chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Enforcer - Death By Fire

Chronique

Enforcer Death By Fire
Sans doute l'album que j'attendais le plus cette année. Enforcer m'avait mis une telle claque en 2010 avec Diamonds qu'il n'en pouvait être autrement. Depuis, les Suédois ont gagné en popularité et se sont imposés comme un des meilleurs groupes du revival heavy. D'où une signature peu surprenante chez la grosse écurie Nuclear Blast pour la sortie le mois dernier de ce nouveau disque, Death By Fire, que j'avais hâte d'écouter. Avec toutefois une petite interrogation en tête. Le groupe allait-il succomber au syndrome Nuclear Blast et livrer un opus moyen par rapport au reste de sa discographie, d'autant que les Scandinaves ont entre-temps perdu leur guitariste Adam Zaars au profit de Repugnant, obligeant le frontman Olof Wikstrand à reprendre la six-corde, qu'il avait lâchée en 2006, pour épauler l'autre gratteux du combo, Joseph Tholl, qui tenait, lui, la basse sur le premier full-length de la formation, Into The Night, déjà plein de promesses?

C'est compliqué? Mes phrases sont trop longues? Il y a trop de virgules? Pas de panique, Enforcer est là pour vous vider la tête! Malgré mes légers doutes, la signature sur le label allemand n'a pas cassé l'élan du quatuor de Stockholm, bien au contraire. Il ne faudra pas longtemps pour s'en apercevoir d'ailleurs car, passé l'intro "Bells Of Hades" au piano, on retrouve sur la très efficace "Death Rides This Night" toutes les qualités qui ont fait le charme d'Enforcer. Hé oui, encore un titre avec le mot "night" dedans, décidément un gimmick chez le groupe. Pas de bouleversement en vue, et on ne s'en plaindra pas, Enforcer continue sur la lancée de Diamonds, à savoir un heavy metal en hommage à la NWOBHM pimentée de speederies (rha ce "Run For Your Life!") que n'auraient pas reniées Savage Grace. À la légère différence que les Suédois sonnent un peu moins comme un clone du early-Maiden en tapant plus large. Évidemment, la bande à Harris reste une source d'inspiration première pour la formation, il n'y a qu'à écouter l'excellentissime instrumental "Crystal Suite", enchaînement de riffs et mélodies maidenniens plus jouissifs les uns que les autres (attention, éjaculation spontanée à 1'25!), pour s'en convaincre, mais on sent poindre une patte Enforcer. Je n'irais pas jusqu'à parler d'originalité mais on identifie clairement un morceau d'Enforcer, malgré le côté NWOBHM worship.

Et c'est notamment cet aspect qui démarque Enforcer des autres groupes de sa catégorie. Les Suédois n'ont même pas à forcer leur talent pour se placer au-dessus de la mêlée. Bien sûr, il y a du travail derrière mais ça paraît tellement évident, automatique, facile, inné chez eux que c'en est impressionnant. On pense ainsi tout de suite au chanteur Olof Wikstrand. On reconnaît entre mille son timbre aigu et son aisance à trouver des rythmiques et des mélodies vocales entraînantes, et pas seulement sur les refrains, même si ceux-ci sont toujours de grands moments de "catchiness". Il n'y a guère que le morceau "Sacrificed", au demeurant on ne peut plus appréciable, dont le refrain moyen ne reste pas imprimé dans le cerveau. Pour les autres, de "Death Rides The Night" au single imparable "Mesmerized By Fire" en passant par le glammisant "Take Me Out Of This Nightmare", l'épique "Silent Hour / The Conjugation" ou les "Satan" supplicatoires du titre final dédié au Malin, il y a de quoi avoir envie de se réécouter encore et encore un Death By Fire irrésistible sur bien des points. Plus je l'écoute d'ailleurs, et plus je l'adore! Car outre le chant envoûtant de Wikstrand, les guitares sont aussi à la fête. Je ne compte plus les riffs énormes, les mélodies géniales et les solos endiablés tant ce Death By Fire en est bourré ras la gueule. Pas de remplissage, pas de baisse de régime, tous les morceaux sont des tubes en puissance. Death By Fire donne la pêche en dégageant une énergie incroyable. Alors c'est sûr, si vous ne jurez que par le sombre et l'extrême, vous risquez de trouver l'album ringard et bien trop gentillet, avec des musiciens arborant un look de tafioles détestables. Personnellement, je n'en ai rien à carrer. Au contraire, je les conjure de continuer à me procurer autant de plaisir!

