chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
195 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Death Angel - Relentless Retribution

Chronique

Death Angel Relentless Retribution
De tous les seconds couteaux du thrash eighties estampillés Bay Area, DEATH ANGEL est probablement l'un des groupes que je connais le moins avec les autres célèbres emplumés du riff qui tache, j'ai nommé DARK ANGEL (non, aucun lien de parenté avec Dolph Lundgren). Une carence en heavy thrash américano-filippin à mettre sur le compte des hasards de la programmation, le tape trading des années lycées qui a lancé la carrière des californiens (la démo « Kill As One » de 1986, produite par Kirk Hammett) ayant plus profité à SLAYER et son « Angel Of Death » qu'aux « The Ultra-Violence » et autres « Frolic Through The Park » en ce qui me concerne ! Le souvenir périssable d'un « Act III » au mordant émoussé n'ayant rien arrangé, j'ai donc rangé pour longtemps DEATH ANGEL au rayon actes manqués, saluant avec bien plus d'ardeur la reformation des piliers EXODUS et TESTAMENT au cours de la décennie écoulée.

Après un « Killing Season » fort séduisant – j'ai depuis lors fait amende honorable en plaçant quelques billes sur ce bel effort heavy thrash au feeling très rock – DEATH ANGEL enregistre en mai 2009 le départ du batteur d'origine Andy Galeon, jadis gravement accidenté et dont la longue convalescence conduira au split du groupe en 1990, ses comparses refusant obstinément de le remplacer et se faisant lourder par Geffen Records. Le bassiste Dennis Pepa ayant raccroché les gants en octobre 2008, DEATH ANGEL accueille alors en ses rangs Will Carroll (VICIOUS RUMORS) et Damien Sisson pour faire le nombre. La paire de guitaristes Aguilar/Cavestani et le chanteur Mark Osegueda (qui serait vraiment parfait chez ANTHRAX) étant eux fidèles au poste, aucune crainte à avoir en terme de continuité stylistique, DEATH ANGEL faisant ici du DEATH ANGEL avec une application qui force le respect. Et si les deux premières écoutes m'ont paru bien longuettes, c'est en partie de la faute de Gary Holt, « Exhibit B : The Human Condition » jouant clairement plus la carte de la violence et de la flambe, pour citer un autre effort thrash à la durée conséquente. Mais une fois balayé le spectre des dernières productions ravageuses signées OVERKILL, HEATHEN et EXODUS, difficile de faire la fine bouche à l'écoute d'un « Relentless Retribution » au petits oignons pour qui aime s'accorder quelques pauses heavy (« Opponents At Sides ») entre deux accélérations thrash typiques (« Truce », le morceau de bravoure speedé de l'album).

Sur la durée, par sa richesse instrumentale et sa grande variété rythmique, ce sixième full length tient même la comparaison avec les déjà cultes « Ironbound » et « The Evolution Of Chaos » ! Plus agressif que son prédécesseur, « Relentless Retribution » fera le bonheur de ceux qui trouvaient « Killing Season » un poil trop rock et décontracté, les solis à la MEGADETH/EXODUS (moins à l'arraché de sur « Killing » et plus démonstratifs, ce qui n'est pas pour me déplaire) ayant tout pour séduire les amateurs de thrash de haute volée, tour à tour raisonnablement violent et puissamment mélodique. Outre une plus forte propension au fauchage de tibias (« In The Arms Of Righteous Anger ») et des tempos majoritairement plus rapides, DEATH ANGEL fait surtout la différence par le biais d'un tracklisting impeccable, la capacité des californiens à changer de registre s'avérant ici un atout majeur au moment d'aérer les nombreuses pièces thrash de l'album : de l'accalmie flamenco finale de « Claws In So Deep » à faire rougir de honte le duo Marc Rizzo/Max Cavalera (caméo de RODRIGO Y GABRIELA oblige) en passant par la superbe ballade aux accents panteresques « Volcanic », tout les éléments son réunis pour faire de « Relentless Retribution » une grande réussite à la durée de vie conséquente. Mais pas d'album mémorable sans chanteur d'exception et la performance de Mark Osegueda mérite assurément qu'on lui tire une salve de couvre chefs tant le bonhomme tire les compositions vers le haut. Très inspiré sur bon nombre de refrains attrape mémoire (« Opponents At Sides », « Claws In So Deep »), Osegueda multiplie les gueulantes sur les passages les plus féroces du lot (« Absence Of Light » et « This Hate » en tête de gondole), le reste de la troupe se chargeant d'appuyer ses redoutables hurlements par les backing vocals poilues de rigueur lorsqu'on cause thrash metal racé, old school sans être passéiste et aussi lourdement armé que Terry Crews dans « The Expendables ». Prétendant au podium 2010 !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
02/09/2013 13:14
note: 8/10
EvilPriest a écrit : Oulah, le chroniqueur devrait s'informer ! Le bassiste est Damien Sisson et le guitariste rythmique n'est plus Gus Pepa depuis des années mais Ted Aguilar !

