chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
109 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Chimaira - Resurrection

Chronique

Chimaira Resurrection
J'ai toujours un petit pincement au coeur quand sort un nouvel album de Chimaira. Le gang de Cleveland fait en effet partie des groupes, aux côtés de Coal Chamber (on ne rigole pas, merci!) qui ont réussit à me faire revenir dans le metal après deux-trois années d'errance. The Impossibility Of Reason m'avait mis une grosse mandale par une efficacité hors-norme. Chimaira montrait lui un groupe plus mature aux compositions plus riches. Qu'allait nous réserver ce Resurrection? J'en mouillais ma culotte rien que d'y songer...

Surtout qu'exit Kevin Talley, peu à sa place dans une formation power/thrash et welcome back Andy Herrick, batteur des débuts. Forts désormais d'une fanbase large et bien établie ainsi que d'une assurance impressionnante, les Américains avaient tous les ingrédients en mains pour nous sortir le grand jeu et un opus qui dépasserait peut-être The Impossibility Of Reason, toujours leur plus belle offrande à ce jour.

Malheureusement ce n'est pas tout à fait le cas. Sans être mauvais, bien au contraire, Resurrection s'est avéré en fait une petite déception compte tenu de mes attentes. Chimaira n'a pas vraiment changé de recette mais après un éponyme ambitieux, j'attendais que le combo de l'Ohio enfonce le clou. Au contraire, c'est plutôt un retour en arrière que nous propose le sextuor. Moins complexe et sombre que le full-length précédent, Resurrection recourt davantage à l'efficacité qu'à des compositions alambiquées et épiques. Ce qui aurait pu s'avérer payant si les morceaux avaient été aussi foutrement jouissifs que ceux de The Impossibility Of Reason. Pas de bol, l'efficacité est moindre et on s'ennuie à plusieurs reprises lors de l'écoute, à cause de certains titres pas très inspirés ni convaincants et même parfois trop mous (un "Pleasure In Pain" anecdotique, "Killing The Beast" qui ne décolle jamais, "End It All" à part un bon refrain, "The Flame" malgré un riff original vers la troisième minute...). Au lieu de jouer la carte de la rapidité ou de la dextérité, la bande à Hunter choisit souvent la facilité en nous aspergeant à tout va de saccades à la double certes puissantes et efficaces (merci la production!) mais vite soûlantes. Une des grandes forces de Chimaira, les soli, est ici un peu mise de côté. On a bien encore le droit à quelques échappées mélodiques solitaires ("Resurrection", "Worthless", "Six", "No Reason To Live", "End It All", "Black Heart", "Needle", "Empire", "Paralized") mais rien de comparable et surtout, c'est bien moins inspiré. On notera également qu'une nouvelle fois, à part sur l'intro de "Six", la basse chez Chimaira, on s'en fout! Autre doléances au niveau du chant cette fois, un manque de refrains fédérateurs (exceptés les Never back down, never back down, destroying everything de "Six" et celui d'"End It All") des effets vocaux inutiles ("Six"), parfois même irritants ("The Flame") mais surtout un retour des chants clairs pas vraiment les bienvenus ("Resurrection", "Pleasure In Pain", "Six", "Killing The Beast", "End It All", "Empire"). Mark Hunter est un très bon hurleur mais dès qu'il s'agit de vraiment chanter, c'est une autre histoire et ça gâche pas mal de morceaux. Le pire restant "Killing The Beast" dont les voix claires à 2' font penser à du Linkin Park! J'aime bien Linkin Park (ouais je sais, trop la honte!) mais ce n'est pas tout à fait ce qu'on attend de Chimaira. Au delà de ça, Hunter crie toujours aussi bien avec son timbre arraché facilement identifiable, se permet même quelques growls à la Bo Summer ("Worthless") ou des murmures qui laissent la place à un peu de variété ("Resurrection", "Six", "End It All", "Needle", "Empire"). Dernier reproche, la durée beaucoup trop longue du disque (près d'une heure). Pourtant il y avait de quoi tailler...

Présenté comme ça, avec un acharnement légèrement excessif, on pourrait penser que Resurrection est un gros ratage. Je n'irai pas jusque là. Une déception, sûrement mais pas si grosse que ça, les défauts évoqués n'étant là que pour souligner cette déception. C'est comme ça quand on attend un album, on en attend peut-être trop et on a tendance à exacerber les points noirs! Parce que Resurrection malgré tous ces petits ratés, n'en reste pas moins un bon album, efficace et taillé pour le live, avec tout plein de bons riffs rentre-dedans, des compos et des rythmiques variées, même si j'aurais aimé plus d'accélérations thrashy. Une bonne agressivité se dégage de l'opus, on a même le droit à quelques blast-beats bien sentis ("Resurrection", "Empire"), tout en gardant de la place pour quelques belles mélodies entêtantes ("Six", "Black Heart", "Empire", "Kingdom Of Heartache"). Et Resurrection garde un peu de la trace sombre héritée de l'éponyme. Concernant l'ambiance d'ailleurs, les samples discrets mais omniprésents de Chris Spicuzza prennent tout leur sens lors d'écoutes attentives au casque. Pour une fois, ils servent vraiment à quelque chose! Voyez que même si l'opus n'atteint pas tout à fait l'objectif que je lui avais fixé, il s'en sort tout de même très bien. Chimaira continue ainsi à sortir des albums de qualité et à se construire une belle renommée. Toutefois, les notes descendent petit à petit depuis un The Impossibility Of Reason toujours inégalé. Le prochain album, The Infection, devrait être déterminant...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

armageddon200 citer
armageddon200
23/01/2011 13:59
note: 7.5/10
Faut vraiment s'habituer à la voix du chanteur, mais musicalement c'est excellent... la chanson Six vaudrait à elle seule l'achat de l'album...
citer
Hostility
14/07/2009 17:52
Un sacré album pour chimaira avec de très bon riffs et ambiances, du très lourd ! 9/10
NightSoul citer
NightSoul
27/04/2009 15:49
note: 7/10
Album sympa mais un peu en deçà de l'éponyme mais ça reste pas mal
The Impossibility Of Reason restera LA claque du groupe pour ma part.
Et puis le dernier album... je préfère attendre lachronique
donvar citer
donvar
27/04/2009 15:33
note: 8/10
je serai moins dur que toi Keyser même si cette album ne vaut pas l'éponyme et The impossibility of reason. Certes Killing the Beast est nulle, mais je pense que l'enchaînement six et No reason to live est le meilleur que chimaira est fait à l'heure actuelle...
The infection est mou par contre...sacrément chiant. j'attends ta chronique de pied ferme!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Chimaira
Power/Thrash
2007 - Roadrunner Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (18)  7.86/10
Webzines : (27)  7.85/10

plus d'infos sur
Chimaira
Chimaira
Power/Thrash - 1998 † 2017 - Etats-Unis
  

écoutez
vidéos
Resurrection
Resurrection
Chimaira

Extrait de "Resurrection"
  

tracklist
01.   Resurrection
02.   Pleasure In Pain
03.   Worthless
04.   Six
05.   No Reason To Live
06.   Killing The Beast
07.   The Flame
08.   End It All
09.   Black Heart
10.   Needle
11.   Empire
12.   Kingdom Of Heartache (bonus track)
13.   Paralyzed (bonus track)

Durée : 59'09

line up
parution
6 Mars 2007

voir aussi
Chimaira
Chimaira
The Infection

2009 - Nuclear Blast Records
  
Chimaira
Chimaira
Chimaira

2005 - Roadrunner Records
  
Chimaira
Chimaira
Pass Out Of Existence

2001 - Roadrunner Records
  
Chimaira
Chimaira
The Impossibility Of Reason

2003 - Roadrunner Records
  

Essayez aussi
Seven Tongues Of God
Seven Tongues Of God
MentalizatioN

2007 - Autoproduction
  
Mystic Prophecy
Mystic Prophecy
Ravenlord

2011 - Massacre Records
  
Byzantine
Byzantine
Oblivion Beckons

2008 - Prosthetic Records
  
Exmortus
Exmortus
Ride Forth

2016 - Prosthetic Records
  
Exmortus
Exmortus
The Sound Of Steel

2018 - Prosthetic Records
  

Unsafe
Manipulative Progress
Lire la chronique
Bloody Alchemy
Reign Of Apathy
Lire la chronique
25th Anniversary Tour
Machine Head
Lire le live report
Le Black Metal... CA M'AGACE !!!
Lire le podcast
Nox Irae
Here The Dead Live (EP)
Lire la chronique
Sadistic Ritual
Visionaire Of Death
Lire la chronique
Nuclear Assault
Out Of Order
Lire la chronique
FRENCH BLACK METAL : Un petit coup (et puis c'est tout)
Lire le podcast
Urn
Iron Will Of Power
Lire la chronique
Swarm
Anathema
Lire la chronique
Power Trip
Opening Fire: 2008​-​2014 (...
Lire la chronique
PPCM #24 - A Link to the Past (les groupes de mes poésiques)
Lire le podcast
Exhorder
Mourn The Southern Skies
Lire la chronique
BLACK METAL ! Le TOP de...
Lire le podcast
Division Speed
Division Speed
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2019 / The Decompomorphosis
Lire le dossier
Critical Defiance
Misconception
Lire la chronique
LORDS OF CHAOS : La Sakranalyse
Lire le podcast
Inculter
Fatal Visions
Lire la chronique
Hatriot
From Days Unto Darkness
Lire la chronique
METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Tantara
Sum of Forces
Lire la chronique
Sacred Reich
Awakening
Lire la chronique
Retour de vacances, et ZOU !
Lire le podcast
Enforced
At The Walls
Lire la chronique