Death By Fire cible en effet les amateurs de metal des années 1980 qui n'ont pas connu cette décennie. Je suis né en plein dedans mais l'ai quittée à 6 ans, âge trop tendre pour écouter du metal. Heureusement la musique est éternelle et je me rattrape bien aujourd'hui. Pas de mystère, les eighties seront à jamais la meilleure époque et il n'y aucun mal à vouloir porter le flambeau et prendre le relais. Et à l'heure actuelle, il n'y a pas beaucoup de groupes à le faire aussi bien qu'Enforcer qui maîtrise son sujet comme personne. Death By Fire est un nouveau quasi sans faute pour les Suédois, que ce soit en terme de chant, de guitare, de basse (ça sautille entre les lignes comme Harris) ou de production (exemplaire, en particulier la batterie). Inspiré, ultra efficace, catchy comme pas possible, l'opus est déjà un indispensable pour tout fan de heavy/speed un tant soit peu ouvert aux jeunes têtes à claques. Il est juste peut-être un poil de cul d'imberbe moins ultime que Diamonds, l'effet de surprise qui ne joue plus sans doute. Enforcer reste en tout cas un des plus grands talents de sa génération et on espère les voir sortir encore longtemps des albums de cette trempe. Putain que ça fait du bien!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Enforcer
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (3)  8.33/10
Webzines : (29)  8.15/10

plus d'infos sur
Enforcer
Enforcer
Heavy Metal/Hard Rock - 2004 - Suède
  

vidéos
Mesmerized By Fire
Mesmerized By Fire
Enforcer

Extrait de "Death By Fire"
  

tracklist
01.   Bells Of Hades
02.   Death Rides This Night
03.   Run For Your Life
04.   Mesmerized By Fire
05.   Take Me Out Of This Nightmare
06.   Crystal Suite
07.   Sacrificed
08.   Silent Hour / The Conjugation
09.   Satan

Durée : 36'27

line up
parution
1 Février 2013

voir aussi
Enforcer
Enforcer
Zenith

2019 - Nuclear Blast Records
  
Enforcer
Enforcer
Diamonds

2010 - Earache Records
  
Enforcer
Enforcer
From Beyond

2015 - Nuclear Blast Records
  

Essayez aussi
Riot V
Riot V
Armor Of Light

2018 - Nuclear Blast Records
  
H-Bomb
H-Bomb
Attaque

1984 - Rave-On Records
  
Stallion
Stallion
Rise And Ride

2014 - High Roller Records
  
Children Of Bodom
Children Of Bodom
Hatebreeder

1999 - Nuclear Blast Records
  
Mystic Prophecy
Mystic Prophecy
Satanic Curses

2007 - Massacre Records
  

Headhunter
A Bizarre Gardening Accident
Lire la chronique
Drowning / Misgivings
Requiem For Gods Perdition ...
Lire la chronique
L'affaire JP FOURNIER... L'illustrateur qui tua son père.
Lire le podcast
Bestial Invasion
Monomania
Lire la chronique
Night In Gales
Dawnlight Garden
Lire la chronique
Obszön Geschöpf
Lire le biographie
Amorphia
Merciless Strike
Lire la chronique
Scène Franc-Comtoise
Lire le dossier
Dawnbreath
Creatures Of The Damned
Lire la chronique
UNDERGROUND ! C'est quoi et à quoi ça sert ?
Lire le podcast
Bilan 2010-2019 : la sélection de la rédaction
Lire le bilan
Panzer Squad
s/t (EP)
Lire la chronique
Detherous / Stench Of Death
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
French Black Metal : La collec' plus lourde que ton père !!!
Lire le podcast
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique