chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Zombiefication - At The Caves Of Eternal

Chronique

Zombiefication At The Caves Of Eternal
Ah le Mexique, ses tapas, ses nuits chaudes, ses plages de sable blanc, sa culture Aztèque !
Et son death metal !

Bien évidemment, le Mexique n'est pas le seul pays d'Amérique Latine à posséder une excellente scène, mais la caractéristique commune de beaucoup de ces combos est une brutalité à toute épreuve. En effet, des groupes tels que les groovy Insepulto, Embalmed, les géniaux Necroccultus ou encore les Repulsive Death (pour la caution underground grind/death), ne sont pas les derniers à aimer fracasser des gencives.

La particularité de Zombiefication est sa propension à donner dans le Swedeath, ou en tout cas, à en reprendre les codes pour mieux se les approprier : dès le premier morceau, le ton est donné : les riffs sont gras et presque lancinants, et surtout une "mélancolie" ou en tout cas, un désespoir se fait jour très rapidement.
Celui-ci ne disparaîtra jamais totalement de la galette, entraînant l'auditeur dans un maelstrom de sensations tout à fait raccord avec le titre et la pochette du disque, à défaut d'une bestialité que d'autres groupes du pays préfèrent mettre en exergue.

Très proche donc des premières heures de l'école de Stockholm dans l'approche (les photos promos à base de t-shirts de Nihilist ne trompent personne), le gang de Mexico s'en détache dans l'interprétation : la moiteur plutôt que les miasmes.

Ce groupe, actif - de mémoire - depuis 2008, voire 2009 (ne chipotons pas), est extrêmement productif. Avec quasiment une sortie par an, ils ne donnent jamais le sentiment de bâcler le travail pour répondre à cette frénésie de publications mais tout au contraire de peaufiner chaque chanson, chaque riff, chaque note.

Dans les faits, après une intro sur fond d'horror metal, le tempo passe la seconde et embraye sur un mid-tempo porté par une voix rauque et hurlée.
L'album déroule ainsi ses trois quarts d'heure de spleen colérique (le chant très "Tom Warriorien" sur "Soul Collector" for example), sans que jamais l'ennui ne pointe le bout de son nez.
En effet, fort d'une approche "originale" du death, Zombiefication peut se permettre de varier les plaisirs et d'accentuer sa mélancolie inhérente, nous offrir un tabassage en règle (la batterie à 11'35 par exemple), ou faire pleuvoir sur nous une imprécation death/doom (le terrifiant "Passage Of Darkness" !!!).

Les albums suivants, notamment son successeur et ultime « Procession Through Infestation » développeront ce même canevas, tricotant davantage dans la noirceur ou cette ambiance de fin du monde, échos poisseux d’une humanité en déliquescence, en attente de la fin totale.
Mais pour ce second long format le combo frappe là un grand coup et se veut déjà dépositaire d’une marque de fabrique, d’un style, d’une âme enfin.

Il est des albums que l'on peut disséquer jusqu'à plus soif.
Il en est d'autres qu'il faut tout simplement vivre, et pour cela, s'enfoncer de son plein gré dans ses propres abîmes.
Celles d'où l'on ne revient pas toujours.
Mais que la damnation peut être jouissive, parfois !!!

(et un p'tit verre de meskal avec ça, siouplait)

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Zombiefication
Death Metal
2013 - Pulverised Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  6.5/10

plus d'infos sur
Zombiefication
Zombiefication
Death Metal - 2009 - Mexique
  

tracklist
At The Caves Of Eternal (05:21)
Disembodied Souls (03:47)
Soul Collector (05:09)
In The Mist (03:41)
Passage Of Darkness (05:09)
In The Gallery Of Laments (05:26)
The Crypt (05:31)
In The Shadowed Garden (04:41)
Slaves Whisper Your Name (06:15)

Durée : 45:00

line up
parution
8 Avril 2013

voir aussi
Zombiefication
Zombiefication
Reaper's Consecration (EP)

2012 - Pulverised Records
  

Essayez aussi
Mortem
Mortem
Deinós Nekrómantis

2016 - Iron Pegasus Records
  
Defaced
Defaced
Forging the Sanctuary

2015 - Rising Nemesis Records
  
Cadaveric Fumes
Cadaveric Fumes
Macabre Exaltation (Démo)

2012 - Impious Desecration Records
  
Immolation
Immolation
Harnessing Ruin

2005 - Listenable Records
  
Escarnium
Escarnium
Rex Verminorum (EP)

2011 - Hellthrasher Productions
  

Legion Of The Damned
Cult Of The Dead
Lire la chronique
Les Blackholics ANONYMES
Lire le podcast
Nekromantheon
Visions Of Trismegistos
Lire la chronique
Spellforger
Upholders Of Evil (EP)
Lire la chronique
La Voûte présente : la Série Dungeon Synth (Avec Maxime) - #1 Introduction générale
Lire le podcast
Nightfall
At Night We Prey
Lire la chronique
Necronomicon
The Final Chapter
Lire la chronique
La Voûte #5 - La Trilogie Dead Can Dance
Lire le podcast
Apprends le LATIN avec le Black Metal.
Lire le podcast
Bütcher
666 Goats Carry My Chariot
Lire la chronique
La Voûte #4 - La prérogative de l'Imaginaire
Lire le podcast
The Crown
Royal Destroyer
Lire la chronique
Enforced
Kill Grid
Lire la chronique
Possessed
The Demo-nic boxset (Compil.)
Lire la chronique
Torn Fabriks
Mind Consumption (EP)
Lire la chronique
Witches Hammer
Damnation Is My Salvation
Lire la chronique
La Voûte #3 - La prérogative de l'Imaginaire
Lire le podcast
David THIERREE : le meilleur illustrateur de BLACK METAL ???
Lire le podcast
Bloodkill
Throne Of Control
Lire la chronique
Invincible Force
Decomposed Sacramentum
Lire la chronique
5ème cérémonie des BM Awards
Lire le podcast
Power Trip
Hornet's Nest (Single)
Lire la chronique
Un suppôt et au lit : MARDUK
Lire le podcast
No Return
Live XXX (Live)
Lire la chronique
Bilan 2020
Lire le bilan
BM : Les polémiques à deux balles (et un peu plus)
Lire le podcast
Darkness
Over And Out (EP)
Lire la chronique
Zombiefication
At The Caves Of Eternal
Lire la chronique
Messiah
Fracmont
Lire la chronique
Loudblast
Manifesto
Lire la chronique
Harlott
Detritus Of The Final Age
Lire la chronique