chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
188 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

God Forbid - IV: Constitution Of Treason

Chronique

God Forbid IV: Constitution Of Treason
Le métalcore est à la mode, pas de doute là-dessus. Et tout ce qui s'y rattache, c'est à dire à peu près tous les groupes alternant gueulements sur des riffs-violents-mais-pas-trop-non-plus-parce-que-faut-bien-vendre-des-CDs-pour-pouvoir-acheter-toutes-les-rééditions-de-Killswitch-Engage avec des jolis-refrains-en-voix-claire-que-même-ta-copine-elle-kiffe. Comme pour toutes les modes, beaucoup de boulets suivent, prennent le train en marche et "oublient" d'apporter des affaires de rechange (pas grave y'a plein de trucs là-dedans, on va bien pouvoir emprunter qu'ils doivent se dire ces p'tis cons). Il faut donc procéder à un tri minutieux, parce que même dans la merde on peut trouver de l'or. Et si un groupe mérite notre attention dans cette "nouvelle" vague, c'est bien God Forbid. Non pas qu'ils révolutionnent le genre mais eux au moins montrent une réelle envie d'aller de l'avant, de ne pas se contenter de ce qu'ils ont sous le nez et tout simplement de se démarquer de la masse, en composant LEUR musique et pas un genre formaté.

Gone Forever, le précédent opus du combo américain, était déjà très réussi et laissait entrevoir de bonnes choses pour l'avenir. L'avenir ne fut pas long à venir puisqu'après seulement un an, voici déjà un nouvel opus, IV: Constitution of Treason. Si certains groupes semblent bacler leur travail en sortant des albums trop tôt (au hasard Fear Factory), il n'en est rien de God Forbid, qui nous propose là son meilleur album et une des voire LA sortie "métalcore" de l'année.

Première chose à faire valoir: il s'agit d'un concept-album. L'histoire, divisée en trois chapitres où se mêlent critiques politiques et sociales sur les Etats-Unis, se déroule dans un futur dévasté par une guerre nucléaire et où les survivants essaient de reconstruire un monde meilleur mais qui s'avèrera finalement pire que l'ancien. On voit que God Forbid n'a pas fait les choses à moitié, ça commence bien.

Musicalement maintenant, parce que c'est bien joli d'écrire de belles histoires mais encore faut-il que la musique suive. Et bien pas de soucis à se faire de ce côté là non plus, les gars se sont améliorés à tous les niveaux. God Forbid n'a pas changé son style mais l'a affiné et l'a amené à un niveau de composition impressionnant. Si les enchaînements mosh-parts mid-tempo saccadées à la double avec hurlements hardcore et riffs mélodiques avec voix claires rappellent ce que fait Killswitch Engage, God Forbid n'en a pas moins une personnalité propre, grâce notamment à de nombreuses mélodies entêtantes, des arrangements très bien foutus et des ambiances adéquat confèrant une intensité dramatique parallèlement à l'histoire racontée, qui ne s'en trouve ainsi que plus vivante. C'est ce qui fait la force de cet album: des morceaux épiques, variés, loin du format radio si souvent de mise dans le genre. Difficile donc de parler du combo comme d'un simple groupe de métalcore, God Forbid est bien plus que ça: certes on retrouve du métalcore à la Killswitch Engage mais thrash (Jésus-Marie-Josef ce "Into the Wasteland" et ce "Crucify Your Beliefs"), power, heavy, touches old-school, parties acoustiques et quelques notes de piano sont aussi de la partie, avec des fragrances de Machine Head (l'intro de "Welcome to the Apocalypse" rappelle celle de la magnifique "Descend The Shades Of Night") et Chimaira (pour certains riffs couillus et la tenue de la voix hardcore de Byron Davis). Deux autres choses qui me ravissent: les excellents soli et l'omniprésence de la basse, mixée bien en avant comme je l'aime.

Le seul point sur lequel j'aurai pû faire la grimace, par contre, est le chant clair (bourrin oblige :p). Il faut bien reconnaître que dans ce genre de groupe, il est souvent forcé, faux, formaté, en complet décalage, simplement là dans un but commercial, bref, tout pourri. Les voix claires des Coyle (Doc et Dallas), les deux frangins guitaristes, passaient relativement bien sur Gone Forever mais sur ce IV: Constitution of Treason, c'est presque devenu le point fort de la formation. D'autant qu'elles ont une réelle utilité narrative et qu'elles arrivent, à l'instar des ambiances dégagées, à nous faire vivre l'histoire. "Chains of Humanity", "Divinity", "To the Fallen Hero", "Welcome to the Apocalypse" sont, à ce niveau, à mettre dans le peloton de tête. Seules deux-trois mélodies de voix font un peu froncer les sourcils mais pas de quoi fuir.

IV: Constitution of Treason n'est pas une surprise pour moi mais bien la confirmation du talent de ces cinq jeunes gens (dont quatre, au passage, sont afro-américains, pas si courant!). God Forbid est l'un des rares groupes à apporter quelque chose à un genre qui tourne en rond depuis un peu trop longtemps maintenant. Chapeau bas Messieurs, je vous décerne le coup de coeur de Keyser!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

10 COMMENTAIRE(S)

Body Count citer
Body Count
26/09/2005 17:08
note: 10/10
Génial cet album !
Gothenburg citer
Gothenburg
13/09/2005 11:41
ouai au harvest c'était une tuerie avec behemoth ils ont tout claqué !
Alexis citer
Alexis
12/09/2005 22:29
Malgré ta persévérance Keyser, j'ai beaucoup de mal à accrocher !
citer
Vache (invité)
12/09/2005 12:52
Tres bonne kro et tres bon album , bien meilleur que le precedent a mon gout

Et faut aussi noté un son vraiment enorme comme j'ai rarement entendu
Body Count citer
Body Count
12/09/2005 0:46
note: 10/10
Mais il est sorti l'album là ??!!! C'est pas le 19 la sortie ???!!!!

Sinon, putain je reviens du Harvest Festival, Behemoth et Nile quelle claque ! Belphegor c'était pas mal aussi... Mais Behemoth ooooh putain comment ça tue !!!!!!!
Chri$ citer
Chri$
11/09/2005 20:29
note: 8/10
ben c pas du metalcore bete et méchant ce skeud justement, ce que j'aime surtout ici c le chant "typé", tu entend que c un gros black qui chante, avec un timbre de voix raffraichissant ds ce style ou les chanteurs sont interchangeables (le chant hurlé est pratiquement le meme à mes oreilles chez KsE, Unearth ou As I Lay Dying par exemple..). pis les compos suivent, l'album est varié, pas tellement axé sur les mosh parts et visant plutot les mélodies à tt va, et on passe 50 minutes de façon de très agréable. bonne surprise quoi Sourire
Backstaber citer
Backstaber
11/09/2005 19:44
XD

Pire que mwa lui ! :Mr Green:
citer
paulo (invité)
11/09/2005 16:35
metalcore....
voilà...
tout est dit.....
Ander citer
Ander
11/09/2005 12:11
Pour une fois... heu non come d' habitude ta kro est très agréable à lire. Y a des relents de KsE cthis is the truth, mais ça m' enquiuine pas. Bros, buy this!
Keyser citer
Keyser
11/09/2005 11:38
note: 8.5/10
Sortie le 19/09/05.

A noter que le mp3 en écoute est amputé de sa superbe intro et qu'une e-card est dispo ici.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
God Forbid
Métalcore/thrash mélodique
2005 - Century Media Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (14)  8/10
Webzines : (13)  7.84/10

plus d'infos sur
God Forbid
God Forbid
Power/Thrash Mélodique - 1996 † 2013 - Etats-Unis
  

vidéos
To the Fallen Hero
To the Fallen Hero
God Forbid

Extrait de "IV: Constitution Of Treason"
  
The End of the World
The End of the World
God Forbid

Extrait de "IV: Constitution Of Treason"
  
Chains of Humanity
Chains of Humanity
God Forbid

Extrait de "IV: Constitution Of Treason"
  

tracklist
01.   The End of the World
02.   Chains of Humanity
03.   Into the Wasteland
04.   The Lonely Dead
05.   Divinity
06.   Under This Flag
07.   To the Fallen Hero
08.   Welcome to the Apocalypse (Pre-amble)
09.   Constitution of Treason
10.   Crucify Your Beliefs

Durée totale: 50'17

line up
voir aussi
God Forbid
God Forbid
Earthsblood

2009 - Century Media Records
  
God Forbid
God Forbid
Gone Forever

2004 - Century Media Records
  

Critical Defiance
Misconception
Lire la chronique
Petits labels français BM : Rupture de stock CHALLENGE
Lire le podcast
Schizophrenia
Voices (EP)
Lire la chronique
Vulture
Ghastly Waves & Battered Gr...
Lire la chronique
Nekrofilth
Worm Ritual
Lire la chronique
PPCM #30 - La Mort fait recette !
Lire le podcast
Sadus
Chemical Exposure (Illusions)
Lire la chronique
Crusadist
The Unholy Grail
Lire la chronique
God Dethroned
Illuminati
Lire la chronique
Mörbid Carnage
Glory To Satan Soldiers (EP)
Lire la chronique
METALHERTZ - Bilan 2019
Lire le podcast
Sodom
Out Of The Frontline Trench...
Lire la chronique
BLACK METAL 1995-1996 : Top 10 et Pas top 3 !
Lire le podcast
Bilan 2019
Lire le bilan
Sacrifizer
La Mort Triomphante (EP)
Lire la chronique
Municipal Waste
The Last Rager (EP)
Lire la chronique
PPCM #29 - Ces groupes "similaires à" que je préfère aux originaux
Lire le podcast
Dreadful Fate
Bringer Of Damnation (EP)
Lire la chronique
Deathawaits
Rapture Smites
Lire la chronique
Aggravator
Aggravator (EP)
Lire la chronique
Oath Of Cruelty
Summary Execution At Dawn
Lire la chronique
Les Sakrif'or 2019 (Et compo inédite de Véhémence)
Lire le podcast
Dreamlord
Disciples of War
Lire la chronique
Suppression
Repugnant Remains (EP)
Lire la chronique
NONE #2 - RAVENSIRE - A Stone Engraved in Red
Lire le podcast
USE YOUR COLLUSION TOUR
Downcast Collision + Gwar +...
Lire le live report
L'aigle n'est pas réservé aux NAZIS !!!
Lire le podcast
PPCM #27 - Atheist, quand la Floride apporte le meilleur du Death Metal !
Lire le podcast
Bloody Alchemy
Reign Of Apathy
Lire la chronique
25th Anniversary Tour
Machine Head
Lire le live report
Le Black Metal... CA M'AGACE !!!
Lire le podcast