Corrigé, merci.
Invité citer
EvilPriest
02/09/2013 01:04
Oulah, le chroniqueur devrait s'informer ! Le bassiste est Damien Sisson et le guitariste rythmique n'est plus Gus Pepa depuis des années mais Ted Aguilar !
Invité citer
Reload
30/08/2010 18:09
Pareil que Solo Necrozis, ca donne envie. J'attendait pas forcément grand chose de DA mais pour le coup je crois que je vais l'acheter.
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
30/08/2010 09:00
note: 8/10
Solo Necrozis a écrit : Ça fait plaisir de lire cet genre de chronique ! Cet album est une de mes plus grosses attentes de l'année, vivement le 14.

Merci pour ton com! Cet album est une vraie réussite, j'espère que tu ne seras pas déçu!
Solo Necrozis citer
Solo Necrozis
29/08/2010 03:18
Ça fait plaisir de lire cet genre de chronique ! Cet album est une de mes plus grosses attentes de l'année, vivement le 14.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Death Angel
Heavy thrash
2010 - Nuclear Blast Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (5)  7.1/10
Webzines : (39)  7.11/10

plus d'infos sur
Death Angel
Death Angel
Thrash metal - 1982 - Etats-Unis
  

tracklist
01.  Relentless Revolution
02.  Claws In So Deep
03.  Truce
04.  Into The Arms Of Righteous Anger
05.  River Of Rapture
06.  Absence Of Light
07.  This Hate
08.  Death Of The Meek
09.  Opponents At Sides
10.   I Chose The Sky
11.   Volcanic
12.   Where They Lay

Durée : 56:40

line up
parution
14 Septembre 2010

voir aussi
Death Angel
Death Angel
Killing Season

2008 - Nuclear Blast Records
  
Death Angel
Death Angel
Humanicide

2019 - Nuclear Blast Records
  

Essayez aussi
Megadeth
Megadeth
United Abominations

2007 - Roadrunner Records
  
Heretic
Heretic
From The Vault... Tortured And Broken (Compil.)

2013 - Metal Blade Records
  
Shackles
Shackles
Traitor's Gate

2009 - Hells Headbangers Records
  
Testament
Testament
The Ritual

1992 - Atlantic Records
  
Torchbearer
Torchbearer
Warnaments

2006 - Regain Records
  

Pestilence
Obsideo
Lire la chronique
Drowning / Misgivings
Requiem For Gods Perdition ...
Lire la chronique
L'affaire JP FOURNIER... L'illustrateur qui tua son père.
Lire le podcast
Bestial Invasion
Monomania
Lire la chronique
Night In Gales
Dawnlight Garden
Lire la chronique
Obszön Geschöpf
Lire le biographie
Amorphia
Merciless Strike
Lire la chronique
Scène Franc-Comtoise
Lire le dossier
Dawnbreath
Creatures Of The Damned
Lire la chronique
UNDERGROUND ! C'est quoi et à quoi ça sert ?
Lire le podcast
Bilan 2010-2019 : la sélection de la rédaction
Lire le bilan
Panzer Squad
s/t (EP)
Lire la chronique
Detherous / Stench Of Death
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
French Black Metal : La collec' plus lourde que ton père !!!
Lire le podcast
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique