chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Stallion - Rise And Ride

Chronique

Stallion Rise And Ride
C'est qu'ils galopent ces étalons allemands! Formé seulement l'année dernière, Stallion en est déjà à une démo et deux EPs! Et voilà qu'ils nous sortent déjà un premier full-length sur le très bon label High Roller Records, Rise And Ride. L'EP Mounting The World se montrait prometteur, tout comme les rendus live. À voir maintenant si le combo confirme sa bonne tenue sur la durée ou s'il brûle trop vite les étapes.

Si vous avez lu ma chronique du City Of Gold de Striker (je sais qu'il y en a bien une dizaine!), vous connaissez déjà la réponse. J'indiquais en effet que celui-ci m'avait déçu au contraire de ce premier album de Stallion, bien au-dessus. Eh oui, Stallion, c'est du costaud! Comme d'habitude, rien qui ne va révolutionner le monde de la musique, juste quarante minutes qui vont vous foutre la trique, pour peu pour que vous aimiez le style. Soit du bon vieux heavy metal un peu kitsch aux accents speed qui ne se prend pas la tête et tape là où ça fait du bien. Cela vaut pour les dix morceaux d'un Rise And Ride qui ne faiblit jamais. Une valeur constante impressionnante pour un groupe si jeune qui a bien appris sa leçon et la recrache avec fougue et passion.

Un bon album, c'est avant tout de bons riffs. Ça tombe bien, le riffing, quoique très classique, s'avère de grande qualité (certains me rappellent Kill 'Em All!). Rien que là-dessus, les Teutons marquent des points, entre mid-tempos headbangants catchy ("Streets Of Sin" et "Bills To Pay" à la saveur hard rock, "The Devil Never Sleeps" au petit trot en intro avec arpèges et leads languissantes avant de retrouver la pêche) et accélérations speed/thrash ultra efficaces ("Wild Stallions", "Stigmatized", l'hymne "Canadian Steele" déjà présent sur l'EP, et à peu près tous les autres titres). Et tout autour, Stallion brode ses compos avec tout un tas de bonnes choses qui ravira les fans. Notamment un feeling mélodique au poil qui se dévoile sur de très bons solos et autres leads, se rapprochant parfois d'Iron Maiden ("Watch Out", "Wooden Horse"). C'est que les mecs ne sont pas manchots en plus! On rajoutera, pour davantage d'efficacité, du groove et quelques chœurs indispensables au style. Quant au chant, c'est peut-être là que Stallion perdra quelques plumes. Non pas que Paul soit mauvais, bien au contraire, mais ses vocaux aigus et un peu stridents pourraient en excéder certains. En ce qui me concerne, j'adore même s'il doit travailler encore sa technique pour franchir un pallier. Grâce à de bonnes rythmiques vocales sur les couplets et des refrains simplistes imparables ("Rise And Ride"!) sauf celui raté de "Stigmatized", le bonhomme s'en sort en tout cas très bien et a le mérite de se démarquer par son intonation particulière. Qualité rare donc recherchée!

Album remarquable que ce Rise And Ride. N'y cherchez pas le nouveau Maiden, le nouveau Accept ou même le nouveau Raven. Mais si vous êtes partant pour chevauché du heavy/speed bien branlé à l'esprit années 1980 sans prise de tête et forcément kitschouille, m'est avis que vous pourriez trouver votre bonheur sur ce premier full-length de Stallion qui confirme les espoirs placés en lui à grands coups de sabots certifiés d'époque et une efficacité à toute épreuve. Ne manque qu'un final plus mémorable que "Wooden Horse", très bon titre mais pas placé en clôture où j'aurais plutôt vu un "The Devil Never Sleeps" plus ambitieux qui avait tout à fait la carrure. Avec Rise And Ride, Stallion prouve en tout cas que dans cette scène revival heavy, il va falloir compter sur lui. Ouais, je mettrais bien un petit billet sur lui au PMU du coin!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Stallion
Heavy/Speed
2014 - High Roller Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  8.5/10
Webzines : (7)  7.52/10

plus d'infos sur
Stallion
Stallion
Heavy/Speed - 2013 - Allemagne
  

vidéos
Wild Stallions
Wild Stallions
Stallion

Extrait de "Rise And Ride"
  

tracklist
01.   Rise And Ride
02.   Wild Stallions
03.   Streets Of Sin
04.   Stigmatized
05.   Canadian Steele
06.   Bills To Pay
07.   Watch Out
08.   The Right One
09.   The Devil Never Sleeps
10.   Wooden Horse

Durée : 42'57

line up
parution
12 Septembre 2014

Essayez aussi
H-Bomb
H-Bomb
Attaque

1984 - Rave-On Records
  
Children Of Bodom
Children Of Bodom
Hatebreeder

1999 - Nuclear Blast Records
  
Blind Guardian
Blind Guardian
Live (Live)

2003 - Virgin Records
  
Striker
Striker
Armed To The Teeth

2012 - Napalm Records
  
Imperanon
Imperanon
Stained

2004 - Nuclear Blast Records
  

Witching Hour
Rise Of The Desecrated
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique