chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
116 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Exodus - Shovel Headed Kill Machine

Chronique

Exodus Shovel Headed Kill Machine
J'avais l'intention de commencer cette chronique par un "Exodus, un groupe qu'on ne présente plus". C'eût été une erreur parce qu'en fait, y'a vraiment besoin! Et pour cause puisque les 3/5èmes du combo de la Bay Area, le premier groupe de Kirk Hammett il est bon de rappeler, se sont fait la malle depuis le pourtant très réussi Tempo Of The Damned. Pas n'importe lesquels en plus: Tom Hunting, batteur et fondateur du groupe en 1980, le guitariste Rick Hunolt, pratiquement là depuis le début, et Steve "Zetro" Souza, l'éternel remplaçant du regretté Paul Baloff, foudroyé en 2002 par une crise cardiaque. Il semblait difficile de se relever d'un coup pareil et pourtant Gary Holt, l'unique garant de l'esprit Exodus, a réussi à s'encadrer de monstres sacrés du thrash. En effet, mis à part le nouveau chanteur Rob Dukes, inconnu au bataillon, ce sont Lee Altus de Heathen (si vous avez le déshoneur et la honte de ne pas connaitre ce groupe heavy/thrash, jetez vous sur leur classique Victims Of Deception sorti en 1991!) et Paul Bostaph (ex-Slayer, Testament...) qui
le rejoignent. Malgré ce line-up aux allures de all-star band, le doute restait présent sur la capacité d'Exodus à continuer sous ce nom après tout ces remaniements. Alors nouveau départ ou dernier soubresaut d'un groupe mythique en fin de vie?

Pour répondre à cette question, une seule solution. Non pas la manifestation mais plutôt l'écoute de ce nouvel album, baptisé Shovel Headed Kill Machine. Il ne faut alors pas plus de 30 secondes pour être rassuré: le morceau d'ouverture, "Raze", est une pure tuerie: l'alternance entre la basse et les guitares sur les couplets fait frémir d'excitation. Ce titre nous permet également de faire les présentations avec le nouveau chanteur. Je dois avouer que c'est sur lui que mes appréhensions se dirigeaient mais je les ai rapidement oubliées. Sans être complètement différente du registre old-school de Souza, la voix de Dukes est plus virulente, plus grave et se fond parfaitement avec la musique. Et puis les choeurs hardcore qu'Exodus affectionne depuis toujours sont de la partie, c'est que du bonheur comme dirait l'autre!

"Raze" nous fait aussi découvrir la production. Celle-ci est parfaite, trop même. On aurait ainsi préféré une prod' plus spontanée, plus crade, bref plus old-school pour coller à l'esprit du groupe et pour un impact plus tranchant au niveau des riffs. Je trouve également le son des toms trop synthétique. Sinon c'est sûr, les moyens ont été mis de ce côté là et énorme point positif en ce qui me concerne, la basse est extrêmement audible (presque sur-mixée en fait) et froide comme la pochette de l'album, moins kitsh que d'habitude (quoique!) mais toujours aussi clichesque (en gros j'adore!). Déjà bien mis en valeur sur le The New Age of Chaos de Vile, Jack Gibson n'a ainsi pas perdu son temps ses derniers mois!

Entrons maintenant dans le vif du sujet (il serait temps me direz-vous!), à savoir si la Machine Tueuse à Tête de Pelle (ça le fait tout de suite beaucoup moins en français n'est ce pas?!) fait honneur à la discographie d'Exodus. La réponse se trouve déjà dans la note en haut de la page: oui. Gary Holt semble avoir plus que jamais foi dans le thrash et a su nous pondre ses riffs accrocheurs et headbangants au possible ("Shudder To Think" n'est qu'un exemple parmi tous les autres) dont il a le secret, tout ça à la gloire du bon vieux thrash métal des familles. Le style Exodus n'a en rien perdu de sa superbe et reste reconnaissable entre mille. Les morceaux sont longs mais suffisamment variés dans leurs rythmes pour qu'on ne s'ennuie pas au bout de la 3ème minute. Ma satisfaction aurait même pû être plus grande si le tempo avait été globalement plus rapide (du thrash quoi nom d'un foutre!), même si côté vitesse les deux derniers morceaux, "44 Magnum Opus" et "Shovel Headed Kill Machine" (putain énorme ces choeurs sur le refrain, j'imagine déjà en live!) font figure d'ode au dieu thrash.

Dernier élément sans lequel le thrash ne serait pas ce qu'il est, les soli. Avec un ou deux par morceaux, attendez-vous à une bonne rasade. Ca fleurent bon la vieille école et ça fait plaisir!

