chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
138 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Meshuggah - Nothing

Chronique

Meshuggah Nothing
Mettons tout de suite les choses au clair, c’est le premier album de Meshuggah que j’écoute : En fait, Meshuggah est exactement le style de groupe que tout le monde s’accorde à dire qu’il est excellent, mais qu’au final peu de gens connaissent bien. La sortie (4 ans après le précédent !) de ce nouvel album fut donc pour moi l’occasion de voir à quoi pouvait ressembler la « bête ». En plus je trouvais la pochette vraiment sympa (rappelant un peu le film Le Cobaye…), bien que le livret soit un peu désuet (pas de paroles, pas de photos…)
Je vous préviens tout de suite la première écoute d’un album de Meshuggah, c’est quelque chose, et ça peut même se révéler douloureux (lol). Au début on a la sensation d’un joyeux bordel, d’écouter un truc qui n’a ni queue ni tête ! La batterie joue tout le temps à contretemps sur un rythme qui est souvent différent des autres instruments. Les guitares, elles, sont accordé six pieds sous terres, jouent le rôle de rythmique lorsqu’elle ne nous balancent pas un solo hyper-tranchant qui n’a rien à voir avec le reste de la chanson. Jens Kidman, le chanteur, débite ses paroles en hurlant comme un damné, et ça pour hurler, il hurle (son chant est totalement hors-normes, une sorte de chant thrash, vachement appuyé…). Inutile de chercher une once de mélodie dans ce disque, car il n’est composé que de pur violence (enfin on peut quand même noté quelques très courts passages, un tantinet mélodieux, mais c’est vraiment assez rare…)

Mais alors pourquoi ce disque est il si génial ? Tout simplement parce qu’avec un petit peu de patience, on s’aperçoit que le travail artistique est hors-normes ! L’ambiance qui se dégage dans ce disque est incroyable. Sous leur apparente déconstruction, les morceaux sont super structurés ; la batterie joue un rythme, les guitares nous balancent un riff énorme, et paf ! à coté de ça la batterie s’embarque dans un autre rythme, tandis que Jens débite tranquillement ces paroles. Les riffs parlons-en, ils sont tout simplement géniaux ! Super lourd, avec un coté abrasif (c’est le seul terme qui me vient à l’esprit !!!), c’est le genre de riff à pas écouter trop fort, si vous voulez pas devenir complètement dingue. Techniquement, ben là aussi c’est assez hors-normes, les gratteux enchaînent riff super technique avec un méchant solo en tapping, le batteur lui arrive à diviser son jeu pour jouer sur deux rythmique différentes !!!

Comme vous pouvez le voir, ma chronique est presque aussi bordélique que le cd que je décris. Décrire la musique de Meshuggah avec des mots est vraiment super compliqué, et je ne saurais trop vous conseiller de vous faire une idée par vous même, car ces petits suédois (encore !!! l ;-) en valent vraiment la peine !!! Personnellement, ma préférence va pour le titre Straws Pulled At Random, qui en plus de provoquer un headbanging frénétique, contient un des riffs les plus lourds et les plus malsain que j’ai jamais entendu, vraiment excellent !! Bon, n’hésitez pas, ils nous en sortent un comme ça seulement tout les 4 ans, donc ce serais dommage de passer à coté de celui là !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

12 COMMENTAIRE(S)

Suppaman citer
Suppaman
06/04/2009 05:39
Album majeur de meshuggah de part son groove et sa complexité rythmique, même dans les chansons "simples" (cette crush cymbal décallée par rapport aux 2 tempos caisse + cymbale dans le debut de rationnal Gaze )
Cet album est trop souvent sous-estimé.
Il y'a dans cet album l'un des 3 meilleurs riffs de Meshuggah : à partir de 3 min dans "Closed Eye Visuals".
(avec la 2ème partie de "Sane" et ce qui débute à 17min dans " I ", qui, au passage, n'a toujours pas été chroniqué, alors qu'il est exceptionnel)
Ander citer
Ander
30/03/2008 16:31
note: 9.5/10
Neant Distordu a écrit : Il est clair que cet album est considéré souvent comme le meilleur, le plus complexe etc mais je le trouve vraiment dur a ecouter d'une traite.

Je me demande où tu as lu ça...

Pour les trues fan les meilleurs resteront D.E.I et Chaosphere et ceux qui ont un peu de bon sens ont bien vu que cet album a parfaitement sa place dans la carrière du groupe ...
Neant Distordu citer
Neant Distordu
30/03/2008 13:58
note: 7/10
Il est clair que cet album est considéré souvent comme le meilleur, le plus complexe etc mais je le trouve vraiment dur a ecouter d'une traite.
Ander citer
Ander
15/12/2005 23:32
note: 9.5/10
Pareil que Kollapse! Nothing est tout aussi bon que Chaosphere...Mais il est quand même moins varié, faut avouer.
kollapse citer
kollapse
22/11/2005 12:33
Excellent album, pas moins bon que "chaosphere" pour ma part, juste très différent. Si "chaosphere" representait le chaos (logique quelque part), "nothing", lui, représente la partie hypnotique, psyché des Suèdois, bien que la musique reste evidemment oppressante, un veritable rouleau compresseur...Bref, "nothing" est pour moi une tuerie, des titres comme "rational gaze", "perpetual black second" ou encore "straws pulled at random" sont énormes. 9/10
Ander citer
Ander
24/07/2005 22:17
note: 9.5/10
Pas ton trip on dira Jester. Clin d'oeil Je le trouve très expérimental dans le son, c' est terrible.
Raoul citer
Raoul
08/07/2005 4:39
HAHAHA!

