenwashed (EP)
Lire la chronique
Critical Defiance
No Life Forms
Lire la chronique
Black Metal de Marseille des années 90 : Les PRESQUE Légions Noires du sud
Lire le podcast
Campaign for Musical Destruction Tour 2023
Escuela Grind + Siberian Me...
Lire le live report
Bilan 2022
Lire le bilan
Ranger
Yl​ö​s Raunioista / Risen F...
Lire la chronique
P.L.F.
Devious Persecution and Who...
Lire la chronique
Evil
Rites of Evil
Lire la chronique
Acod
Cryptic Curse (EP)
Lire la chronique
Les sorties de 2022
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Kamizol-K
Exile
Lire la chronique
Truth Decayed
Faded Visions I (EP)
Lire la chronique
Nuclear Storm
Tales from the Depth
Lire la chronique
Miscreance
Convergence
Lire la chronique
Malfeitor
Malfeitor (Compil.)
Lire la chronique
Vigilante
Opacities
Lire la chronique
Sarcator
Alkahest
Lire la chronique
Cérémonie des Sakrif'or 2022 / Black Metal Awards (feat. guests)
Lire le podcast
Detherous
Unrelenting Malevolence
Lire la chronique
No Return
Requiem
Lire la chronique
R.I.P.
Music for the Unholy
Lire la chronique
Holy War
Holy Fükkin’ Warr!!! (EP)
Lire la chronique
Mindforce
New Lords
Lire la chronique
Mind Imperium
Nemesis
Lire la chronique
Gate of Mind
The Beast Inside (EP)
Lire la chronique
Schizophrenia
Recollections Of The Insane
Lire la chronique
Pourquoi les FEMMES sont si méchantes (dans le black metal)
Lire le podcast
Ceaseless Torment
Victory Or Death
Lire la chronique
Doomsday
Depictions Of Chaos (EP)
Lire la chronique