Voilà qu'on arrive à la fin de cette chronique et je vous vois déjà vous demander mais putain il parle pas de Bostaph ce con? J'ai en fait gardé le meilleur pour la fin. Et puis on le connait le Paul, on sait ce qu'il vaut. Shovel Headed Kill Machine est là pour le confirmer une fois de plus: ce mec est un tueur, surtout à la double qu'il maîtrise comme personne. Forbidden, Slayer, Testament, maintenant Exodus, il ne manque plus que Metallica à son tableau de chasse! Né pour jouer du thrash qu'on pourrait lui coller sur la gueule! Holy Shit!

Alors non, Exodus n'est pas mort, du moins pas encore. C'est ce qu'il faut retenir de ce Shovel Headed Kill Machine. Avec Altus et Bostaph, un échec était de toute façon difficilement envisageable. Au moins aussi bon que Tempo Of The Damned, ce nouvel opus vient garnir une discographie exemplaire, entamée de manière magistrale par le classique Bonded By Blood (1985). Reste maintenant à voir en live si l'alchimie fonctionne aussi bien.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

12 COMMENTAIRE(S)

Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
27/07/2008 14:50
note: 7.5/10
Les meilleurs titres sont les deux derniers, vraiment surviolents ! le reste est plus inégal, que ce soit le chant ou les solos. Pas de soucis pour les riffs par contre. Mention bien, mais je préfère "Tempo" (plus old school) ou "Atrocity Exhibition" (plus abouti)
Backstaber citer
Backstaber
02/10/2005 16:15
"Merdique" par rapport au chef d'oeuvre "Bonded By Blood" ! Clin d'oeil

Sinon oui il n'est pas merdique en soi.
Hellswrath citer
Hellswrath
01/10/2005 22:03
Backstaber a écrit : Je le réécoute de temps en temps paske y a quand même des putains de riffs ("Black List" et "Tempo Of The Damned" aaaaargh) mais ils sont répétés à l'infini c'est lassant ! Ils auraient sûrement gagner à racourcir les morceaux je pense.
Et cette prod de batterie Pro Tool c'est ignoble surtout au vu du batteur monumental (un de mes préférés) ! Faut écouter le live "Another Lessons In Violence" c'est .. indescriptible d'énergie !

'right, donc pas non plus merdique le Tempo, comme avant je suis pas d'accord sur les compos (que je trouve eskellantes) mais t'as raison sur la prod bien chiante.
m/
Backstaber citer
Backstaber
01/10/2005 15:05
Je le réécoute de temps en temps paske y a quand même des putains de riffs ("Black List" et "Tempo Of The Damned" aaaaargh) mais ils sont répétés à l'infini c'est lassant ! Ils auraient sûrement gagner à racourcir les morceaux je pense.
Et cette prod de batterie Pro Tool c'est ignoble surtout au vu du batteur monumental (un de mes préférés) ! Faut écouter le live "Another Lessons In Violence" c'est .. indescriptible d'énergie !
Hellswrath citer
Hellswrath
01/10/2005 6:38
Backstaber a écrit : Wai tête d'affiche comme ils l'étaient à Rennes y a deux ans ! Putain quel pied avec seulement deux titres de la bouze "Tempo Of The Damned" et le reste du "BbB" !

o/

Enculé tu les as vus, chanceux.
Voilà, stout.
T'as pas redonné une chance au Tempo depuis ?
Backstaber citer
Backstaber
30/09/2005 19:00
Wai tête d'affiche comme ils l'étaient à Rennes y a deux ans ! Putain quel pied avec seulement deux titres de la bouze "Tempo Of The Damned" et le reste du "BbB" !

o/
Hellswrath citer
Hellswrath
29/09/2005 13:00
Keyser Söse a écrit : Vous parlez de quel concert? Parce que si c'est le X-Mass je crois que je vais y faire un tour juste pour eux!
moi aussi je parle du X-Mas. Dommage qu'ils ne soient pas tête d'affiche Déçu.
Keyser citer
Keyser
28/09/2005 14:28
note: 8/10
Vous parlez de quel concert? Parce que si c'est le X-Mass je crois que je vais y faire un tour juste pour eux!
Hellswrath citer
Hellswrath
28/09/2005 14:16
Silenced-Self a écrit : Un très bon album de thrash comme peu de groupes en font encore.
Une des meilleures sorties dans ce domaine depuis fort longtemps.
"attend en trepignant de les voir en concert"

On se verra là-bas haha.
Excellent album, très bonne surprise du chanteur. Dommage qu'il soit aussi "commun" mais il remplit bien le poste.
Des tonnes de riffs mortels (le riff de Shudder To Think), des refrains Exodiens à la pelle (haha) comme sur Shovel Headed Kill Machine (et le break quasi doomien -pour du Exodus- au milieu...), juste de quoi prendre son pied.
Silenced-Self citer
Silenced-Self
28/09/2005 8:50
note: 8/10
Un très bon album de thrash comme peu de groupes en font encore.
Une des meilleures sorties dans ce domaine depuis fort longtemps.
"attend en trepignant de les voir en concert"
Chri$ citer
Chri$
27/09/2005 19:28
j'accroche pas du tt au chant, comme tt les groupes du genre...dommage parce qu'avec Bostaph aux futs ça avait tt pr me plaire, mais non...pis ça manque un peu de blasts lol
Keyser citer
Keyser
27/09/2005 18:35
note: 8/10
Sortie le 4 octobre amis thrashos Headbang

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Exodus
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (10)  7.95/10
Webzines : (29)  8.04/10

plus d'infos sur
Exodus
Exodus
Thrash metal - 1979 - Etats-Unis
  

écoutez
tracklist
01.   Raze
02.   Deathamphetamine
03.   Karma's Messenger
04.   Shudder To Think
05.   I Am Abomination
06.   Altered Boy
07.   Going Going Gone
08.   Now Thy Death Day Come
09.   44 Magnum Opus
10.   Shovel Headed Kill Machine

Durée totale: 52'58

line up
voir aussi
Exodus
Exodus
The Atrocity Exhibition
(Exhibit A)

2007 - Nuclear Blast Records
  
Exodus
Exodus
The Human Condition
(Exhibit B)

2010 - Nuclear Blast Records
  
Exodus
Exodus
Let There Be Blood (Réenr.)

2008 - Zaentz Records
  
Exodus
Exodus
Bonded By Blood

1985 - Torrid Records
  
Exodus
Exodus
Fabulous Disaster

1988 - Music For Nations
  

Essayez aussi
Condition Critical
Condition Critical
Extermination Plan

2016 - Autoproduction
  
Razend
Razend
White Goat 2

2016 - Autoproduction
  
Kreator
Kreator
Violent Revolution

2001 - Steamhammer Records (SPV)
  
Num Skull
Num Skull
Ritually Abused

2014 - Relapse Records
  
Legion Of The Damned
Legion Of The Damned
Malevolent Rapture

2006 - Massacre Records
  

Horrorscope
The Crushing Design
Lire la chronique
Le Canyon - Spécial 2 + Concours - Le Dernier Sabbath
Lire le podcast
Monolyth
A Bitter End - A Brave New ...
Lire la chronique
Les clips dans le black metal (Et ta gueule !)
Lire le biographie
Le Canyon - Épisode 19 - L'autel Païen
Lire le podcast
Voivod 35th Anniversary European Tour
Bio-Cancer + Hexecutor + Vo...
Lire le live report
Aborted
Terrorvision
Lire la chronique
Pig Destroyer
Head Cage
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 18 - Le Livre des Mauvaises Décisions
Lire le podcast
Kill-Town Death Fest 2018 / The Resurrection Edition
Lire le dossier
French Black Metal : Les illuminés
Lire le podcast
Ultra-Violence
Operation Misdirection
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 17 - Entretien avec un Bourreau.
Lire le podcast
Panzer Squad
Ruins
Lire la chronique
Dreadful Fate
Vengeance
Lire la chronique
Nuclear Assault
Handle With Care
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 16 - And the Legend Leaves Town ...
Lire le podcast
Black Metal de Pologne, mais pas Behemoth, ni Graveland, mais plutôt....
Lire le podcast
Hellish
The Spectre Of Lonely Souls
Lire la chronique
Skeletonwitch
Devouring Radiant Light
Lire la chronique
METAL MEAN FESTIVAL
Auðn + Convulse + Cult of F...
Lire le live report
Hirax European Summer Tour 2018
Antagonism + Dissident + Hi...
Lire le live report
Sylak Open Air 2018
At The Gates + Bloodbath + ...
Lire le live report
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique
Devastatiön
Drink With The Devil (EP)
Lire la chronique
Nuclear Assault
Survive
Lire la chronique
Exmortus
The Sound Of Steel
Lire la chronique
Le NSBM... un thème arisk !
Lire le podcast
Nuclear Assault
The Plague (EP)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 14 - The Great Northern Live Report
Lire le podcast