sinon plus sérieusement, trop intellectualiser certains types de musique est une chose rigolote.

surtout quand c'est pas focrément judicieux et qu'en plus on n'y connaît pas grand chose.
Hellswrath citer
Hellswrath
08/07/2005 0:06
note: 7.5/10
OH ! NON ! PAS DU 7/4 !!! C'EST SALAUD !!
Jester citer
Jester
07/07/2005 19:14
8 cordes les grattes...
j'vois pas l'intéret de cette course a la rythmique la plus grave...
Mayhem citer
Mayhem
07/07/2005 18:23
note: 9/10
Perso je trouve cet album vraiment exellent.

Les rythmes de batterie sont vraiment très complexes, le rythme est bizarre du genre 7/4 qui a tendance a se décaler mais le batteur et les autres musicos utilisent toujours un subterfuge a la fin pour se recaler. C'est réellement impressionnant au niveau complexité sonore.

Les gratteux de Meshuggah ont aussi des grattes sur mesures 1 ou 2 cordes graves en plus ce qui donne des sonorité ien particulière (par contre je sais pas si dans cette album ils ont leur grattes sur mesure)
Ander citer
Ander
04/05/2005 17:45
note: 9.5/10
Tain, 9 sur 10 il y va pas de notes mortes le chroniqueur. Sourire Mais je rejoins son avis. Trop sous estimé cet album! Les gens restent bloqués sur Chaos'...
citer
Bluchkrakt
22/10/2004
Pareille .
Je trouve cette album magiquement fou, génialement décalé, completement psychédélique ...enfin bon comme dit dans la kro y'a pas vraiment de mots pour décrire la sensation qui se dégage de l'écoute de cette album .
Taranis je te conseil aussi Destroy Erase Improve qui montre une face encore plus violente de Meshuggah.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Meshuggah
Cyber métal
2002 - Nuclear Blast Records
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (30)  8.67/10
Webzines : (21)  7.54/10

plus d'infos sur
Meshuggah
Meshuggah
Metal progressif - 1987 - Suède
  

tracklist
01.   Stengah
02.   Rational Gaze
03.   Perpetual Black Second
04.   Closed Eye Visuals
05.   Glints Collide
06.   Organic Shadows
07.   Straws Pulled At Random
08.   Spasm
09.   Nebulous
10.   Obsidian

Durée totale : 53:09

line up
voir aussi
Meshuggah
Meshuggah
Catch 33

2005 - Nuclear Blast Records
  
Meshuggah
Meshuggah
Chaosphere

1998 - Nuclear Blast Records
  
Meshuggah
Meshuggah
obZen

2008 - Nuclear Blast Records
  
Meshuggah
Meshuggah
Koloss

2012 - Nuclear Blast Records
  
Meshuggah
Meshuggah
Contradictions Collapse

1991 - Nuclear Blast Records
  

Essayez aussi
Sybreed
Sybreed
God Is An Automaton

2012 - Listenable Records
  
Supuration/S.U.P.
Supuration/S.U.P.
Hegemony

2008 - Holy Records
  
Mnemic
Mnemic
Sons Of The System

2010 - Nuclear Blast Records
  
Fear Factory
Fear Factory
Digimortal

2001 - Roadrunner Records
  
Mnemic
Mnemic
Mnemesis

2012 - Nuclear Blast Records
  

Seven Steps Of Denial
From Ashes
Lire la chronique
FRENCH BLACK METAL : Un petit coup (et puis c'est tout)
Lire le podcast
Urn
Iron Will Of Power
Lire la chronique
Swarm
Anathema
Lire la chronique
Power Trip
Opening Fire: 2008​-​2014 (...
Lire la chronique
PPCM #24 - A Link to the Past (les groupes de mes poésiques)
Lire le podcast
Exhorder
Mourn The Southern Skies
Lire la chronique
BLACK METAL ! Le TOP de...
Lire le podcast
Division Speed
Division Speed
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2019 / The Decompomorphosis
Lire le dossier
Critical Defiance
Misconception
Lire la chronique
LORDS OF CHAOS : La Sakranalyse
Lire le podcast
Inculter
Fatal Visions
Lire la chronique
Hatriot
From Days Unto Darkness
Lire la chronique
METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Tantara
Sum of Forces
Lire la chronique
Sacred Reich
Awakening
Lire la chronique
Retour de vacances, et ZOU !
Lire le podcast
Enforced
At The Walls
Lire la chronique
Death Angel
Humanicide
Lire la chronique
USBM is SH*T
Lire le podcast
Metal Magic XII
Lire le dossier
PPCM #20 - Encore plus de Jazz Metal
Lire le podcast
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique