chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
167 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Martyr - Hopeless Hopes

Chronique

Martyr Hopeless Hopes
Je vous ai souvent parlé de l'excellence de la scène death technique canadienne du milieu des années 2000 avec d'excellents albums de Quo Vadis, Augury, Neuraxis et même de Cryptopsy avec un « Once Was Not » inhabituel de qualité de la part de ce groupe. Mais je ne vous ai jamais parlé de Martyr, pourtant actif à cette époque avec Feeding The Abscess, car s'il n'y a pour moi qu'un seul album digne d'intérêt chez le groupe aux frères Mongrain c'est bien Hopeless Hopes. Qu'importe qu'il soit l'album le moins apprécié des fans de la dernière période du groupe, c'est le seul qui puisse être labellisé « death technique » alors que le style était totalement au creux de la vague cette année là, et qu'à l'époque où les seuls représentants connus du death canadien étaient Gorguts, Cryptopsy et Kataklysm. C'est en effet en 1997 que le premier opus de Martyr vit le jour, 3 ans après que les frères Mongrain décidèrent de s'entourer de Pier-Luc Lampron et François Richard.

Et oui, c'est bien encore à l'époque du death technique (presque) pur jus que pratiquait Martyr, loin des saccades et des riffs mélodiquement lacunaires, certes bien plus techniques, mais bien moins death metal, de Warp Zone et Feeding The Abscess. Le style des canadiens est ici plutôt à rapprocher de Death, une sorte de Symbolic croisé à mi-temps aux rythmiques très thrash non dénuées de subtilités d'un Pestilence. Car même si les guitares s'autorisent de temps à autre un peu de répit dans une succession d'accords montés sur ressorts, ce sont la batterie très aérienne au jeu de cymbale assez développé et la basse vrombissante de François Mongrain qui apportent la touche de subtilité nécessaire pour maintenir l'originalité dans les compositions. L'exemple frappant de la variété du registre de Martyr se trouve dans le morceau « Hopeless Hopes », avec son contre-temps totalement assassin à 1:50, son passage très calme vers 3:00 et sa rythmique thrash qui s'enchaîne avec un passage dans la grande tradition du death technique amorçant un solo très agréable. Les mélodies sont délicates, les riffs efficaces et les morceaux très variés à l'image du titre éponyme décrit ci-dessus. Il est amusant de noter que le riff de « Inner Peace » de 3:20 à 3:30 et de 3:55 à 4:12 est exactement le même (mais sur un ton différent) que celui qui sert d'intro à « Spirit Crusher » de Death, que l'on retrouve sur The Sound Of Perseverance, qui sortira un an plus tard. Chuck aurait-il tout piqué aux frères Mongrain ?

Autre point commun avec la dernière œuvre de Death, le chant de Daniel Mongrain qui divise sacrément les auditeurs, tant il ressemble à un mélange entre un chant metalcore et une voix death metal criée. Pour moi, c'est le plus gros défaut de Martyr, les vocaux allant même jusqu'à l'insupportable, en particulier sur « Non Conformis » que j'ai du mal à écouter. Pourtant si la voix de Daniel Mongrain n'est pas un must sur Hopeless Hopes, ce n'est rien par rapport à l'horreur atteinte sur le second album des canadiens ! Heureusement, la section instrumentale relève déjà plus de l'excellence, et c'est une foison de moments mémorables que l'album propose, avec en ce qui me concerne le titre éponyme (que je continuerai de prendre en exemple tout au long de cette chronique, oui-oui !) comme point d'orgue. Les très bonnes lignes de basse de François Mongrain que l'on retrouve tout au long de l'album illuminent les mélodies des guitares ou apportent un énorme plus quand elles se cantonnent à un rôle exclusivement rythmique. Si François Richard n'a pas le talent de son successeur, Patrice Hamelin, son jeu a suffisamment de variété pour bien coller au death technique que Martyr pratiquait alors, bien qu'il ne fasse jamais rien d'impressionnant, faute de vitesse et de densité aussi bien dans son jeu que dans la musique du groupe, d'une manière générale.
Les saccades qui deviendront plus tard caractéristiques du groupe (composant à peu près 80% de leurs morceaux) se retrouvent déjà sur le très poussif « Ars Nova », de loin le plus mauvais morceau de l'album, mais qui n'arrive tout de même pas à la cheville du degré de médiocrité que le groupe atteindra avec Warp Zone et Feeding The Abscess. On retrouve aussi quelques passages désagréables disséminés çà et là au détour d'un break, mais heureusement ils durent rarement assez longtemps pour gêner totalement l'écoute.

Évidemment, une voix irritante et des compositions imparfaites ne placent pas Hopeless Hopes au panthéon des albums de death technique sortis à ce jour. Pourtant, nombre de passages agréables attendent l'auditeur qui jetterait une oreille sur le premier opus des québécois, qui fût une des rares sorties du style à l'époque. Et si la personnalité de Martyr ne s'est effectivement affirmée que dans ses deux réalisations ultérieures, cet album reste pour moi ce que le groupe a fait le mieux. La nouvelle face de Martyr est bien plus orientée sur le côté rythmique au détriment de la mélodie, ce qui s'explique par un changement de style radical aussi logique que bienvenu pour le groupe, qui allait sortir de l'anonymat. Pour moi, les québécois ont gagné en originalité ce qu'ils ont perdu en qualité, mais heureusement pour leur compte en banque, mon avis semble minoritaire. Je ne saurais désormais que vous conseiller de vous procurer la réédition de Hopeless Hopes via Galy Records en 2006, non pas pour quatre titres déjà présents dessus mais cette fois-ci en version démo, mais bien pour le remaster de l'excellent Yannick St-Amand, qui tel Midas transforme tout ce qu'il touche en or. D'ailleurs ça doit être vraiment embêtant quand on a envie de se gratter les gonades...

DOSSIERS LIES

Death Technique : les indispensables
Death Technique : les indispensables
Décembre 2011
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Martyr
Death Technique
1997 - Galy Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (7)  8.14/10
Webzines : (3)  8.3/10

plus d'infos sur
Martyr
Martyr
Choisissez vous même - 1994 † 2012 - Canada
  

tracklist
01.   Hopeless Hopes  (06:01)
02.   Prototype  (04:27)
03.   Elementals  (04:40)
04.   Non Conformis  (06:39)
05.   Ostrogoth  (04:36)
06.   The Blind's Reflection  (07:14)
07.   Inner Peace  (05:01)
08.   Ars Nova  (04:29)
09.   Nipskÿ  (07:55)

Durée : 51:02

line up
parution
7 Novembre 1997

voir aussi
Martyr
Martyr
Warp Zone

2000 - Galy Records
  
Martyr
Martyr
Feeding The Abscess

2006 - Galy Records
  

Essayez aussi
Visceral Bleeding
Visceral Bleeding
Transcend Into Ferocity

2004 - Neurotic Records
  
Anachronism
Anachronism
Reflecting The Inside (EP)

2015 - Autoproduction
  
Visceral Bleeding
Visceral Bleeding
Remnants Of Deprivation

2002 - Retribute Records
  
Odious Mortem
Odious Mortem
Cryptic Implosion

2007 - Willowtip Records
  
A Loathing Requiem
A Loathing Requiem
Psalms Of Misanthropy

2010 - The Artisan Era
  

Exodus
Let There Be Blood (Réenr.)
Lire la chronique
Nuclear Assault
Out Of Order
Lire la chronique
FRENCH BLACK METAL : Un petit coup (et puis c'est tout)
Lire le podcast
Urn
Iron Will Of Power
Lire la chronique
Swarm
Anathema
Lire la chronique
Power Trip
Opening Fire: 2008​-​2014 (...
Lire la chronique
PPCM #24 - A Link to the Past (les groupes de mes poésiques)
Lire le podcast
Exhorder
Mourn The Southern Skies
Lire la chronique
BLACK METAL ! Le TOP de...
Lire le podcast
Division Speed
Division Speed
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2019 / The Decompomorphosis
Lire le dossier
Critical Defiance
Misconception
Lire la chronique
LORDS OF CHAOS : La Sakranalyse
Lire le podcast
Inculter
Fatal Visions
Lire la chronique
Hatriot
From Days Unto Darkness
Lire la chronique
METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Tantara
Sum of Forces
Lire la chronique
Sacred Reich
Awakening
Lire la chronique
Retour de vacances, et ZOU !
Lire le podcast
Enforced
At The Walls
Lire la chronique
Death Angel
Humanicide
Lire la chronique
USBM is SH*T
Lire le podcast
Metal Magic XII
Lire le dossier
PPCM #20 - Encore plus de Jazz Metal
Lire le podcast
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique